Le facteur décisif dépend de nous, sur la terre

Sommaire
Le facteur décisif dépend de nous, sur la terre

Cher(e) Mon ami(e),

Hier nous avons terminé en disant que le grand obstacle à un réel mouvement de l'Esprit de Dieu se situe dans le règne de l'invisible. Cette réalité fut illustrée de manière éclatante il y a quelques années en Argentine. Un missionnaire, du nom de Miller, partit pour ce pays plein de projets pour l'oeuvre du Seigneur. Mais Dieu le retint dans une misérable petite église pendant plus d'un mois, et tout ce qu'il eut à faire fut de prier. Il persévéra jusqu'à ce que les puissances spirituelles, régnant sur l'Argentine, furent vaincues. Dans ce pays, majoritairement catholique romain, Dieu ouvrit miraculeusement la voie pour que le plus grand de tous les stades du pays soit réquisitionné par un petit prédicateur américain insignifiant complètement inconnu. Au bout d'un mois, deux cent mille personnes se rassemblaient chaque jour pour écouter son message. C'est là l'un des plus remarquables mouvements de l'Esprit de Dieu qui s'inscrit dans l'histoire de l'Eglise, parce que les puissances invisibles avaient été liées.

Un autre exemple de puissances spirituelles, tiré de l'Ancien Testament, se trouve dans Daniel au chapitre 10. Daniel s'investit dans une prière fervente pendant vingt et un jours, bien déterminé à obtenir une intervention divine en faveur de son peuple. Au bout de cette période, un ange arrive porteur d'une révélation en réponse à ses prières. L'ange dit à Daniel (verset 12) : "Dès le premier jour où tu as eu à coeur de comprendre et de t'humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été exaucées, et c'est à cause de tes paroles que je suis venu." Daniel a prié pendant vingt et un jours, cependant sa prière a été entendue dès le premier jour. Pourquoi a-t-il dû attendre pendant tout ce temps pour avoir l’exaucement ? Au verset 13, l'ange continue pour lui en donner la raison : "Le prince du royaume de Perse m'a résisté pendant vingt et un jours ; mais Micaël, l'un des principaux chefs, est venu à mon aide ..." Ce "prince du royaume de Perse" n'était pas un être humain. Ces événements ne se situent pas sur le plan humain. C'est un ange qui apporte le message et c'est un autre ange qui s'oppose à ce messager angélique. Le troisième ange, Micaël, est venu au secours du premier. C'était un combat spirituel d'anges dans les lieux célestes.

Remarquez bien, c'est ce qui s'est passé sur la terre qui a décidé du cours des événements dans le ciel. Voilà une vérité formidable. Rien ne se passe avant que Daniel ne commence à prier. C'est sa prière qui a permis à l'ange de franchir l'obstacle. Ce n'est pas l'ange qui a permis à Daniel de vaincre ! C'est Daniel qui a donné la victoire à l'ange. Si seulement le peuple de Dieu ouvrait les yeux sur cette réalité : c'est nous qui décidons des succès. Même les anges ne sont pas les acteurs principaux et déterminants.

Père, je réalise maintenant ma valeur en tant qu’agent déterminant dans le combat spirituel, ici sur terre, et la responsabilité et la puissance que tu m’as données. Aide-moi à assumer cette responsabilité, en m’appuyant sur ta parole, avec les armes spirituelles en main, sur la base de la victoire que Jésus a acquise sur la croix de Calvaire ! Au nom de Jésus, amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire