Dieu se contredit-il ?

Dieu se contredit-il ?

Pour bien des personnes, chaque religion permet de découvrir un chemin vers Dieu, et le christianisme n’est qu’une religion parmi d’autres.
Jésus-Christ serait par conséquent un chemin vers la vérité ; n'importe quel courant de pensée religieux ou philosophique en serait un autre. Cette conception paraît séduisante à première vue, car elle semble mettre tout le monde d’accord.

Ainsi, chacun peut croire ce qu'il veut et peut se persuader avec plus ou moins de sérieux et d’honnêteté d'être dans la vérité, alors qu’en réalité, cette approche est contradictoire et incohérente !

Par exemple, l'un croit que les bonnes oeuvres et la vertu lui rendront la divinité propice, l’autre croit que se purifier par un jeûne ou des ablutions ou d’autres renoncements lui attirera ses faveurs, un autre encore croit qu’il est dans la nature de Dieu de pardonner quelles que soient les fautes commises, avouées ou non.

Ce mode de pensée se révèle profondément incohérent et insatisfaisant.

Y aurait-il plusieurs vérités ? Si c’est exact, pourquoi sont-elles différentes et même opposées ? Y aurait-il plusieurs chemins qui mènent à Dieu ? Y aurait-il plusieurs dieux qui feraient tourner à la perfection l’ensemble de notre univers alors même qu’ils ne seraient pas d’accord entre eux ? Le simple fait que notre monde existe et tourne n’implique-t-il pas une cohérence originelle ? On doit honnêtement se rendre à l’évidence que tout dans l’univers est agencé à la perfection grâce aux lois qui régissent vie et mouvement.

D’où la question : acceptera-t-on qu’il y ait bien un seul Être créateur de toutes choses qui veut se révéler à l’humanité, malgré nos différentes représentations individuelles et très personnelles de Dieu, ou malgré les contradictions et incohérences projetées sur lui ?Dieu se contredirait-il ?

La seule attitude raisonnable et objective consiste à admettre qu’il y a un SEUL principe intelligent en action, et que ce principe n’a pas de contradicteurs, autrement tout ne serait que chaos et cela ne peut correspondre à ce que l’on attend d’un Dieu souverain, cohérent et maître de l’univers !

La Bible affirme dans Tite 1.2 que Dieu ne peut mentir. Dès lors, et en toute logique, il ne peut dire une chose à l'un et le contraire à l’autre. Comment s’y retrouver ?

L’histoire de l’éléphant touché par des aveugles est parlante : le premier met ses bras autour d’une patte et dira que c’est un tronc d’arbre ; l’autre saisira la trompe et affirmera que c’est un serpent ; quant au troisième, il attrapera la queue et jurera que c’est un balai ! Tous ont tort, car c’est un éléphant. Il en va de même avec les religions. Chacune approche certaines vérités sur Dieu, mais aucune ne connaît la personne de Dieu. Elles en parlent comme le connaissant, mais ne l’ont jamais rencontré. Confucius n’a pas prétendu être Dieu, ni Bouddha, ni Mahomet ; seul Jésus-Christ a dit : « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14.9), et ses détracteurs lui ont dit « tu te fais Dieu » (Jean 10.33), alors pourquoi ne pas s’intéresser à ce Jésus et à ce qu’il a dit plutôt que de philosopher ? Pourquoi ne pas lui demander de nous convaincre qu’il est la vérité ?

La Bible explique qu’il n'y a qu'un seul Dieu qui nous révèle une vérité unique et dont le message est sans ambiguïté. Dans ses discours, Jésus-Christ n'a jamais dit qu'Il était un chemin, mais Il a dit: « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14.6). Il dit encore: « Je suis la résurrection » (Jean 11.25), « Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jean 8.12) !

Nombre de nos contemporains refusent cette exclusivité de l'Evangile et préfèrent se cantonner dans le doute. Cela les arrangerait-il ?

Pourtant, Jésus affirme que « celui qui cherche trouve » (Luc 11.10), et que Dieu se laissera trouver par ceux qui le cherchent de tout leur coeur (Jérémie 29.13). Ainsi, ceux qui ont l'amour de la vérité et qui la cherchent avec sincérité la trouveront. C'est en fait notre rôle et notre responsabilité durant notre vie ici-bas.

Jésus ne force personne à croire qu’il est Dieu et il ne contraint personne à croire qu’il est le « principe intelligent » qui a créé un univers ordonné, beau et cohérent. Il est LE Gentleman par excellence, Il frappe à la porte de notre coeur et attend que nous l’invitions (Apocalypse 3. 20).
Chacun, jusqu'à sa dernière minute de vie, a cette possibilité !

En conclusion... Dieu ne s’est-il pas contredit au moins une fois ? Contre toute attente, OUI ! A nos yeux, il s’est « contredit » une fois, une seule. Il n’a pas puni le rebelle, l’orgueilleux, le pécheur qui méritait cette punition, mais par amour, il s’est puni lui-même en Jésus-Christ, qui était franc de tout péché, afin de le sauver, de me sauver, de te sauver.

Son « injustice » te rend juste à ses yeux. Son « injustice » a pour résultat le pardon, l’acceptation, la réhabilitation et l’adoption si tu l’invites dans ta vie.

Quelle est ta réponse à son immense amour ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

5 commentaires
  • rozange Il y a 6 mois, 1 semaine

    Yes
  • FDM7777 Il y a 6 mois, 2 semaines

    Demandez à n'importe quel étudiant en théologie il vous dira que toutes les religions mènent au même Dieu et la raison de leur existence (et de leurs apparentes contradictions) est qu'à chacun échoit sa religion, son chemin vers la Vérité. Si vous voulez savoir ce qui prouve que Jesus est Fils de Dieu : la réponse est que rien ne le prouve à part l'expérience individuelle de chacun. Et ce n'est pas étonnant. La foi et la preuve ne sont pas compatibles. C'est ainsi qu'une personne chemine avec Jesus Fils de Dieu et quelqu'un chemine avec Allah parce que l'idée même d'une filiation divine est une blaspheme pour lui et quelqu'un d'autre encore chemine sans divinité celeste sur la voie d'une perfection mentale.
    • Claude FRANK Bénévole du Top Il y a 6 mois

      Merci pour votre partage. Heureusement que les étudiants en théologie ne sont pas comme vous les décrivez. Nombre d'entre eux gardent " le bon dépôt " (2 Timothée 1.14) et le transmettent avec fidélité !
  • Rati Youma Il y a 6 mois, 2 semaines

    Présenter Dieu d'une façon succincte résumant ainsi l'essence même de Sa nature est très fort. Très belle analyse sur Celui qui est Le chemin, La vie ,La vérité. Vous dites dans votre conclusion que Dieu "s'est contredit " , je ne le pense pas et c'est un point à justifier......
    • Claude FRANK Bénévole du Top Il y a 6 mois

      Merci Rati ! Toutes les Ecritures nous enseignent que Dieu est un Dieu juste : " Il ne tient pas le coupable pour innocent " (Nombres 14.18), et " tu ne feras point mourir l'innocent et le juste " (Exode 23.7). C'est en cela qu'il y a une " contradiction ". Le Père a accepté que Son Fils, Jésus-Christ le Juste, soit puni pour le coupable que je suis. Jésus s'est substitué à moi sur la croix, par amour et personne ne peut sonder toute la profondeur de Son sacrifice incompréhensible à nos yeux. C'est la raison pour laquelle j'ai mis entre guillemets les mots " contredit " et " injustice ". " Ô profondeur de la richesse, de la sagesse, et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles ! " (Romains 11.33)