Êtes-vous plutôt Collie ou Patou?

Êtes-vous plutôt Collie ou Patou?

La France est belle. Chaque fois que nous y revenons pour notre ministère, nous nous émerveillons des beautés de la nature que Dieu y a placées.

Cet été, Eric et moi sommes allés nous promener en Lozère. Un après-midi, nous voulions escalader un petit mont pour pouvoir admirer la vue d’en haut. Il nous fallait pour cela ouvrir une barrière, avec la permission des panneaux pour touristes, qui demandaient simplement de bien refermer pour que les animaux ne s’échappent pas. Surprise ! Nous avons dû traverser un superbe troupeau de moutons pour pouvoir atteindre le sommet.

Alors que nous repartions, une autre voiture s’approcha de ce coin reculé où nous étions seuls au monde, avec les moutons... il s’agissait du berger et de son chien qui venaient s’assurer que toute la troupe laineuse se portait bien.

Le berger...quelle belle image de notre Sauveur donne de lui-même, n’est-ce pas ?



Jean 10:11Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.”

Jean 10:13Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger.”


 

Jésus  est le bon berger, c’est lui qui est le “propriétaire” du troupeau dont Il nous a confié la responsabilité.

Quel que soit votre ministère, Dieu vous a confié la responsabilité de ce qu’Il avait de plus précieux : ses brebis.

Il est impossible de voir un berger et son troupeau sans remarquer la fidélité et l’efficacité du ou des chiens qui servent leur maître, le berger.

Permettez-moi de faire ici une simple et courte analogie entre deux races de chiens de bergers et les serviteurs de Dieu à qui Il a, lui-même, confié son troupeau.

Saviez-vous qu’il y a différents styles de chiens de bergers, selon leurs races ?


Regardons d’abord le Collie :



Son style est très particulier. Il est connu pour gérer le troupeau de l’extérieur, courant après les animaux dont il a la surveillance, de droite, de gauche, mordant les pâtes des récalcitrants, aboyant après la bête qui serait trop lente. Il encercle le troupeau, le surveille de l’extérieur...

Voilà une des définitions que nous pouvons lire sur la façon avec laquelle le Collie travaille :
Le Border Collie est un chien exigeant, intelligent, actif... hautement qualifié, pétri de qualités, il est aussi un chien au caractère souvent peu fiable” (http://www.audebordercollie.com/)

Son principal défaut, disent les éleveurs, est la somme de ses qualités !

Chien de berger plein de qualité, certes, mais qui peut devenir blessant prenant ses brebis de haut et perdant de vue que ce sont elles qui comptent et non pas la qualité de son aboiement ou de sa course autour du troupeau... Serait-il possible que des serviteurs de Dieu se retrouvent à “mordre” les pattes de leur brebis pour les faire rentrer dans le rang ? Que leur caractère et leurs qualités leur jouent parfois des tours ?


Regardons maintenant le Patou :



Vous le voyez, sur la photo ? Il est au milieu du troupeau ! Il ressemble et s’identifie totalement aux brebis dont il a la charge. Il veille sur elles de l’intérieur. Elles le suivent naturellement parce qu’il fait partie du groupe ! Et si une bête féroce ou un voleur s’approchent pour dérober une précieuse brebis, ils risquent d’être surpris et de se retrouver avec des crocs bien plantés dans la partie charnue de leur anatomie ! En tous cas, le Patou sera aux premières loges du troupeau pour défendre sa “famille.”

Voilà une autre approche de la protection et la surveillance du troupeau... avec une vue de l’intérieur, avec le désir de ressembler pour rassembler.

Ne serait-ce pas une bonne image du pastorat ? Le Patou ferait-il un bon pasteur ?

Alors ? Quelle est votre style personnel ? Êtes-vous plutôt Collie ou plutôt Patou?
Comment prenez-vous soin du troupeau que Dieu vous a confié ?

Je vous encourage à relire le chapitre 2 de Philippiens.
 

Philippiens 2:3-8Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous- mêmes.
Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.”

Le Seigneur nous demandera des comptes sur la façon avec laquelle nous aurons traité les précieuses brebis qu’Il nous aura confiées...
 

1 Tim 4:16 “Veille sur toi-même et sur ton enseignement ; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent.”

Actes 20:28 "Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang.”

1 Thess 5:14 “Nous vous prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous.”

Ne prenons pas notre responsabilité à la légère, c’est la plus belle des charges !
Prenez soin du troupeau de l’Eternel.





 

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

6 commentaires