Seigneur, je suis là juste pour Toi !

Seigneur, je suis là juste pour Toi !

Les moments les plus forts de notre marche chrétienne sont parfois de petits épisodes sans prétention de la vie quotidienne. J’épluchais donc des oignons dans la cuisine, la mèche en bataille, les yeux pleins d’eau et les joues rougies par la chaleur du four. Rien de grandiose. La maison était silencieuse.

Soudain, dans l’encadrement de la porte, j’ai entendu une toute petite voix : «Maman ?» Là, mon radar exercé de maman s’est dit  : "elle veut un biscuit ou alors elle a brisé quelque chose".

Mais qu’est-ce que tu fais là ? Tu ne joues pas avec les autres ?
- Non, je voulais juste venir un petit moment avec toi parce que je t’aime. 
»

Je suis restée la bouche ouverte, éberluée d’entendre ça dans la bouche de ma petite. Mes yeux étaient pleins d’eau, et ce n’était plus à cause des oignons !

Tout ça m’a fait beaucoup réfléchir. Quand je m’approche de mon Père Céleste, est-ce que je lui dis :

« Me voici Père, juste parce que je sais que tu es content de me voir, et je sais que tu te donnes du mal pour moi, alors merci ».

Ou bien est–ce que je m’approche parce que j’ai besoin de quelque chose, parce que je viens me faire du bien dans sa présence, pour me «maintenir en bonne forme spirituelle», pour être protégée, moi et ma famille, ou juste par obéissance à la Parole de Dieu qui dit de prier sans cesse ?...

On le dit souvent, on le chante «merci Seigneur, Loué sois-tu », etc, mais avec quelle motivation nous approchons-nous ? Seigneur bénis-moi, bénis-moi, bénis-moi ??

Un passage du prophète Malachie m’a frappée (Malachie 1 :6), il dit ceci :

« Un fils honore son père, et un serviteur honore son maître, si je suis Père, où est l’honneur qui m’est dû ? Si je suis maître, où est la crainte qu’on a de moi ? »

Et ça m’a fait penser : « Si je suis ton papa, où est l’amour que tu as pour moi ? »

Il y a un cantique qui dit que « l’amour n’est pas de l’amour tant qu’il n’a pas été donné ».

Il s’est donné, et se donne chaque jour pour nous.

Nous avons au ciel un Père merveilleux, alors allons le lui dire, juste pour lui, juste pour lui faire plaisir, sans arrière-pensée et sans chercher notre intérêt



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires