Doit-on confesser nos péchés les uns aux autres ?

Doit-on confesser nos péchés les uns aux autres ?

Confessez vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. Quand un juste prie, sa prière a une grande efficacité. Jacques 5.16

Doit-on confesser nos péchés les uns aux autres ?

Oui Non Je ne sais pas
1211 participants
Sur un total de 1211 participants
Dites-nous en commentaire pourquoi avoir fait ce choix !

Confesser ?

Confesser un péché, c'est le reconnaître intérieurement et verbaliser le regret, le désir de changement et de réparation, ainsi que la demande de pardon.

Pour "être guéri" peut aussi être traduit par "être restauré, rétabli, consolidé", ce qui permet de se remettre en route. Ce n'est pas un truc de guérison magique, car être malade n'est pas forcément dû à un péché.

Qui pardonne ?

Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal. 1 Jean 1.8-9

Si j'offense quelqu'un, j'offense aussi Dieu. Lui seul, grâce au sacrifice de Jésus sur la croix, peut pardonner les péchés. La démarche comprend aussi un travail de réconciliation avec mon prochain qui pourra pardonner mon tort. 

Seul ?

Avec la confession auprès d'un prêtre, l'Eglise catholique avait institué le sacrement de pénitence. En le supprimant, les Réformateurs ont voulu remettre en valeur la relation directe entre Dieu et son peuple, sans l'intermédiaire d'un clergé.

A notre époque, le problème est qu'avec l'individualisme omniprésent, on risque de devenir le seul critère du vrai et du faux. On tombe dans : "c'est mes principes, je ne dois rien à personne et amen". 

Ou alors on cherche à nier la faute. On tourne en rond, on rumine... ce qui ne fera que ressortir le poison au mauvais moment.

A qui ?

L'Epître de Jacques cite “les uns les autres”, ce qui élargit les possibilités. Il s'agit alors de trouver une personne de confiance, équilibrée et discrète. Un enfant de Dieu au clair spirituellement qui saura nous écouter, nous conseiller et attester du pardon de Dieu.

Le mouvement de "la Culture de l'honneur" insiste sur la confession de la faute, la grâce, le pardon, la reconstruction et la remise en route de la personne incriminée.

Risques

Dans certains milieux rôde un risque d'abus spirituel. La confession, sous couvert de conseil, aura alors pour but de surveiller l'application de la discipline et des règles imposées.

Évitons aussi le spectacle de la confession publique. Elle risque de détruire les personnes. Si l'ensemble de la communauté est concernée par l'offense, demandons la sagesse à Dieu pour régler le problème avec les valeurs de l'Evangile.

Pour aller plus loin

Vous pouvez écouter un de nos auteurs, le pasteur Guillaume Bourin. Voici le plan de sa prédication :


C'est l'heure de la fin, Jacques entend maintenant conclure sa lettre avec quelques ultimes recommandations pour les chrétiens persécutés et affligés auxquels il écrit. Et ces dernières paroles se limitent à deux sujets : la confession des péchés, et la prière...

Plan :

1- Tous les croyants devraient confesser leurs péchés

2- Tous les croyants devraient prier

3- Tous les croyants peuvent être utiles à la communauté

Question de compréhension :

1- Quels types de péchés Jacques recommande-t-il de confesser ?

2- Peut-on se confesser à n'importe quel autre croyant ?

3- En quoi Elie était-il un homme de la même nature que nous ?

4- Que veut dire "s'égarer loin de la vérité" ?

A méditer


Tant que je taisais ma faute, je m'épuisais à gémir sans cesse, à longueur de jour. Sur moi, le jour et la nuit, ta main s'appesantissait, ma vigueur m'abandonnait comme l'herbe se dessèche lors des ardeurs de l'été. Je t'ai avoué ma faute, je n'ai plus caché mes torts, j'ai dit : « Je reconnaîtrai devant l'Eternel les péchés que j'ai commis. » Alors tu m'as déchargé du poids de ma faute. Psaume 32.3-5

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

18 commentaires
  • Ndayisabaade Il y a 5 jours, 16 heures A voté(e) "Oui"

    La Bible le dit dans l' Epître de Jacques 5: 16
  • jmp1 Il y a 6 jours, 19 heures A voté(e) "Non"

    dans le meme ordre idee que Enky Bonjour,j'ai voté non parce que ce confesser les l'uns aux autres amène automatiquement le jugement,car même si nous fesons partis des enfants de Dieu,nous jugeons quand même et cela apporterai des blessures au sein de l'amitié que nous nous donnons. je suis d'accord avec elle
  • Pethuel Ngouamidiba Il y a 6 jours, 21 heures A voté(e) "Oui"

    j'ai voté Qui
  • enky Il y a 1 semaine A voté(e) "Non"

    Bonjour,j'ai voté non parce que ce confesser les l'uns aux autres amène automatiquement le jugement,car même si nous fesons partis des enfants de Dieu,nous jugeons quand même et cela apporterai des blessures au sein de l'amitié que nous nous donnons.
  • Jean-François Il y a 1 semaine, 1 jour A voté(e) "Non"

    Si confesser consiste à reconnaître sa faute, son comportement devant quelqu'un que l'on a offensé , le lui dire fait partie du pardon...mais cela s'accompagne aussi d'avoir la même attitude vis à vis de notre Dieu que nous avons aussi naturellement offensé...D'autre part, e besoin d'un soutien d'un frère ou d'une sœur peut être utile parfois, mais" le regret, le désir profond de changement" de notre part est au premier point une démarche intérieure devant notre. Dieu..il sera la première aide pour demander pardon et être pardonné...la seule qui libère vraiment
  • Jonas Il y a 1 semaine, 1 jour A voté(e) "Oui"

  • michanse Il y a 1 semaine, 3 jours A voté(e) "Non"

    Matt.18/15. "Seul à seul". Je confesse ma faute SEULEMENT à celui/ceux que j'ai offensés! Pas de déballage! Dieu veut préserver notre honneur, en pardonnant. Si celui que j'ai blessé refuse ma confession et demande de pardon, ça devient son problème. Oui, ce sera douloureux pour moi, mais......
  • MichelineDongmo Il y a 1 semaine, 3 jours A voté(e) "Non"

    J'ai voté ainsi car il ne s'agit pas de se confier à n'importe qui. Confesser à "la bonne personne". Celle avec qui nous sommes en confiance qui ne nous jugera pas, ne nous condamnera pas et surtout n'ira pas le crier sur le toit. Si confession comme à l'église catholique c'est NON.
  • Jacky Il y a 1 semaine, 4 jours A voté(e) "Oui"

    1) nécessaire de reconnaitre sa faute 2) renoncer/refuser sa capacité d'impact sur ma vie 3) remplacer et marcher dans l'esprit opposé tiré de la bible 4) remercier pour la vie de l'Esprit m'alimentant et me conduisant sur le chemin de la sanctification
  • joellemacq Il y a 1 semaine, 4 jours A voté(e) "Non"

    Parce que c.est au Seigneur qu.il faut confesser ses pechés et il est fidèle et juste pour nous pardonner
  • Agathe LALANDE Il y a 1 semaine, 4 jours A voté(e) "Non"

    S'il faut confesser mes péchés, c'est Dieu seul que je le ferai, il est digne de confiance, il ne juge pas, il sonde les cœurs ,il nous connaît mieux que quiconque, il regarde l'intérieur de nous tandis que l'homme regardd l'extérieur.
  • solange.bagula Il y a 1 semaine, 4 jours A voté(e) "Oui"

    J'estime que l'on ne devrait pas se présenter devant Le Seigneur (l'hôtel) pour lui demander pardon et prier (lui faire une offrande) sans se confesser auprès de la personne que nous avons offensée. Tel nous le recommande la parole dans Marc 11:25. Aussi il est dit: Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficacité dans Jacques 5.16. De même il y a des péchés qui demandent réparation (restitution), et donc confession auprès de l'autre (exode 21, exode 22, lev ..) et en plus pour être écouté par Le Seigneur, il faut se sanctifier dans le sang de Jésus-Christ sinon Il voit nos mains tendues comme pleines de sang et détourne sa face. Au jour d'aujourd'hui nombreux chrétiens veulent une bonne réputation aux yeux de l'église, du monde; oubliant que Dieu sonde les cœurs et les reins. Comment donc peux-tu prier en gardant ce que tu as acquis injustement et en t'en réjouissant ? Pour la repentance il faut: la reconnaissance du péché, le regret (et la restitution si possible), la haine du péché, et la décision de ne plus recommencer. Cette thématique est très large, je pense. C'est auprès de Dieu que nous devons nous confesser en fin de compte. Mais nous ne pouvons ignorez les autres recommandations. Que Dieu nous conduise ! Shalom!
  • Léa Allen Il y a 1 semaine, 4 jours A voté(e) "Oui"

    Tout ce que Dieu dit mérite d'être fait. Dans ma famille, nous utilisons la confession des péché pour nous encourager dans notre marche chrétienne. Quand un enfant ou un adulte est pris en faute, le premier à se sentir concerné le reprend sans cacher qu'il passe par le même combat et nous échangeons nos expériences et les versets pour le supporter. C'est très efficace.
  • hibiscus1 Il y a 1 semaine, 5 jours A voté(e) "Non"

    Confesser ses péchés à quelqu'un qui serait capable de nous emmener sur le chemin du pardon, de la rédemption pour nous permettre de continuer notre chemin de destinée avec Christ. D'autre part, que faire d'une information concernant le péché d'autrui ? Attention au jugement, à la considération pour cette personne voire bâtir des hauteurs, prisme par lequel nous voyons cette personne, bref de lui bâtir une prison spirituelle ! Ne soyons pas trop curieux et friands de ces news car si une information concernant un péché arrive à nous, que devons-nous en faire pour aider la personne ? C'est ça le rôle de la confession, cette confession qui guérit et non qui déformé notre vision de notre prochain. Si nous ne sommes pas capables d'accompagnement dans la discrétion, demandons au Saint Esprit de nous aider à libérer cette personne avec tout l'amour que Dieu a mis en nous. Celui qui se confesse a en réalité besoin d'aide. Soyons comme Jésus nous l'a demandé !
  • Micheline Il y a 1 semaine, 5 jours

    Confesser ses péchés a Dieu seul OUI. Aux hommes non même a un chretien ...trop de déception. En public je suis contre trop de jugements après
  • parose17 Il y a 1 semaine, 5 jours A voté(e) "Non"

    personnellement, je trouve difficile d'avouer à une personne, quelqu'elle soit, de dire certaines choses qui pourrait perturber sa conscience, mettre mal à l'aise, de plus comment être sûr si cette personne est capable de résister et colporter ce qu'elle a entendu, avec beaucoup de sagesse nous devons savoir quoi faire et dire ce qu'il faut au moment voulu par Dieu lui-même et ne pas "claironner" à n'importe qui ce qu'il nous est ou arriver. Pour moi je m'abstiendrai de confesser à des personnes ce qui m'arrive si cela doit me mettre mal à l'aise. le meilleur confesseur est sans aucun doute le Seigneur lui-même le psaume 32 m'a beaucoup aidé et éclairé dans ce domaine.
  • christtiane Il y a 1 semaine, 5 jours A voté(e) "Je ne sais pas"

    Je crois que l'on doit confesser ses péchés aux personnes qu'on aime, lorsqu'on prie ensemble tout haut. Parce que c'est révéler ses problèmes et ainsi être plus fort par la présence des amis qui sont prêts à nous aider puisque ce sont des amis.
  • rozange Il y a 1 semaine, 5 jours A voté(e) "Oui"

    Tant que je taisais ma faute, je m'épuisais à gémir sans cesse, à longueur de jour. Sur moi, le jour et la nuit, ta main s'appesantissait, ma vigueur m'abandonnait comme l'herbe se dessèche lors des ardeurs de l'été. Je t'ai avoué ma faute, je n'ai plus caché mes torts, j'ai dit : « Je reconnaîtrai devant l'Eternel les péchés que j'ai commis. » Alors tu m'as déchargé du poids de ma faute. Amen