Le sable du Sahara

Le sable du Sahara

Au lever du jour, l’herbe était toujours couverte de rosée. Quelques perles de fraîcheur scintillaient au soleil sur les géraniums. Mais un matin, la rosée n’était pas là. La terre était sèche, et toutes les plantes, les bords de fenêtres, les allées, étaient recouverts d’une fine pellicule orangée. Tout avait été souillé, desséché, sali. Mon père s’était approché de moi et regardait le spectacle. Avec son doigt, il ramassa un peu de cette poussière couleur brique et me dit : « Tu vois ça, ça vient de loin, c’est du sable du Sahara, et c’est le vent du sud qui l’a apporté. Quand il y a des tempêtes de sable dans le désert, la poussière peut monter très haut dans les masses d’air, et le vent les pousse à plusieurs milliers de kilomètres au nord. » J’étais ébahie : quoi ? Ce sable était venu de si loin salir nos fenêtres et nos géraniums ! Mon imagination galopant, je me suis même demandé, dans ma tête d'enfant, si les chameaux étaient livrés avec !

Et vous, y-a-t-il un vent du sud qui est venu vous dessécher et vous salir ? Quel événement est venu souffler sur vous le sable rouge du passé ? Il peut venir de loin, de très loin. C’était pourtant oublié, réglé, enterré. Et puis un jour, le vent desséchant du sud l’a ramené pour vous salir. Cette poussière n’a rien à faire sur votre vie, elle n’est pas d’ici, elle est indue et illogique. La Bible dit que «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création, les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles en Jésus Christ» (2 Corinthiens 5 :17). On le sait par coeur, mais il arrive que la poussière du passé s’obstine à vouloir se redéposer sur nous, et ternir notre joie.

L’apôtre Paul nous explique les principes de base de la croissance dans la foi, et l’un de ces principes fondamentaux, c’est « d’oublier ce qui est en arrière, et se porter vers ce qui est en avant.» (Philippiens 3 :14) Accepter le pardon de Dieu sur nos anciennes erreurs, pardonner les blessures qui nous ont été infligées, déposer ça aux pieds de Jésus, c’est comme souffler sur ce sable une bonne fois pour toutes. Ce n’est qu’en saisissant cette victoire sur le passé, que l’on pourra durablement avancer et s’affermir. Alors aujourd’hui, refusez ce sable rouge, soufflez dessus un bon coup, il n’a rien à faire ici. Si vous êtes en Christ, vous êtes libre.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

14 commentaires
  • Carole13 Il y a 2 années, 2 mois

    Amen. Merci pour ce message. Que Dieu vs bénisse Anne
  • Christine olive Kewang Il y a 2 années, 2 mois

    Merci père pour la liberté que tu m as donnée. Oui les erreurs passées sont oubliées et enterrées. Je ne permettrai plus que le sable rouge revienne se déposer sur moi. Amen
  • melissaetsabrina Il y a 2 années, 2 mois

    En Christ, vous êtes libre de jouir de la vie… de jouir de Dieu… de jouir de vous-même. Dieu prend plaisir en vous. Il a un plan merveilleux pour votre vie, et vous êtes libre de l’accomplir ! seigneur merci pour un soufflé desur ce sable une bonne fois pour toutes sur nos anciennes erreurs, pardonner les blessures qui nous ont été infligées Cette poussière n’a rien à faire sur ma vie,de la croissance dans la foi, la confiance en toi pére«Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création, les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles en Jésus Christ» (2 Corinthiens 5 :17). On le sait par coeur, mais il arrive que la poussière du passé s’obstine à vouloir se redéposer sur nous, et ternir notre joie amen
  • Afficher tous les 14 commentaires