Dieu révèle sa fidélité

Sommaire
Dieu révèle sa fidélité

Bonjour Mon ami(e),

“L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité…!” (Exode 34.6/7)

Dans la Bible, la révélation des attributs de Dieu est progressive. La première fois où sa fidélité est mentionnée, c’est lorsque le peuple hébreu, sous la conduite de Moïse, était dans le désert. Le peuple venait de faire preuve d’une très grande infidélité envers Dieu, en fabriquant un veau d’or, et en se livrant à la débauche. Dieu accorde une deuxième chance à ce peuple qu’il était prêt à détruire (Exode 32 et 33), et demande à Moïse de tailler deux nouvelles tables de pierre. Alors que Moïse est à nouveau sur la montagne, c’est là que Dieu prononce les paroles de ce jour.

C’est face à l’infidélité du peuple que Dieu proclame sa propre fidélité. Moïse est encore sous le choc de l’infidélité du peuple, quand Dieu lui dit : “Je suis riche en bonté et en fidélité”. Ceci ne veut pas dire que Dieu excuse tout, et que nos infidélités soient sans conséquence. D’ailleurs, sous la loi, il souligne que l’infidélité peut avoir des répercussions sur les proches : (deuxième ou troisième génération). Cependant, il rappelle que sa propre fidélité s’étend jusqu’à mille générations. (Mille revêt un sens symbolique et signifie un nombre infini de fois). Dieu se révèle comme étant infiniment fidèle. Sous la grâce, nous sommes au bénéfice de cette fidélité sans limite.

Dieu associe sa fidélité à sa bonté : “Riche en bonté et en fidélité”. Ces deux attributs divins vont ensemble. Si Dieu est fidèle, c’est parce qu’il est bon. Alors que le peuple a trahi sa confiance, Dieu va lui pardonner sa faute, et lui accorder encore une fois sa confiance. Sa bonté le pousse à nous faire encore confiance alors que nous-mêmes trahissons parfois sa confiance.

C’est face à un peuple infidèle que Dieu rappelle sa propre fidélité. Cette double identité divine est constante dans les Écritures. Dieu est fidèle et bon. Symboliquement, le prophète Osée rappelle cela en épousant une femme infidèle (Osée 1.2). Dieu révèle au prophète quel but il poursuit. C’est celui d’anéantir notre propre infidélité en parlant à notre cœur : “Je parlerai à son cœur … Je serai ton fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l’Éternel…!” (Osée 2.16.25).

Un conseil pour ce jour :

Il se peut que vous vous sentiez coupable d’avoir été infidèle envers Dieu. Vous l’avez laissé de côté depuis longtemps. En ce jour, souvenez-vous que Dieu vous conserve son amour. Sa fidélité ne vous fera pas défaut. Laissez-vous envahir par la grandeur de son amour et de sa fidélité. Attachez-vous à lui, revenez à lui, il vous attend. Il vous donne une nouvelle chance. Ecoutez le beau chant de Luc Dumont sur Youtube : “Il te tend la main encore une fois”. Ces paroles sont pour vous.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire