Que crie la pierre au milieu de la muraille ?

Sommaire
Que crie la pierre au milieu de la muraille ?

Bonjour Mon ami(e),

« La pierre crie du milieu de la muraille, et le bois de la charpente lui répond. » (Habakuk 2.11).

En lisant ce texte je me suis demandé ce que pouvaient crier ces pierres de la muraille ? C’est alors que j’ai pensé à Versailles ! Saviez-vous que la construction du château de Versailles a duré cinquante ans et que ce chantier a fait dix-mille morts ! Si les pierres de Versailles pouvaient crier, elles diraient : « Nous sommes chargées du sang des dix mille victimes mortes pour satisfaire la mégalomanie d’un roi ! »

Le prophète Habakuk rappelle que les puissants ont pillé et bâti leur richesse en écrasant le peuple. Ils ont construit des palais et des forteresses en pierres de taille. Mais ces pierres portent la marque des souffrances infligées aux ouvriers. Elles sont symboliquement chargées du sang de tous ceux qui sont morts pour satisfaire l’orgueil et la mégalomanie de ces oppresseurs. Alors ces pierres crient, tout comme il est dit que le sang d’Abel criait jusqu’à Dieu (Genèse 4.10).

Chacun de nous est un bâtisseur. Nous bâtissons notre vie, nous bâtissons une famille, nous participons à divers projets associatifs et spirituels, nous participons à bâtir la maison de Dieu, nous élevons des murailles. Les pierres avec lesquelles nous bâtissons témoigneront, soit pour nous, si nous avons bâti dans le respect des autres, ou contre nous, si nous avons bâti en dominant et écrasant les autres.

Que crieront les pierres des murailles que vous avez érigées ? Crieront-elles que vous avez été un bâtisseur cupide ou un bâtisseur généreux? Que vous avez été un bâtisseur sans scrupule, ou un bâtisseur respectueux de leur vie ? Quels cris feront entendre vos enfants, votre épouse ou votre époux ? Diront-ils que vous avez contribué à leur développement, à leur épanouissement, à leur bonheur ou que vous avez construit un mur de peur, de frustrations, de honte ? Que diront les membres de la communauté que vous dirigez (si vous êtes un des responsables), ou que vous fréquentez (si vous êtes un croyant) ? Diront-ils que vous avez été utile à leur édification, que vous avez été un modèle, ou que vous les avez dominés sans dévouement ?

Du milieu des murailles que vous bâtissez, des cris jailliront. Voilà pourquoi il est demandé de prendre garde à la manière dont on bâtit (1 Corinthiens 3.10). Ayez du respect pour chacune des pierres vivantes que vous côtoyez, et un jour elles témoigneront pour vous.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, conscient que ce que je bâtis, dans ma vie et dans la vie de ceux qui m’entourent, aura des répercussions éternelles, je désire bâtir avec les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, afin que ce que je bâtis puisse proclamer ta gloire. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire