Que ta volonté soit faite

Sommaire
Que ta volonté soit faite

Bonjour Mon ami(e),

“Que ta volonté soit faite” (Matthieu 6.10).

La Bible nous révèle que Dieu n’impose pas sa volonté : il appelle les hommes à y adhérer librement. Pour cela ils ont besoin de se dire à eux-mêmes, plus qu’à Dieu : “Je décide de faire ta volonté, afin que ta volonté soit faite”.
Dieu nous montre, au travers de nombreux exemples dans la Bible, que le grand obstacle à l’accomplissement de sa volonté, c’est l’homme, avec son égoïsme et son orgueil, ses préjugés et ses haines.

Dieu a fait connaître sa volonté à Adam et Ève, mais ils ont désobéi. Dieu a parlé à Caïn et lui a fait connaître sa volonté : “Domine sur le péché”. Mais Caïn n’a pas écouté ce conseil. Combien sont nombreux, dans la Bible, les cas où les hommes n’ont pas obéi à la volonté de Dieu ! Connaître et accepter la volonté de Dieu est un défi quotidien pour nous qui croyons.

Bien des prières ne sont pas et ne seront jamais exaucées car elles sont hors de la volonté de Dieu, comme Jacques nous le rappelle : “Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions” (Jacques 4.3). Le mot “passions” peut être remplacé par “désirs”. Ce que nous désirons n’est pas toujours ce que Dieu veut. Paul a prié pour être guéri, mais la réponse de Dieu fut : non ! : “Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse” (2 Corinthiens 12.8/9).
Que nous désirions la santé, la guérison, lorsque nous sommes malades, c’est tout à fait naturel. Ce désir est légitime, cependant la volonté de Dieu peut être ailleurs que dans la guérison. De même Pierre a entendu Jésus lui annoncer qu’un jour il devra aller là où il ne voudrait pas. “En vérité, en vérité, je te le dis … tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas” (Jean 21.18).

Personne n’aime la souffrance.
Mais parfois, Dieu permet que nous passions par un tel chemin. “Que ta volonté soit faite” implique dans ces cas-là, d’accepter la souffrance. Jésus lui-même réclamera d’être exempté d’une terrible coupe, sa prière est légitime, cependant sa prière va se focaliser sur la volonté du Père : “Il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux” (Marc 14.36).
Si Jésus a dû être confronté à cette opposition entre ce qu’il voulait et ce que son Père voulait, à combien plus forte raison, nous le serons nous-mêmes et devrons souvent répéter : “Que ta volonté soit faite”.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, c’est avec confiance que je veux avancer en accomplissant, non ce que moi je veux, mais ce que toi tu veux. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire