Parent chrétien, quelle éducation pour mes enfants ? (2)

Parent chrétien, quelle éducation pour mes enfants ? (2)
Eduquer : qu’est-ce-que c’est ?

Ce sujet nous intéresse parce que nous voulons bâtir un foyer solide, et avoir des enfants équilibrés, épanouis. On ne naît pas parent, mais on le devient. Et autant d’enfants nous avons, autant de fois nous sommes parents, chaque enfant étant unique … Même si la base de l’éducation familiale est commune à tous.

Les lignes qui suivent n’ont pas pour objectif de nous culpabiliser, loin de là, mais d'offrir un cadre de partage sur la pensée de Dieu sur ce sujet capital pour nous parents.
Si Dieu est l’auteur de toutes choses, qui d’autre mieux que lui peut nous conseiller sur comment éduquer nos enfants ? De même que le fabriquant d’un appareil électroménager nous vend son produit en y incluant une notice d’utilisation, Dieu nous a donné sa Parole qui révèle sa pensée sur tout ce qu’Il a créé.

Face à un sujet délicat dont la compréhension n’est pas aisée, il est nécessaire de sonder les écritures avec l’aide du Saint-Esprit. En effet :

« Toute l’Ecriture a été rédigée sous l’inspiration de Dieu. C’est pourquoi elle est utile pour nous enseigner la vérité et nous en persuader, pour apprendre à nous connaître et pour nous convaincre de péché, pour réfuter les erreurs et rectifier nos pensées. Elle nous aide à réformer notre conduite et nous rend capables de mener une vie juste et disciplinée, conforme à la volonté de Dieu. » 2 Tim3,16 (Version Parole Vivante)

Plusieurs sens au terme éduquer dans le dictionnaire : « apprivoiser, dégrossir, dresser, élever, enseigner, façonner, former, guider, instruire … L’éducation étant l’action d’élever, de développer les facultés physiques, intellectuelles, et morales, d’apprendre à quelqu’un les usages de la société et les bonnes manières. »
A partir de cette définition, nous pouvons comprendre que chaque culture retienne un contenu en fonction de ce qu’elle veut transmettre aux générations futures. Dans le Royaume auquel nous appartenons, Dieu a pris soin de mettre son contenu dans la façon dont nous sommes sensés éduquer nos enfants. Le monde inculque ses valeurs, ses normes et son caractère (image) et Dieu en fait autant envers les siens.

A la lumière de Proverbes 22 :6, éduquer peut recouvrir le contenu suivant :

1° Transmettre à l’enfant un ensemble de règles, de principes auxquels il doit se conformer (lui apprendre à obéir).

2° L’entraîner dans la pratique de ces règles jusqu’à ce qu’elles deviennent des habitudes pour lui (la mise en pratique).

3° Les habitudes une fois en place forgent en lui un caractère (une personnalité)

4° Le caractère bien assis garantit sa destinée, son avenir et donc sa réussite.


Chaque jour nous disons à nos enfants : « Range ta chambre, fais tes devoirs d’abord, ne tape pas ton frère, partage….et lorsque quelquefois nous voulons nous montrer plus insistants nous rajoutons : « Attention tu seras puni, tu risques de manquer l’anniversaire d’un tel…» Pourquoi disons-nous cela ?

Tout simplement, parce qu’il y a des valeurs derrière chacune des instructions que nous délivrons. Le respect, l’amour, l’altruisme, le courage, l’ordre, la diligence, l’honneur… Ce sont des valeurs qui sont loin d’être naturelles chez l’adulte et encore moins chez l’enfant.

Quand nous brandissons une punition ou arrivons à exécuter celle-ci, notre seul but est de faire asseoir une valeur donnée. En effet, la valeur à intégrer est plus importante et bénéfique pour la vie que le confort du moment.

C’est dans ce sens que la Parole nous dit : « La folie est attachée au cœur de l’enfant, la verge de la correction l’éloignera de lui » (Proverbes 22 :15)

Cette Parole n’est pas un feu vert pour maltraiter un enfant et l’élever de manière injuste et non constructeur. Ne détournons pas la Parole en l’instrumentalisant pour justifier des attitudes de cœur que Dieu réprime.

Apprendre l’obéissance à l’enfant n’annule ni n’amoindrit notre amour pour lui, bien au contraire ! Quel amour pourrait égaler l’amour de Dieu pour chacun de nous ? Pourtant il est écrit : « Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de la verge ceux qu’Il reconnaît pour ses fils » (Hébreux 12 :6)

Pourquoi donc cela ? Reconnaissons que nous sommes quelquefois si difficiles à faire entendre raison que, par amour pour nous, notre père céleste peut permettre l’épreuve afin que nous comprenions ses plans et demeurions dans ses projets. Il en est de même pour les parents.

Principe fondamental : un enfant qui a appris l’obéissance et les valeurs les appliquera sans aucune difficulté envers Dieu le jour où Il le visitera, de même un enfant qui n’a pas appris à obéir, aura des difficultés à obéir à Dieu.

Puisse Dieu nous accorder son soutien dans ce rôle de parent par la personne du Saint-Esprit, lui qui peut nous enseigner toutes choses. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • BENZ2011 Il y a 8 années

    Je benis le Seigneur pour cet encouragement et demande que Dieu nous aide davantage à assumer ce rôle de parenst qui démeure une grande responsabilité. Soyez benie et merci.
  • Henie Il y a 9 années, 6 mois

    Ma soeur merci, En ce qui vous concerne, il n"y a que Dieu qui vous viendra en aide.Chaque enfant est différent.Vous avez beau donner une meilleure education mais que voulez vous?Le plus important est ce que vous voulez lui transmettre de positif dans la vie.Les valeurs. Mais ne baissez pas les bras.Demandez l'aide de Dieu car vous êtes une croyante .Que Dieu soit avec vous
  • Laurent Frores Il y a 9 années, 7 mois

    C'est vrai que avoir des enfants c'est vraiment difficile je Ser dieu de puis 24 ans je répète toujours de bonnes choses pour mes enfants mais surtout il y a des fois des enfants qui sont adultes qui font à leur tête comme ma fille par exemple de 19 ans constamment train de prie change son coeur mais il y a du bon car les enfants c'est le sel de la terre
  • Henie Il y a 9 années, 7 mois

    Je suis tout à fait d'accord avec vous.Ce que l'enfant deviendra demain résultera de notre éducation,de ce nous l'aurons enseigner.Autour de moi,je vois ce qui se passe. Un jour, j'avais demandé à Dieu pourquoi ne donnait il pas les enfants à celle qui en cherche?car le nombre de femmes que je vois autour de moi qui laissent leurs enfants faire ce qu'ils veulent et comme raison:il ne faut pas taper car les services sociaux viendront.L'education passe de la réprimande à la punition.De l'amour à la consolation.Nous ne pouvons pas aimer nos enfants sans faire ldes reproches quand il le faut.Amen QDVB
  • UMUHOZA12049 Il y a 9 années, 7 mois

    Merci beaucoup pour cette parole sur l'éducation, je prie Dieu pour que j'arrive à donner ce qu'il faut à mes enfants. Comme vous le savez, nous parents il nous faut être aussi dinamique et nous ne devons pas relacher.
  • Iris Il y a 9 années, 7 mois

    erratum, ce n'est pas psaume 22 mais proverbe 22.
  • geogui Il y a 9 années, 7 mois

    Ce second texte sur "l'éducation" est d'aussi bonne facture que le premier! J'y adhère totalement!L'évocation du verset de Pr.22:15 enseigne que toute infraction entraine correction (ou réparation); c'est un "couple" indissociable!Il contribue au développement du sens de "la justice". Ce texte devrait faire l'objet d'études approfondies,dans nos églises et pourquoi pas, dans nos cercles d'amis?
    • Iris Il y a 9 années, 7 mois

      Merci mon frère pour ta parole. Tu viens de répondre à l'appel que j'adressais à Dieu vis-à-vis des enfants de mes voisins. Ils sont insolents, délinquants aux prises avec la justices des plus petits au plus grands, la mère est dépassée par la situation et les protège de toutes infractions. En lui indiquant le psaume 22, la correction et la réparation quelle quel soit, il faut que cela se fasse. Elle ne veut rien entendre et elle est aussi violente que ses enfants. Le désordre s'est installé dans sa maison. Que l'Eternel leur vienne en aide au Nom de Jésus. Il n'y a plus de barrière ni d'autorité. Seigneur vient au secours de cette famille car elle a besoin de toi maintenant. Prions ensemble svp afin que Dieu touche leur coeur. Merci mon frère pour ta parole. Que Dieu te bénisse toi et toute ta maison. Fraternellement, Dominique.