Un chrétien peut-il visionner des films d’horreur ?

Un chrétien peut-il visionner des films d’horreur ?

Le cinéma est appelé le 7è art.
Nous avons tous des goûts artistiques différents, mais pouvons-nous regarder n’importe quel film, même très violent ?

Pourquoi des scènes violentes ?

Il faut différencier deux types de films. Ceux dont le thème donne lieu à des scènes de violence, par exemple les films d’espionnage ou de guerre. Elles viennent illustrer le thème, le rendre crédible.

La deuxième catégorie concerne des films où la violence semble être un des éléments principaux. Certains iraient presque jusqu’à en faire l’apologie.

On peut se poser la question de l’attitude du producteur. Son choix vient-il rendre son message plus réaliste. Est-il purement esthétique ?
Ou semble-t-il avoir une complaisance pour des scènes violentes, et même très violentes ?

Y a-t-il des conséquences pour le spectateur ?

Souvenez-vous de  la petite grenouille qui ne réalisait pas que l’eau dans laquelle elle se baignait était en train de monter en température et qu'elle allait finir bouillie. De la même façon, nous ne réalisons pas toujours ce qui se passe.

Nous pouvons nous laisser entraîner dans un film d'action avec des acteurs talentueux, sans nous rendre compte que le niveau de violence monte peu à peu, jusqu’à nous faire ressentir un malaise, une sensation de “too much”.

Nous sommes tous différents

Nous n’avons pas la même sensibilité, ni la même histoire. C’est à chacun de nous de déterminer où il place le curseur. Sans toutefois l’imposer aux autres. C’est notre responsabilité personnelle devant Dieu.

Que faire quand nous avons l’impression d’avoir franchi la ligne rouge ? Continuer, au risque d’éprouver une fascination morbide, ou quitter la salle ? Libre à chacun de se positionner ...

Des questions peuvent nous aider à discerner :

  • est-ce que je suis pollué dans mes pensées ?

  • est-ce que je “gère” au niveau émotionnel ?

  • suis-je fasciné ?

  • suis-je en paix avec le Seigneur en visionnant ce film ?

  • ne suis-je pas en train de m’endurcir ?

Un verset à méditer :

Que celui qui pense pouvoir manger de tout ne méprise pas celui qui s’abstient de viande. Inversement, que celui qui s’impose des restrictions ne se permette pas de critiquer celui qui se sent libre de manger de tout ; qu’il s’abstienne de le juger et qu’il n’essaie pas de le prendre en défaut, car Dieu l’a accueilli dans sa communion.
Romains 14.3 (Parole Vivante)

Pour aller plus loin sur ce sujet :

Vous pouvez écouter cette interview réalisée par Guillaume Bourin, d’où est tirée ce message :

Un chrétien peut-il regarder des films d'horreur, voire du gore ?

Mon témoignage (Elisabeth) :

J’ai une grande mémoire visuelle, beaucoup d’imagination et de sensibilité. Je ne regarde donc pas les films interdits aux moins de 12 ans. ça peut faire sourire, mais c’est ma manière de me protéger d’agressions visuelles et auditives inutiles. Car même si je sais que ce sont des acteurs qui jouent une fiction, je suis trop réceptive, en clair : ça me fait peur. C’est ainsi que j’ai choisi de ne pas voir Titanic ou La Passion du Christ, qui ne sont pourtant pas des films d’horreur. Je fais aussi très attention aux vidéos d’actualités, je ne me sens pas obligée de regarder des scènes, réelles celles-ci, de maltraitance ou de torture. Je privilégie la lecture, et même là, je fais attention à ce que je lis. J’assume mes choix et je n’en ai aucun regret !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

41 commentaires