Se rire de ses ennemis

Sommaire
Se rire de ses ennemis

Bonjour Mon ami(e),

« Car l’Éternel m’a oint…
Pour publier un jour de vengeance de notre Dieu ».
Ésaïe 61 v.2.
 

Face à ceux qui me détestent, je n’ai que deux choix : Soit je les hais en retour, soit je les aime.

Face à ceux qui me provoquent, je n’ai que deux choix : Soit je rétorque, soit je m’en moque.

Face à ceux qui me veulent du mal, je n’ai que deux choix : Soit le mal je rends, soit la joue je tends.
 
Pas-redonner…

Assurément, depuis que Christ est venu sauver le monde, les ennemis du chrétien ne sont plus jamais les gens. Dieu lui-même n’est plus ennemi des gens du monde puisque le Christ a fait la réconciliation du monde avec Dieu, par le sacrifice de Sa vie, offerte en libation pour le pardon de tous les péchés, passés, présents et à venir(1). 

Dieu est amour et Son amour est en libre-service partout(2). 

Les ennemis de Dieu sont donc des choses, des valeurs ou des attitudes qui déclenchent la mort, la haine ou le mal, avec lesquelles Sa Parole entre en inimitié, mais plus jamais ce ne seront : les gens. Dieu aime tous les hommes et toutes les femmes de ce monde, fussent-ils encore loin de Lui.

Et nous aussi(3) !  

Désormais pour notre défense, nous remettons au Seigneur ceux qui nous ont offensés, blessés, trahis, meurtris… Dans la prière et le plus vite possible, nous décidons de pardonner dans le sens de ne « pas redonner » d’importance à ce qu’ils nous ont fait ou dit. En tant qu’héritiers et « Petits Christ » -(chrétiens) sur cette terre, nous avons reçu cette capacité incroyable qui est le privilège de notre foi, l’énergie de notre joie : celle de PARDONNER.

Ce pouvoir du pardon est l’expression la plus noble de la justice de Dieu. Une justice accordée d’abord librement à ceux qui ont souffert injustement et une justice accordée ensuite à ceux qui se repentent d’avoir fait du mal, d’avoir fait le mal.

Nous pouvons donc lâcher prise et Lui remettre toutes choses. Ce faisant, nous nous libérons… que dis-je : Il nous libère. Mais… soudainement… Nous nous sentons libres ! Libres comme l’air, tant et si bien que nous finissons même par pouvoir rire de ce qu’on nous a fait ou de ce qu’on nous a dit. 

Rire, c’est se réjouir d’un préjudice, mais avec bonne conscience(4).

Des charbons ardents sur leur tête

C’est ainsi que -par l’amour- même la mort n’a plus de pouvoir sur nous. Aussi, quoi qu’il arrive, nous nous réjouirons encore dans l’Éternel alors qu’eux, grincent encore des dents, et ressentent la chaleur de notre joie comme des charbons ardents sur leur tête, une chaleur qui les dérange(5).

Le pardon, c’est la revanche de l’enfant de Dieu.
Le pardon, c’est la vengeance de Dieu.

Prière : « Seigneur, en cas de conflits ou lorsque je subis des injustices… je crois que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Pourquoi me défendre ou me décourager lorsque Tu me défends par amour ? Apprends-moi, je Te prie, à Te remettre les situations injustes de ma vie. Apprends-moi à toujours pardonner et à toujours faire le bien en retour(6), pour que je sois libre et que…personne ne me vole plus jamais ma joie, Ta joie, qui est un immense cadeau de Ta part. Amen ».

Références :
(1) Jean 3 v.16 : « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle ».
(2) 1 Jean 4 v.8 : « Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour ».
(3) 1 Jean 4 v.16 « Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui ».
(4) Extrait de : « Le Gai Savoir », Friedrich Nietzsche (1844-1900) – Philosophe, poète, intellectuel Allemand.
(5) Romains 12 v.20 : « Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s'il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête ».
(6) 1 Pierre 4 v.19 : « Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien ».

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire