Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Les conséquences d’une mauvaise fondation ! (20 )

L’histoire se passe au Canada. Un promoteur se lance dans la construction d’un nouveau quartier dans la banlieue de Toronto. C’est un faubourg élégant et les maisons sont chères. Elles coûtent l’équivalent de 200 000 à 3 500 000 euros. A grand renfort de publicité, le promoteur réussit à vendre les lots rapidement. Les maisons sont terminées avant l’été. Les nouveaux propriétaires sont ravis. Il fait beau, les jardins sont magnifiques, les maisons sont confortables, claires. Tout l’été, les propriétaires profitent du beau temps. Ce sont des barbecues, des après-midi au bord de la piscine. La belle vie !
Mais l’automne et l’hiver arrivent. Tout le monde sait qu’au Canada, à partir de fin octobre commence les saisons difficiles, la pluie et la neige. Les hivers sont très rigoureux. La neige et la pluie s’abattent sur ces belles maisons. Brutalement, l'une d’elles s’écroule dans un trou. Quelques jours après, une autre, puis encore une. En un rien de temps presque toutes les maisons s’écroulent dans des trous et celles qui restent s’affaissent, et d’autres tiennent à peine debout.
Devant l’étendue du désastre, le promoteur est obligé d’avouer que ce quartier avait été construit sur une décharge d’ordures. Parce qu’il était pressé de construire, et de vendre, il n’avait pas pris le temps de renforcer cette décharge, en apportant le bon remblai. Il n’avait pas construit sur de bonnes fondations. Il s’était juste contenté de tasser les ordures et de construire dessus.
Est-ce que cela vous parle ? Notre vie chrétienne aussi doit être construite sur une bonne fondation. Jésus nous rappelle que notre maison doit être construite sur du roc. Cette fondation nous dit l’Apôtre Paul :

C’est Jésus, mort pour nous à la Croix et ressuscité le troisième jour. Il ajoute « J’ai posé ce fondement comme un sage architecte. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus, 1 Corinthiens 3 : 10.

Si notre vie chrétienne n’est pas construite sur ce bon fondement, nous nous écroulerons. L’image est forte. L’Apôtre dit aussi qu’il considère tout ce qu’il a été avant sa conversion « comme de la boue ou des vieilles ordures ». Si nous nous obstinons à vouloir construire notre vie chrétienne sur les valeurs de notre passé ou sur notre ancienne manière de vivre, nous construisons notre vie sur des choses vaines, morte et sans valeur et qui à la moindre tempête s’écrouleront.
Si nous voulons tenir fermes lors des hivers rigoureux où la pluie, la glace, et les vents, fondent sur nous, construisons notre vie sur la mort et la résurrection de Jésus. Laissons cette mort travailler nos cœurs pour nous délivrer de toute cette « boue du passé ».

Laissons Jésus affermir et guérir nos cœurs afin que nous tenions fermes dans la tempête.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

1 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
LANDRY GNONHANLOU LE CULTE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...