Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Lettre en enfer !

Lettre en enfer !

Un soir après une journée bien chargée, Émilie se coucha et s’endormit profondément. Au milieu de la nuit, elle fit un rêve étrange. Un être effrayant, toucha son épaule, la réveilla et lui tendit une lettre ! Le visage grave, il lui dit : « Une de vos amies vous a écrit cette lettre de l’enfer"
Émilie tremblait de la tête aux pieds. Elle prit la lettre et commença à la lire : Mon amie, Je me tiens debout dans cet endroit terrible, et je suis en jugement. Je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est de ta faute ! Tu connaissais Jésus personnellement. Mais tu n’as jamais osé m’en parler dans la vérité. On aurait dit que tu avais peur ou honte. Tu n’as jamais osé me dire toute la vérité. Si tu avais surmonté tes craintes : la crainte d’être jugée, la crainte de perdre mon amitié, je n’aurai certainement pas fini ici ! Quand j’étais sur terre et que nous étions amies, tu ne m’as jamais parlé de la seconde mort. Sans doute avais-tu peur de moi, de ma réaction ! Mais je peux te dire que j’aurais préféré que tu m’en parles, même si, sur le coup j’aurai mal réagi. Mais au moins, cela m’aurait fait réfléchir. Aujourd’hui, je suis condamnée, parce que tu as raté, tu ne m’as rien dit. Tu m’as parlé de beaucoup de choses qui aujourd’hui me semblent inutiles. Je te faisais confiance, mais tu m’as caché l’essentiel. Et maintenant, c'est trop tard. Tu aurais dû me crier le message de l’Évangile, jour et nuit, quitte à me lasser ! Mais tu n’aurais pas dû te taire. Aujourd’hui, je n’en serais sans doute pas là ! On passait des jours et des nuits à parler des soi-disant grandes questions de l’humanité, de philosophie, et maintenant, je réalise la vanité de ces discussions. Rien n’est important si ce n’est le salut que Jésus propose. Tu étais si discrète sur ta foi. Et pourtant, j’étais curieuse. Mais toi, tu ne voyais rien. Tu ne comprenais donc pas que lorsque je te provoquais, je voulais que tu m’en dises plus ? Non ! Tu n’as rien vu ! Tu étais aveuglée par la crainte de me déplaire. Tu avais la lumière, et pourtant tu m’as laissée dans les ténèbres. Quelle amie étais-tu ? Tu m'as laissée vivre, aimer et mourir ...

Nos comptes Facebook :
@jeanlouisgaillard8 https://www.facebook.com/pg/jeanlouis...
@365histoires https://www.facebook.com/365histoires/

Je suis prêt à adresser 5 histoires audio par semaine à vous et à vos amis, n’hésitez pas à les inviter à s’inscrire : Pour cela il me faut leur numéro de smartphone avec le logiciel WhatsApp. Ecrivez-moi à contact@365histoires.com
Bien sûr c'est gratuit ! A bientôt

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • Stéphanie Il y a 1 mois, 1 semaine

    Amen...
  • Carole Il y a 1 mois, 1 semaine

    Amen . Il n'est jamais facile de parler de Jesus mais Seigneur, donne moi la clé du témoignage. Remplis ma bouche de tes paroles , conduits moi vers les bonnes personnes. Dieu vous bénisse.
  • Janick DIOURIS Il y a 1 mois, 2 semaines

    Drôle de chantage : si tu m' avais parlé de Jésus , je ne serais pas en enfer ! Ms Jésus est partout ds le monde , les bâtiments , les livres , la pensée collective , etc ... Ceux qui n' en ont jamais entendu parler doivent habiter une autre planète !
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Grégory Turpin En Son Nom
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...