Des enseignements texte et audio pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Faisons l'homme à notre image

Sommaire
Faisons l'homme à notre image

Bonjour Mon ami(e),

« Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance. »
Genèse 1 v.26

L’homme, une trinité à l’image structurelle de Dieu

Toute théorie qui cherche à faire croire que l’être humain originel serait de telle ou telle race, comme si Dieu avait des préférences (1), serait de fait mue par des intentions politiques ou culturelles dévoyées.

L’homme est la seule création à l’avoir été à l’image de Dieu, à l’image structurelle de Dieu. Ainsi, l’être humain est « un », parce qu’il est une synthèse d’un corps, d’une âme et d’un esprit, qui à leur tour sont la synthèse d’autres composantes fondamentales.

Ainsi

l’âme de l’être humain lui procure la conscience de soi, du « moi ».
C’est l’organe de son intellect, de sa décision, de sa pensée, de ses émotions, de ses croyances, de son discernement, en un mot : de sa personnalité.

Le corps de l’être humain est le véhicule qui lui offre sa conscience du monde qui l’entoure. Sans cette enveloppe, il ne peut rentrer en contact avec autrui ni prendre conscience de la signification de sa vie. Le corps est son expression, sa force, son véhicule et déploie ses cinq sens principaux que sont l’ouïe, le toucher, la vue, l’odorat et le goût. Le corps a trois instincts fondamentaux que sont l’alimentation, la reproduction et l’auto-défense.

L’esprit de l’être humain lui donne sa conscience de Dieu. C’est l’endroit de la communion spirituelle. Souvent l’Ancien Testament dit le « cœur » (2). L’esprit donne à l’homme le privilège unique du discernement du bien et du mal. Son esprit est aussi ce qui fait « mentalité » (mind) de l’homme, ce qui lui donne une intelligence spirituelle et lui confère la notion de l’éternité. La recherche du bonheur selon Blaise Pascal demande de remplir ce « vide en forme de Dieu dans le cœur de chaque homme » (3).

Si la Bible nous invite à vivre par l’Esprit, c’est que l’Esprit exerce un pouvoir d’influence et d’exemplarité envers l’âme, une âme où se forgent les convictions et les croyances de notre vie.

Nous subissons toujours un effet de balancier. Si nous nous nourrissons des choses du monde, nous aimerons naturellement les choses du monde. Si, au contraire, nous nous nourrissons des principes de Dieu, notre être entier apprendra à aimer les choses « d’en-haut (4) ».

Ainsi le Seigneur t’invite à aimer l’Éternel ton Dieu de tout ton cœur (esprit), de toute ton âme (âme) et de toute ta force (le corps). Ces trois essences qui nous ordonnent –dans le sens d’ordonnancement– sont insécables ; elles peuvent bénir, servir, louer et honorer le Seigneur de manière coordonnée, c’est-à-dire mature (5).

Prière : « Cher Seigneur, j’ai été fait à Ton image, selon la même structure et le même fonctionnement. De même que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont UN –est UN– que je puisse aussi être UN, équilibré, enrichi et mature, dans chaque aspect de ma vie. Que Ta parole sanctifie mon âme, mon corps et mon esprit. Amen. »


Références :
(1) Actes 10 v.34 : « Dieu ne fait pas de favoritisme. »
(2) Ecclésiaste 3 v.11 : « Il a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité. » Rendez-vous au 8e jour de ce plan pour étudier ce point particulier.
(3) Blaise Pascal, Pensées, #181. Éditions de Sellier.
(4) Deutéronome 6 v.5 : « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu… »
(5) Galates 5 v.16-25 : « Marchez selon l’Esprit… » ; Psaume 103 v.1 : « Que tout ce qui est en moi bénisse le Seigneur. »

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.