Des enseignements texte pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Jésus, le réformateur

Sommaire
Jésus, le réformateur

À l’époque de Jésus, les femmes ont très peu de valeur :

- elles appartiennent toujours à un homme : leur père, leur frère ou leur mari. Elles ne sont jamais autonomes ou indépendantes,

- les hommes ne leur adressent jamais la parole en public,

- elles ne peuvent entrer dans le temple de Jérusalem et doivent rester dehors dans la cour du parvis, avec les non-juifs,

- dans les synagogues, elles sont séparées, loin des hommes, et ne participent pas à la vie religieuse,

- elles n’ont pas droit à l’instruction,

- elles peuvent être répudiées pour n’importe quel motif : un diner brulé par exemple,

- elles se retrouvent dans la pauvreté lorsqu’elles perdent leur mari,

- elles vivent dans la honte si elles sont stériles.

À cette même période, chez les romains, les petites filles sont souvent tuées à la naissance. Les femmes d’hommes riches doivent supporter les maitresses nombreuses de leur mari. 

Seulement voilà, Jésus va tout bouleverser, il va révolutionner cette mentalité qui est ancrée tout autour de lui. Il va même choquer ses disciples plusieurs fois tellement son attitude est en totale contradiction avec les us et coutumes de leur époque. 

Jésus reproche aux hommes la dureté de leur coeur envers les femmes, leur rappelle leur  devoirs de respect envers les femmes, parle aux femmes partout, se laisse toucher par elles, prend le temps de les instruire, les guérit, leur révèle des réalités spirituelles, parle d’elles, les cite en exemple dans ses prédications, les valorise, etc. 

Jésus aime les femmes qui le lui rendent bien. Plusieurs femmes sont ses disciples, le suivent dans ses déplacements, l’assistent de leurs biens et assurent la logistique. Elles sont les premières à savoir que le Messie arrive (par Marie) et les premières à être témoin de sa résurrection. 

Jésus ouvre une nouvelle voie pour la femme et lui offre de nouvelles perspectives.

Jésus est le libérateur de la femme.

Matthieu 19.3-10

Les pharisiens l'abordèrent, et dirent, pour l'éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? Il répondit : N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ? Il leur répondit : C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n'en était pas ainsi. Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.

Marc 5.25-34

Or, il y avait une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans. Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu'elle possédait, et elle n'avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant. Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement. Car elle disait : Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie. Au même instant la perte de sang s'arrêta, et elle sentit dans son corps qu'elle était guérie de son mal. Jésus connut aussitôt en lui-même qu'une force était sortie de lui ; et, se retournant au milieu de la foule, il dit : Qui a touché mes vêtements ? Ses disciples lui dirent : Tu vois la foule qui te presse, et tu dis : Qui m'a touché ? Et il regardait autour de lui, pour voir celle qui avait fait cela. La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui s'était passé en elle, vint se jeter à ses pieds, et lui dit toute la vérité. Mais Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t'a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal.

Luc 21.1-4

Jésus, ayant levé les yeux, vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. Il vit aussi une pauvre veuve, qui y mettait deux petites pièces. Et il dit : Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres ; car c'est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle avait pour vivre.

Luc 13.10-17

Jésus enseignait dans une des synagogues, le jour du sabbat. Et voici, il y avait là une femme possédée d'un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser. Lorsqu'il la vit, Jésus lui adressa la parole, et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité. Et il lui imposa les mains. A l'instant elle se redressa, et glorifia Dieu. Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat, dit à la foule : Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat. Hypocrites ! lui répondit le Seigneur, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache pas de la crèche son boeuf ou son âne, pour le mener boire ? Et cette femme, qui est une fille d'Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ? Tandis qu'il parlait ainsi, tous ses adversaires étaient confus, et la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu'il faisait.

Luc 8.2-3

Les douze étaient avec de lui et quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits malins et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l'assistaient de leurs biens.

Luc 1.28

L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi.

Luc 23.55-56 et 24 1.10

Les femmes qui étaient venues de la Galilée avec Jésus accompagnèrent Joseph, virent le sépulcre et la manière dont le corps de Jésus y fut déposé, et, s'en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du sabbat, selon la loi.Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés. Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre ; et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants. Saisies de frayeur, elles baissèrent le visage contre terre ; mais ils leur dirent : Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée, et qu'il disait : Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour. Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus. A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres. Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles.


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Abus sexuel, viol, drogue, divorce, deuil, maladie,  excision, handicap, rejet, violence conjugale… 14 histoires de femmes. 

Drames exceptionnels ou tragédies ordinaires, aventures extrêmes ou péripéties plus légères… Ces 14 femmes ont pour point commun la guérison, la reconstruction, la réconciliation par l'action de Dieu dans leur vie et grâce à leur foi

Téléchargez un extrait de  « C'est leur histoire » en cliquant ici.

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Peggy Polito Parfum du ciel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider