Veuve, je souffre de solitude

Veuve, je souffre de solitude

Courrier de Patricia :

Je suis chrétienne, j'ai 68 ans, je suis veuve. Je fais beaucoup de bénévolat pour l'église. En fait, je donne beaucoup, mais je suis dans une solitude qui est devenue insupportable. Je trouve que mon église s'occupe beaucoup des enfants et ce n'est pas un reproche. Mais les gens seuls comme moi, ne sont là que pour servir et non pas pour recevoir. Je voudrais qu'on prenne un peu soin de nous et que les w.e l'assemblée pense à ceux qui sont dans une solitude morale et matérielle complète. Est-ce trop demandé ?


Réponse d'une conseillère :

Bonjour Patricia,

Vous êtes veuve et malgré les activités que vous faites pour l'église, vous souffrez d'une solitude devenue insupportable.

Vous savez combien la mort d'un conjoint est une situation qui oblige à assimiler beaucoup de changements intérieurs et extérieurs et à recréer une nouvelle dynamique de vie. Ce travail émotionnel, ce travail de deuil et de reconstruction prend du temps. Chaque matin, il est bon de se rappeler la présence de Dieu et ses promesses pour chaque moment de la journée.

Vous manifestez votre désir et votre volonté de réagir à votre solitude et vous vous investissez dans beaucoup d'activités bénévoles pour l'église, et malgré tout, vous semblez déçue et frustrée.
A travers ces activités que vous pratiquez avec d'autres et pour d'autres, je vous encourage à vous fixer l'objectif de développer avec elles des relations profondes d'aide, de réconfort, de soutien, d'amitié réciproques. Ainsi vous vivrez non plus un contact unilatéral mais un double contact : donner- recevoir, échange voulu par Dieu, de relation, d'amour, porteur de joie et indispensable pour le bonheur et l'équilibre de l'être que Dieu a crée. " Il n'est pas bon que l'homme soit seul. "

Il est vrai que les besoins des personnes seules ne sont pas toujours ressentis et pris en compte même dans les églises.
Ne pourriez vous pas vivre et partager votre foi en organisant, avec quelques amies ayant comme vous la conscience de ces besoins, des occasions de rencontre pour vous encourager, vous soutenir, vous aider, vous distraire.
Par exemple des thés autour d'un thème de société, des rencontres autour d'activités récréatives, manuelles, de loisir, sportives, visites culturelles, etc...
Faites part de vos projets au pasteur ou à certains responsables et ainsi vous serez des actrices d'une  dynamique pour le bien-être personnel et moral de plusieurs dans l'église.
Vous pouvez aussi plus simplement vous retrouver à tour de rôle chez les unes ou les autres dans le même but, selon ce que vous aimez.
Vous aurez sûrement d'autres idées... il suffit d'être à deux ou trois pour se motiver et se soutenir.

Ne vous laissez pas gagner par le découragement ou l'amertume mais désirez avec la grâce de Dieu être en bénédiction à ceux et celles qui vous entourent et leur ouvrir votre coeur.

J'aimerai encore partager avec vous cette promesse de Dieu : " N'aie pas peur, je suis avec toi. Ne regarde pas autour de toi avec inquiétude. Oui, ton Dieu, c'est moi. Je te rends fort(e), je viens à ton secours et je te protège avec ma main puissante et victorieuse. " Es 41, 10


en partenariat avec : www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • oka01ful.gence Il y a 2 années, 9 mois

    Soyez fortifiée ,PATRICIA ,DIEU ne vs a pas oublié il agira au moment au portin
  • buddy Il y a 11 années, 1 mois

    je suis malheureusement veuve moi aussi; j'ai 56 ans. Bien sûr j'ai mes enfants, mes petits enfants mais avec des amies nous organisons le vendredi une "veillée" vient qui veut et nous bavardons qui coud qui brode qui ne fait rien! Je sors aussi avec une amis veuve comme moi. Si tu veux chère soeur que les gens vienne vers toi il faut aussi faire les premiers pas.Que le Seigneur te bénisse
  • lerdami Il y a 11 années, 4 mois

    Il a été ecrit dans Top Chréten: "reconnaitre ses failles" Oui TROP donner en est une. TROP, bien sûr... Savoir demander du secours est vital... mais si difficile à fair et ...à recevoir... " Toutes ces choses... sans l'Amour" Très bon conseils de Hélène
  • Kossa Marcel Il y a 11 années, 4 mois

    Au sein de l'Église d'alors, les chrétiens vendaient tout au profit des nécessiteux.Les Apôtres ne pouvant pas s'occuper de tout le peuple sur le plan spirituel et matériel, ont mandaté des personnes remplis du Saint Esprit pour s'occuper du peuple sur le plan matériel. le devoir de l'Église est de s'intéresser aux besoins spirituels et matériels des fidèles. Il est donc important que nous le comprenons et qu'on l'applique au sein de nos communautés respectives. Nousn devons nous entraider mutuellement. QUE DIEU NOUS BÉNISSE !
  • biboutz69 Il y a 11 années, 4 mois

    oui il est vrai que parfois on oublie un peu les autres ayant été dans une église durant 6 années j'ai pu constater qu'il arrive parfois que l'on se trompe et surtout il est bon lorsque l'on ressent comme cette dame une solitude insupportable de le dire à l'assemblée afin que chacun se mette en ordre avec sa conscience,et le dire évite aussi de nourrir quelques amertumes,il est bon de reprendre avec douceur nos frères et soeurs si c'est pour accomplir les commandements du seigneur..faîtes part de votre souffrance chère patricia peut-être que les autres ne s'en rendent pas compte ils ont juste besoin que vous leur disiez....que Dieu vous bénisse et comble la solitude de votre coeur..
  • Sunshine Il y a 11 années, 4 mois

    Je suis complètement d'accord avec vous chère soeur conseillère j'ai fait cela durant plusieurs années s'occuper des personnes seules est une vrai bénédiction et mon mari aussi participait de même que notre Pasteur souvent s'invitait a venir partager des choses avec nous. C'était super nous avions Louanges prières partages témoignages les gens étaient vraiment à l'aise et ensuite on mangeait tous ensembles et passait une soirée dans la joie . Dans le temps des fêtes on se faisaient de petits échanges de cadeaux et si s'était la fête de quelqu'un on l'arrosait de prières et de petits cadeaux. C'est vraiment merveilleux de s'oublier et de faire plaisir . Je pense que ca me faisait toujours plus plaisir à moi qu'a tous ceux qui venaient car je sentait ma maison vivante de Dieu. Remplis de louanges. Et je pense que vous seriez bien heureuse de cela.La solitude pas pour une personne comme vous faites vous plaisir et Dieu sourira. Sunshine.