"A moi la Gloire!"

"A moi la Gloire!"

Il n’y a pas très longtemps, une amie me fit la réflexion suivante: 

 

«L’homme n’a pas été créé pour porter la gloire de Dieu».

 

Immédiatement me vint à l’esprit l’épisode où Moïse demanda à Dieu de lui laisser voir sa gloire, et Dieu de lui répondre: «Tu ne pourras pas voir ma face, car nul homme ne peut voir ma face et demeurer en vie». (Exode 33:18-23)

 

Evidemment, cette scène se déroule dans l’Ancien Testament, à un temps où le sacrifice de Christ n’avait pas encore pris place en notre faveur. Depuis, les temps ont changé. Par sa mort et sa résurrection, Christ nous a ouvert le chemin d’une relation unique et privilégiée avec Dieu. Relation dans laquelle nous pouvons à nouveau contempler sa gloire et vivre, en fixant nos regards sur Jésus, la gloire du Père. 

 

«Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit». (2 Corinthiens 3:18)

Nous qui étions jadis privés de la gloire de Dieu (Romains 3:23), avons aujourd’hui un libre accès, ouvert de façon permanente.

 

«Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ».   (2 Corinthiens 4:6)

 

Cette Gloire est l’apanage de Dieu, totalement tournée vers Lui. Nos vies, notre service n’ont qu’un seul but: Lui donner la Gloire qui Lui est due. Malgré cela, certains hommes recherchent cette gloire, comme si elle leur revenait de droit. 

 

Cela ne date pas d’hier: Lucifer vraisemblablement fut la première créature à vouloir s’approprier la gloire divine:

 

«Je monterai au ciel... je siègerai en roi sur la montagne...Je monterai au sommet...Je serai semblable au Très-Haut»  (Esaïe 14:13-14)

 

L’Ecriture nous parle aussi d’Hérode qui reçut pour lui-même la gloire attribuée à Dieu seul: 

 

«Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu'il n'avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers». (Actes 12:23)

Ou encore Nabuchodonosor, qui après avoir dit: «C’est par la grandeur de ma puissance et pour la gloire de ma majesté que j’ai fait cela» fut chassé du milieu des hommes jusqu’à ce qu’il réalise que toute gloire sur cette terre n’ appartient qu’à Dieu: «Maintenant, je loue, j'exalte et je glorifie le roi des cieux...Il a le pouvoir d’abaisser ceux qui vivent dans l’orgueil».  (Daniel 4: 27& 34).

Tout comme pour Lucifer, la cause était la même: «Comment es-tu tombé du ciel astre brillant fils de l’aurore ?...Ton orgueil est précipité vers le séjour des morts». (Esaïe 14:12 & 11)

Cette tentation dangereuse, cet orgueil, peuvent-ils se retrouver au sein de l’Eglise, voire des serviteurs de Dieu ? 

Dans Marc 9:33-35, nous voyons Jésus surprendre ses apôtres qui se demandaient lequel d’entre eux était le plus grand ! Querelle étonnante mais ô combien humaine.

La tentation de vouloir devenir un «grand leader», un «pasteur reconnu», un «évangéliste de renom»...est toujours actuelle. Les exemples ne manquent pas de serviteurs transformés en «rois»...

Or, écoutons la réponse de Jésus à ses disciples: «Si quelqu’un veut être le premier qu’il se fasse le dernier de tous, et le serviteur de tous».

 A Jacques et Jean qui se disputaient pour savoir qui aurait les places d’honneur dans la gloire, voici ce qu’Il enseigna: 

«Vous savez ce qui se passe dans les nations: ceux que l’on considère comme les chefs politiques dominent sur leurs peuples et les grands personnages font peser leur autorité sur eux. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous! Au contraire: si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, et si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. Car le fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup». (Marc 10: 35-45)

Si ces paroles de Christ ne rencontrent que peu d’écho dans notre culture d’église actuelle, elles recèlent pourtant le secret de tout ministère et de toute vie qui glorifie authentiquement  Dieu.

Paul y fait écho: «Que nul de vous ne conçoive de l'orgueil en faveur de l'un contre l'autre. Car qui est-ce qui te distingue? Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu?» (1Cor. 4:6-7)

Mon frère ma soeur, si tu désires être accueilli les bras grands ouverts par ton Sauveur, et être honoré par Lui comme un «grand leader», voici son conseil: 

«Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Car celui qui s’élève sera abaissé; et celui qui s’abaisse lui-même sera élevé». (Matthieu 23:11)

Ecoutons Jésus, même si sa voix semble aller contre toute logique et souvenons-nous du Psaume 115:1:

«Non pas à nous, ô Eternel, non pas à nous la gloire, mais à toi seul».

 

A suivre...


Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

8 commentaires
  • Essodina Djato Il y a 7 années, 8 mois

    Que toute la Gloire revienne effectivement à l`Eternel.Ne courrons jamais le risque de revendiquer cette prérogative car elle appartient à Dieu seul. Revendiquer cett Gloire revenait à revendiquer la position de Dieu en tant que Créateur, Pourvoyeur, et Décideur de tout. Reconnaissons avec un esprit d`humilité que nous ne sommes rien , ne savons rien , ne décidons de rien et ne pouvons rien faire sans Dieu. Et donnons lui toute la Gloire
  • Kaheru Il y a 7 années, 8 mois

    Je te loue, j'exalte et gloire revienne à toi.
  • noebla Il y a 7 années, 8 mois

    Dieu soit loué pour cette exhortation, car je reconnais encore que la gloire toutte entiere appartient à notre Seigneur Dieu.
  • Afficher tous les 8 commentaires