Abigaïl

L’histoire d’Abigaïl se joue il y a 3.000 ans. Abigaïl était une femme de bon sens et belle de figure (v.3b). “Abigaïl” veut dire: “mon père est joie”. On ne donnait leur nom aux enfants juifs que 8 jours après leur naissance - alors les parents avaient une semaine pour choisir un nom, selon le caractère de leur enfant. Abigaïl était probablement un bébé si heureuse que ses parents lui ont donné ce beau nom. En fait, nous devrons tous être appelés “Abigaïl” ! Dieu, notre Père, est le Père de la joie.

Le ciel est un endroit plein de joie: 1 Chroniques 16:27 “La majesté et la splendeur sont devant sa face, La force et la joie sont dans sa demeure..”; Psaumes 16:11 “Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite.”

Mais nous ne devons pas attendre notre entrée au ciel pour recevoir la joie du Seigneur: Psaumes 30:11 “Tu as changé mes lamentations en allégresse, ... et tu m'as ceint de joie”. Esaïe 29:19 “Les malheureux se réjouiront de plus en plus en l'Éternel, et les pauvres feront du Saint d'Israël le sujet de leur allégresse.”; Ps.34:5 “Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie”; Jes.35:10 “Les rachetés de l'Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête; L'allégresse et la joie s'approcheront, la douleur et les gémissements s'enfuiront..” 1 Pierre 1:8 “vous l’aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse”.

Nous sommes destinés à la joie ! Dieu est la source de la joie. Il veut que nous soyons joyeux - éternellement ! La volonté de Dieu pour chacun est la vie éternelle - que nous jouissions éternellement de Sa joie au ciel !

Mais Abigaïl ne connaissait guère cette joie. La raison ? Son mari : Nabal. Le nom “Nabal” signifie “fou” (On se demande comment certains parents arrivent à choisir un nom pour leur enfant ...). Abigaïl avait déjà découvert que son nom était apte : verset 25b. Nabal était éleveur de bétail, très riche (verset 2), mais il était aussi très dur et méchant (verset 3c). Abigaïl et Nabal habitaient les collines au pied du Carmel, à la limite du pays des philistins ennemis. Nabal et ses collègues devaient leur prospérité en partie à David et ses 600 hommes, qui les protégeaient contre les attaques des philistins. En remerciement, les fermiers donnaient régulièrement à David des vivres alimentaires et des vêtements - un petit prix à payer pour la paix et la prospérité. Un jour, au printemps - le temps de tondre les brebis, temps de fête et de générosité - David envoie une dizaine de ses hommes à Nabal pour demander sa contribution : versets 6,8b. Sa réponse : versets 10-11. Les hommes de David reviennent les mains vides : verset 12. David était roux de cheveux (1 Samuel 16:12; 17:42) (moi aussi, lorsque j’avais encore des cheveux) les roux sont les plus colériques ! (Des non-chrétiens, bien entendu !) David aussi : versets 13, 21-22. Ils allaient apprendre une leçon à Nabal ! Mais en route ils rencontrent sa femme, Abigaïl. Elle n’était pas à la maison lorsque Nabal avait renvoyé les hommes de David les mains vides. Quand elle rentrait à la maison, l’un des serviteurs lui racontait ce qui s’était passé (versets14-18, 23-28, 32-42).

Il y a beaucoup d’ “Abigaïl” - destinés par Dieu à la joie et au bonheur, mais qui sont attachés par un “Nabal”. Un “Nabal” ne doit pas nécessairement être votre mari; il peut être de tout : tout ce qui ronge votre joie. Adam en Ève furent des “Abigaïls” jusqu’à ce que leur “Nabal” - Satan, sous forme du serpent - leur ait volé leur bonheur et leur joie. Y-a-t-il un “Nabal” dans votre vie ? Quelque chose ou quelqu’un qui vous empêche d’être joyeux ? Un mariage malheureux, des problèmes au travail, dans les relations, la solitude, la dépression, les déceptions, la maladie ? Abigaïl fut mariée à Nabal - elle ne pouvait pas s’en défaire! Pourtant, ce chapitre ne termine pas triste, mais en grande joie ! Comment ?

1. LA FOI


Les circonstances d’Abigaïl, son mariage, son mari étaient une déception. Mais Abigaïl croyait vraiment au Dieu vivant : verset 26a. La preuve: elle continuait à croire en Dieu, malgré ses contrecoups. Chacun peut croire en Dieu tant que tout va bien, mais seul la vraie foi persévère dans les épreuves. Abigaïl mettait sa confiance en Dieu : verset 8b. Voilà la différence entre la foi dans la tête et la foi dans le coeur ... Elle avait perdu sa confiance en son mari, mais pas en son Dieu. Et sa foi en Dieu la gardait en paix.

Je lisais la semaine passée qu’une femme a vécu 53 ans avec un mari incrédule. Elle priait pour sa conversion. Pendant 53 ans : pas d’exaucement, et puis, il s’est converti. Est-ce qu’il a fallu prier pendant 53 ans avant que Dieu n'entende sa prière ? Non ! Il a fallu 53 ans avant que son mari n’entende la voix du Seigneur !

Voici comment nous devons nous comporter vis-à-vis de notre famille inconvertie : (1) les aimer toujours; (2) prier pour eux toujours; (3) toujours être un exemple pour eux; (4) parfois: témoigner; (5) souvent : se taire : 1 Pierre 3:1 “Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes” - valable non seulement pour les dames ...!

2. LA FIDÉLITÉ


Malgré la vie difficile qu’elle menait avec Nabal, et ses folies, Abigaïl lui restait fidèle.

a) Elle le protégeait contre les autres : Nabal est un fou, qui vient de faire une gaffe énorme, mais Abigaïl ne va pas se plaindre auprès des voisins ... Elle ne noircit pas son mari auprès des autres. Elle s’adresse directement à David. Qu’est-ce qu’elle va lui dire ? “David, frappe le; il le mérite; c’est sa propre faute; il moissonne ce qu’il a semé; tue le - comme ça j’en suis quitte aussi ! Non, elle intercède pour Nabal. Elle essaie de le sauver de toute condamnation et de toute punition : verset 25a cf. Luc 23:34 “Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font.” Plus encore: elle prend sa culpabilité sur elle-même : verset 24a ! Exactement ce que Jésus a fait pour nous, qui sommes tous des “Nabal’s” - des pécheurs qui méritent la punition de Dieu : Romains 3:10,23; 6:23 “Il n’y a point de juste, pas même un seul ... Tous ont péché ... Le salaire du péché, c’est la mort”. Jean 3:16 “Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.” Jésus est mort à la croix pour nos péchés. Il a pris nos péchés sur Lui-même; Il a payé le prix pour nos péchés avec Son sang. Suivons-nous l’exemple d’Abigaïl ? Au lieu de critiquer les autres au sujet de leurs péchés, les couvrons-nous du manteau de l’amour ? 1 Pierre 4:8  Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La charité couvre une multitude de péchés.

b) Elle le protège contre lui-même, (non seulement contre les autres - nous défendons souvent un membre de la famille vis-à-vis des autres, mais nous-mêmes, nous l’enterrons ...) Après qu’Abigaïl ait pu détourner la colère de David, et ainsi sauver la vie de son mari, elle rentre chez elle: v.36a. Elle s’est occupé de sauver sa vie et ses possessions, tandis que monsieur se saoule avec ses amis. Elle s’est humiliée, elle a pris sa culpabilité sur elle, mais lui, il fête. Comment réagit Abigaïl ? “Viens ici toi, vaurien ivre, je t’ai sauvé ...”? Non, elle le laisse dormir, et elle attend le moment convenable avant de lui révéler ce qui se passait: versets 36b-37. L’amour ne frappe pas un faible. Esaïe 42:3 “Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n'éteindra point la mèche qui brûle encore”. Abigaïl aurait pu le quitter, le laisser encaisser lui-même les fruits de sa folie. Mais elle ne l’abandonne pas. Elle lui reste fidèle. Elle pardonne. Elle couvre ses péchés. Elle protège.

Abigaïl ne laissait pas sa vie être déterminée par le comportement de son mari. Elle n’adoptait pas ses attitudes, comportements, péchés. Elle restait droite, malgré ses circonstances désespérées et tristes. En cela elle agit aussi comme le Seigneur. Il reste toujours fidèle. Il ne Se laisse jamais corrompre. Il ne Se plie jamais pour le péché. Il ne change jamais, quelque soit la situation: Hébreux 13:8 “Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement.” Deutéronome 7:9b “l'Éternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu'à la millième génération envers ceux qui l'aiment et qui observent ses commandements.” Nous ? Sommes-nous fidèles seulement si tout va bien ? Ou aussi en cas de contretemps ? S’il y a une chose que Dieu récompense, c’est la fidélité. Matthieu 25:23 “Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.” (pas: “tu es un grand serviteur, qui as gagné beaucoup d’âmes, fait beaucoup de prodiges ...”)

3. LA SOLUTION DE DIEU

Dieu avait un plan avec tout ceci - pour Abigaïl, et selon Sa promesse, Il a fait concourir au bien pour elle. Abigaïl n’a pas dû prendre les choses en main elle-même. Elle ne s’est pas servi des solutions du monde pour se défaire de son “Nabal”. Elle persévérait dans la foi et restait fidèle au Seigneur. Et le Seigneur la sauva : verset 38. Nabal fut frappé d’apoplexie lorsqu’il s’aperçut de ce qui s’était passé; il est mort 10 jours après. Romains 12:19 “Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.”  Versets 39-42.

CONCLUSION : FUNERAILLES ET MARIAGE !


Etes-vous une “Abigaïl” “mariée” à un “Nabal” ? Dieu veut vous libérer de votre “Nabal” et le remplacer par un “David” !

____________________________________________________________________
Michaël Williams est professeur à temps partiel au Continental Theological Seminary

7 commentaires
  • mariettines Il y a 4 années, 9 mois

    je suis vraiment édifiée la j'ai toujours lu l' histoire d'Abigail mais je n'ai jamais compris sa comme vous l'aviez expliqué que le Seigneur vous bénis
  • Al Nyarwaya Il y a 5 années, 2 mois

    Je suis heureux de ne pas me reconnaître, ni de prêt ni de loin, en Nabal, ceci par la grâce de Dieu simplement, et pas par mes oeuvres qui ont été quelquefois répréhensibles. Mais par son amour et son pardon, ma foi est ancrée en Lui aujourd'hui encore plus fort qu'hier. Je remercie mon Seigneur pour avoir mis sur mon chemin une "Abigail", quel bonheur et quel cadeau du ciel!!!! Je chanterai, je louerai, je bénirai toujours ton précieux nom. Merci pour ta protection, dirige tout de moi, enseigne moi, garde -moi dans tes ailes et tes pas. Gloire et honneur sont à toi Seigneur, aux siècles des siècles. Amen
  • ntakpenando Il y a 5 années, 8 mois

    amen........................
  • Afficher tous les 7 commentaires