L’inconnu dans la cuisine 2

L’inconnu dans la cuisine 2

Suite de ce texte:

https://www.auderset.com/blog/linconnu-dans-la-cuisine)

 

Le retour de l'inconnu dans la cuisine

 

Je suis parti chasser le repas.

 

… Bon, ok autrement dit : après avoir aidé ma femme au ménage, j’ai fait mes courses à la boucherie du coin, et maintenant je fais la vaisselle… 

(mais on va dire que je suis tout de même un bon homme, okay?)

 

Les sonnettes bio s’enclenchent (mes chiens). 

C’est sûrement Susie, la cliente que j’ai croisée à la boucherie juste avant. Ah non, tiens…?! dans l’encadrement de la porte de l’atelier, c’est l'étrange inconnu dans ma cuisine de mardi soir. Sauf qu’il est rasé de près, coiffé, fraîchement douché et surtout sobre, on dirait presque quelqu’un d’autre. Mais pas de doute, c’est bien lui : il ne s’est pas départi de ce regard si particulier, empli de soif spirituelle.

-il faut qu’on se parle.

Me lance-t-il solennellement. 

 

Les mille chemins 

Le jeune homme me raconte alors le long voyage accompli avant de parvenir ici. Que ce soit sur le chemin de Compostelle ou dans des milieux alternatifs, il n’a rien trouvé qui puisse apaiser les mille et une questions sur le sens de la vie qui le tiraillent. Si les idées, philosophies et religions qu'il a côtoyées l’ont enrichi en expérience,  elles n’ont fait que mettre en valeur sa pauvreté intérieure… Toujours en recherche, et mal à l'aise avec notre société dysfonctionnelle, il zone souvent avec des gens qui, comme lui, la remettent en question. C’est dans un des ces lieux alternatifs du village qu’il rencontre Silas, un habitué de ces milieux, qui se trouve être aussi un de mes fils. Leurs discussions existentielles se concluent souvent par un :

-mec, faudrait que tu parles avec mon père….

et voilà, c’est maintenant. 

 

L’écoute

L'écoute est un message en soi. C’est un silence habité plus puissant que mille théories, car il va directement au cœur. J’ai donc d’abord écouté, le laissant bien finir ses phrases, pour que tout ce qu’il a à dire puisse sortir, sans encombrer le chemin de ma réponse.

 

C’est par là!

Puis, je lui ai expliqué que moi, j’ai pris le chemin qu’est Jésus. Que grâce à Son sacrifice, Il a ouvert un passage jusqu’à Dieu. Que j’ai expérimenté que c’est bien plus qu’une force impersonnelle. Que c’est un Père bienveillant et amoureux de son enfant qui m’a pris dans Ses bras. J’ai essayé de lui décrire avec des mots ce que j’ai trouvé, tout en lui expliquant que je ne pouvais être pour lui rien d’autre qu’un panneau indicateur.

 

Susie qui, entre-temps, a rejoint notre conversation, a aussi raconté comment sa vie a radicalement changé le jour où, elle aussi, a invité Jésus dans sa vie.

 

L’entrée du ciel

Voyant qu’il est mûr pour cela, je lui propose d'essayer. 

-Sans trop changer de position ou d'attitude, nous nous adressons directement à Dieu chacun à notre tour; car bien qu’extrêmement discret*, Il était là dès le départ . 

*Il est discret et modeste, on y peut rien, Il est comme ça depuis des siècles, n'espérez pas Le changer!!!

 

Avec des mots hésitants d’une première fois, le jeune homme Lui demande pardon pour sa vie sans Lui, et Lui confie sa vie. 

Je lui file alors une Bible, lui expliquant que c’est la base, la Parole de Dieu, que tout ce qu’on y rajoute est de trop. Qu’il doit se plugger directement et sans artifice à la source qu’est Dieu et rien d’autre. Susi lui offre une de mes BD, son adresse, la promesse de prière et quelques sous (nous avons compris à demi-mot la précarité de sa situation). 

Nous lui avons assuré qu’il peut venir à tout moment s’il en ressent le besoin. Quand il a quitté l’atelier, j’ai vu dans ses yeux une nouvelle lueur qu’il n’y avait pas avant….

Le jeune homme vient de naître une deuxième fois, nous l’avons appelé Remi, 

(et c’était une bonne idée pask c’est son nom! 🙃)

 

Un connu

Remi revient nous voir de temps en temps, il me donne des coups de main à l’atelier en vue de la préparation du vernissage. Il est en train d’arranger sa vie aussi, ce n’est pas facile, mais nous essayons de l'accompagner au mieux (n’est-ce pas ce qu’il faut faire avec un nouveau-né?). 

   

On se voit dans le live dans quelques minutes?

ça sera ici:

https://youtu.be/GkgxGQEr9xI  

A+

 


Vous pouvez vous inscrire ici à la lettre de nouvelle pour recevoir d'autres publications d'Alain Auderset.   

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire