Lyse, la fleur dans le béton

Lyse, la fleur dans le béton

Le témoignage de Lyse

Un courrier que je vous partage (avec autorisation) en bas de page.

Le chemin spirituel décrit est tellement inattendu, qu’en le lisant, le monde me paraît que plus vaste qu’avant. Ce témoignage nous encourage à laisser toujours plus de place à Jésus dans nos œuvres. “Oh Seigneur encore plus de Ta présence dans mes spectacles, livres, BD, partages vidéos, etc…!” J’ai envie d’être aussi encore plus proche des gens, dans une culture qu’ils peuvent comprendre. Merci à vous tous qui utilisez mes œuvres! Comme vous allez le lire ci-dessous : ça touche grave!

 

“J'attirerai tous les hommes à moi…” (dit Jésus)

Lyse me fait penser au printemps. Que Dieu ne se limite pas à faire germer de belles fleurs dans des jardins organisés et protégés par de bienveillants jardiniers  (église, pasteur, prêtre ancien, ami chrétien, communauté, etc...).

Mais que parfois, des personnes telles de merveilleuses fleurs poussent où on ne les attend pas : à l’orée des forêts sauvages, dans de vastes champs à monoculture, ou même dans la fissure du béton.

 

Jésus, comme le printemps, attire tout le monde à lui, quel que soit son arrière-plan, (athé, agnostique, sans avis, artiste farfelu ou intello monté d’usine). Dieu ne se contente pas de s’occuper des chrétiens, il cherche tout le monde. 

 

Libérez Christ en vous

Soyez des porteurs de soleil! Laissez Dieu briller en vous, sans censure, et vous verrez comment les gens en recherche fleuriront à votre contact. C’est Lui en vous qui accomplit ce miracle.

     

Le courrier de Lyse

(ce n’est pas son vrai nom et je me suis permis d'ajouter quelques titres, pour en faciliter la lecture.) 

 

Bonjour Alain,

 

Ton témoignage a été pour moi une vraie bouée de sauvetage.

Je marche avec Dieu depuis longtemps, alors que je n'ai pas du tout grandi dans une famille croyante. Je me sentais un peu perchée, je n'osais en parler à personne, mais pour moi Dieu était tellement une évidence. Je ne connaissais rien de la Bible. Je le savais là, je lui parlais tout bas dans mon coeur, et j'étais persuadée qu'il me guidait.

 

Mais comme je vivais ça dans mon coin, parfois je me demandais si je n'avais pas un peu trop d'imagination 🙄😊

 

L'étape suivante

Puis un jour ma foi est devenue si grande que j'ai ressenti le besoin d'avoir des "rituels", de pouvoir faire des choses concrètes pour Dieu. Alors j'ai épluché quelques religions, même si j'y étais complètement allergique. 

 

Je n'ai pas trouvé mon bonheur, mais j'ai remarqué certaines choses qui me parlaient comme les libations, les offrandes etc… Bref. Je n'ai pas réussi à passer à l'acte, car je me sentais un peu idiote.

Cette foi grandissante m'a amenée à quitter ma ville pour venir en Haute Savoie, plus proche de la nature. Je faisais moi aussi de longues marches pour me tenir près de Dieu. La forêt et la montagne étaient mes lieux préférés.

 

Mon mari

J'y ai rencontré mon mari qui est chrétien. Et qui travaille dans la communauté adventiste. Nous avons au début décidé de garder une distance respectueuse concernant nos croyances. Mais quand est arrivé ma grossesse, le problème s'est posé pour notre enfant. Que souhaitons-nous lui transmettre?

Nous avions chacun vraiment envie de lui faire sentir et connaître Dieu à notre façon.

 

Jardin organisé et sécheresse

J'ai donc décidé de faire des études bibliques pour comprendre ce que mon mari souhaitait lui transmettre.

 

Et j'ai rencontré Jésus. Cela a bouleversé pas mal de choses.

Autant en bien qu'en mal. Car ma relation si naturelle avec Dieu s'est noyée dans l'étude intellectuelle de sa Parole.

Je me sentais très mal. J'avais perdu toutes mes sensations, mon contact avec Dieu. Passer du "avec Dieu" à "plus rien" a été violent pour moi. Je n'arrivais plus à lire la Bible. Je ne peux même pas expliquer vraiment comment je me sentais. C'était si difficile. J'ai demandé à certains amis de me conseiller un livre, autre que la Bible. Mais ils m'ont répondu "Il y en a beaucoup ... Que cherches-tu?". 

   

Nouvelle lumière

Nous avons fini par partir en vacances en Espagne. Je n'avais plus de joie. Des amis nous ont rejoints. Xavier, qui t'a écrit il y a plusieurs mois, est arrivé avec sa femme et sa fille. Il nous a dit :

-on a apporté des petites choses à regarder. 

Dans la maison en Espagne, il n'y a pas internet. La télé est rétro rétro et ne donne que les chaînes espagnoles! On y va pour se couper un peu de tout.

 

Je n'étais pas très motivée, mais Xavier me dit :

-c'est un témoignage. L'homme s'appelle Alain Auderset, vous connaissez? Il a une manière de parler de Dieu qui est tellement naturelle. On aime beaucoup le regarder.

 

J'ai tout de suite pensé que Dieu répondait à mes demandes. J'ai repris vie en t'écoutant. J'ai pleuré. J'ai pris une baffe d'amour de Dieu à travers toi. Il me disait :

- Mais je suis là enfin! Je t'ai montré qui je suis et je n'ai pas changé. C'est toi qui t'éloignes. Je ne suis jamais parti.

 

Renouveau

Je n'ai pas réussi tout de suite à ouvrir la Bible, mais dans une vieille armoire de mes beaux-parents, je suis tombée sur de vieux- vieux livres chrétiens. Beaucoup étaient en espagnol, mais certains étaient en français. J'ai fouillé. Mes yeux et mon esprit se sont arrêtés sur un petit livre qui s'appelle “Le Christ de l'apocalypse”. Je l'ai dévoré! Mon désir de me faire baptiser a été immédiat! Mon mari n'y croyait pas. Cela faisait quatre ans qu'il essayait de me montrer Dieu dans la Bible.

 

J'ai été baptisé en octobre, il y a un an. Et j'ai reçu ce jour-là un autre livre merveilleux qui s'appelle “Rendez-vous dans la forêt”. J'y ai retrouvé le Dieu que je connais, mes sensations d'avant. J'ai compris que je ne m'étais pas trompée.

 

Dieu est grand.

 

Merci 

   


Retrouvez l’oeuvre d’A.Auderset sur shop.auderset.com  

 


Vous pouvez vous inscrire ici à la lettre de nouvelle pour recevoir d'autres publications d'Alain Auderset.  

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire