À quelques millimètres près

À quelques millimètres près

« Ne déplace pas la borne ancienne, que tes pères ont posée. » (Proverbes 22.28)

Un pasteur peu habile de ses mains, mais très enthousiaste, voulait absolument participer à la construction de sa nouvelle église. Il insista tant que le chef de chantier finit par lui confier une tâche très simple qu’il pensa être à sa portée ; il s’agissait de scier 100 planches afin qu’elles aient toutes une longueur de 2,50 mètres. Quand tous les ouvriers eurent quitté le chantier, le pasteur prit joyeusement la première planche, la mesura méticuleusement à l’aide de son ruban à mesurer, traça dessus un trait au crayon et entreprit de la scier.

« Je ne vais pas me fatiguer à mesurer cent fois les planches », se dit-il ensuite. Il se contenta donc de poser la première planche sur la seconde, de faire un trait de crayon et de scier la deuxième planche, et ainsi de suite… sans réaliser qu’à chaque fois, ce trait avait quelques millimètres de plus que le précédent, si bien qu’à la fin, ce pasteur eut une très mauvaise surprise : la centième planche mesurait 30 centimètres de plus que la première !

Cela le fit beaucoup réfléchir. Au fil des générations, nous pouvons modifier « très légèrement » l’ancienne mesure (après tout, il faut bien que nous nous adaptions à notre époque, n’est-ce pas ?). Le problème, c’est qu’au bout de deux mille ans, à force de faire des modifications imperceptibles, nous risquons fort d’être très éloignés du modèle originel.

Nous savons que notre parfait modèle est la Parole inaltérable de notre Dieu. Que le Seigneur nous aide à ne pas l’annuler par nos traditions humaines (Marc 7.8) et à ne pas nous tromper nous-mêmes par de faux raisonnements (Jacques 1.22)

Comme la Bible nous le recommande elle-même : « Ne déplace pas la borne ancienne, que tes pères ont posée. » (Proverbes 22.28)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • rozange Il y a 1 mois

    Je ne vais pas me fatiguer à mesurer cent fois les planches », se dit-il ensuite. Il se contenta donc de poser la première planche sur la seconde, de faire un trait de crayon et de scier la deuxième planche, et ainsi de suite… sans réaliser qu’à chaque fois, ce trait avait quelques millimètres de plus que le précédent, si bien qu’à la fin, ce pasteur eut une très mauvaise surprise : la centième planche mesurait 30 centimètres de plus que la première ! Cela le fit beaucoup réfléchir. Au fil des générations, nous pouvons modifier « très légèrement » l’ancienne mesure (après tout, il faut bien que nous nous adaptions à notre époque, n’est-ce pas ?). Le problème, c’est qu’au bout de deux mille ans, à force de faire des modifications imperceptibles, nous risquons fort d’être très éloignés du modèle originel. Amen!!!!!!!!!!!!!!!!!