Complètement perdue

Complètement perdue

J’étais dans une ville inconnue. Il faisait nuit et j’étais complètement perdue. J’étais en pleine crise de panique, et cela se voyait. Une dame compatissante s’est arrêtée près de moi et m’a demandé si j’avais besoin d’aide, mais j’étais tellement affolée que je n’arrivais pas à lui répondre. Impuissante, elle s’est éloignée d’un air navré.

Et puis je me suis réveillée, le cœur battant. Il m’a fallu quelques instants pour comprendre que je venais de faire un horrible cauchemar et que je n’avais rien à craindre. OUF !

Cette sensation d’angoisse absolue, je ne l’ai plus connue depuis très longtemps. Depuis mon adolescence, en fait. Depuis l’époque où je ne connaissais pas Jésus, où j’étais perdue dans d’épaisses ténèbres, « sans Christ… sans espérance et sans Dieu dans le monde » (Éphésiens 2.12). J’avais de violentes crises d’angoisse à l’époque. Telle la Samaritaine, je cherchais désespérément quelqu’un qui comble mon vide intérieur, mais en vain. Comme l’aveugle Bartimée, je tâtonnais sur le chemin, incapable de trouver ma direction, « mendiant pour survivre ». 

Jusqu’au jour où j’ai rencontré Jésus. Je me suis alors réveillée d’un affreux cauchemar ! Comme Bartimée, j’ai imploré Jésus d’avoir pitié de moi. Comme la femme samaritaine, j’ai réclamé son eau vive pour mon âme assoiffée. Et Jésus m’a ouvert les yeux, il a désaltéré mon âme, il m’a fait passer des ténèbres à la lumière et de la mort à la vie !

Aujourd’hui, je le prie d’ouvrir beaucoup d’autres yeux et de désaltérer des multitudes d’autres personnes assoiffées. Surtout les hommes et les femmes qui n’ont pas conscience d’être aveugles et qui ne se rendent pas compte qu’ils meurent de soif. Creusez sous leur carapace d’indifférence… Vous verrez qu’en fait, il n’en est rien. Ils ont désespérément besoin de Jésus, et nous sommes ses ambassadeurs !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Georgette Joly Il y a 2 semaines

    Quand j'ai rencontré le Seigneur j'étais au bout du rouleau , je ne voulais plus vivre car devoir TOUT assumer en étant seule avec mes enfants , c'était trop pour moi ! Petit à petit le Seigneur a fait Son oeuvre en moi , dans mon coeur , et j'ai trouvé en Lui , la force et la stabilité dont j'avais besoin . Sa lumière m’a sortie de ce monde de ténèbres où je vivais sans Lui . Je peux dire qu’IL a changé ma vie !
  • rozange Il y a 2 semaines, 1 jour

    Amen