La cuillère volée

La cuillère volée

Après avoir invité son pasteur à manger, une femme vint trouver son mari, bouleversée :

  • NOTRE PASTEUR EST UN VOLEUR !

  • Voyons, ma chérie, c’est impossible ! 

  • Je t’assure qu’il me manque une petite cuillère ! C’est forcément lui qui l’a prise !

La femme rumina cette histoire pendant toute l’année. Finalement, elle invita de nouveau son pasteur à manger, et au milieu du repas, n’y tenant plus, elle s’écria :

  • Est-ce vous qui m’avez pris une petite cuillère l’an dernier ?

  • Pas du tout, répondit le pasteur. Je l’ai juste glissée à la première page de votre Bible ! 

Cette histoire (fictive, espérons-le) nous fait sourire, car nous imaginons la confusion de cette femme… mais elle peut aussi nous interpeller. 

Quelle place tient la Bible dans nos journées si occupées ? La lisons-nous ? Mieux encore, la méditons-nous, comme nous y invite le Psaume 1

« Heureux l’homme… qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui la médite jour et nuit ! »

Si notre Bible pouvait parler, que dirait-elle de nous ? N’oublions pas que Dieu voit le moindre détail de notre vie et que si nous pouvons faire illusion aux yeux des hommes, rien ne lui échappe. Nous avons besoin d’implorer chaque jour, comme David : 

« Ô Dieu, crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé ! » (Psaume 51.12

Nous devons sans cesse nous assurer d’avoir les bonnes priorités. Que le Seigneur nous y aide !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

21 commentaires