La plaque de chocolat

La plaque de chocolat

Quand nous étions jeunes mariés, nous sommes partis en coopération au Burkina-Faso. Nous étions pleins d’enthousiasme… et loin de nous douter des nombreuses épreuves que nous allions devoir endurer.

Un jour, j’ai fondu en larmes. Je n’en pouvais plus du climat, de mon dur travail, de l’éloignement de mes proches et de mes chers amis… J’ai dit à mon mari : « Tu te rends compte que depuis des mois, on n’a même pas mangé un seul carré de chocolat ! » (Je dois vous avouer que j’ai un petit faible pour le chocolat…)

Au même instant, on a sonné à la porte, et j’ai eu l’impression très nette d’entendre une voix intérieure me souffler : « Le voilà, ton chocolat ! »

Nous sommes allés ouvrir. C’était la maman d’une missionnaire qui était venue rendre visite à sa fille et qui avait apporté à chaque famille…une plaque de chocolat ! Je n’ai jamais oublié cet instant. Tout mon désespoir s’est dissipé d’un seul coup, et j’ai senti le Seigneur me prouver sans mot dire qu’il ne m’oubliait pas, que je n’avais pas de soucis à me faire.

Parfois, de tels petits gestes tendres sont encore plus précieux que de grandes bénédictions. Ils nous prouvent la délicatesse et l’attention de notre cher Sauveur, qui veille sur nous au point de compter chaque cheveu de notre tête !

« Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien : Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Éternel, afin de raconter toutes tes œuvres. » (Psaume 73.28)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires