Le sens de l’honneur

Le sens de l’honneur

Un jour, un célèbre prédicateur se dirigeait à grands pas vers la grande salle de réunions où il devait prêcher quelques instants plus tard. En passant devant une salle, il aperçut une monitrice exténuée qui s’occupait d’une vingtaine de jeunes enfants turbulents. Soudain, le Saint-Esprit lui souffla d’aller voir cette femme pour l’encourager. Il était pressé, mais il rebroussa chemin et alla la complimenter pour son service très utile, car il permettait à de nombreuses mères de famille de pouvoir se recueillir tranquillement, etc. La monitrice ne répondit rien, mais elle fondit en larmes.

Peu après, ce prédicateur eut la surprise de recevoir une lettre de cette dame. Elle le remerciait avec effusion de ses encouragements, car depuis trente-cinq ans, écrivait-elle, son mari et elle servaient discrètement dans l’Église, en faisant le ménage, en gardant les jeunes enfants et en rendant toutes sortes de menus services. Pendant toutes ces années, ils s’étaient consacrés au Seigneur et aux autres, mais personne ne les avait jamais remerciés pour leur dévouement ! 

Bien entendu, nous savons que nous travaillons pour le Seigneur et non pour les hommes, que nous ne devons pas chercher à nous mettre en avant, qu’il faut rester humbles, etc., mais ce n’est pas une raison pour ne pas nous honorer mutuellement, ne jamais nous remercier et considérer tout ce que font les autres pour nous comme normal. 

La Bible nous recommande : « Honorez tout le monde ; aimez les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi » (1 Pierre 2.17).

Un sourire, un remerciement, une carte, un mail, quelques fleurs, une invitation à manger… Les occasions de témoigner notre reconnaissance aux autres et de leur faire plaisir ne manquent pas. Comme le dit une publicité, « ne passons pas à côté des choses simples ». Sachons honorer nos semblables ; nous embellirons leur existence… et la nôtre !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • rozange Il y a 1 semaine, 1 jour

    Un jour, un célèbre prédicateur se dirigeait à grands pas vers la grande salle de réunions où il devait prêcher quelques instants plus tard. En passant devant une salle, il aperçut une monitrice exténuée qui s’occupait d’une vingtaine de jeunes enfants turbulents. Soudain, le Saint-Esprit lui souffla d’aller voir cette femme pour l’encourager. Il était pressé, mais il rebroussa chemin et alla la complimenter pour son service très utile, car il permettait à de nombreuses mères de famille de pouvoir se recueillir tranquillement, etc. La monitrice ne répondit rien, mais elle fondit en larmes. Peu après, ce prédicateur eut la surprise de recevoir une lettre de cette dame. Elle le remerciait avec effusion de ses encouragements, car depuis trente-cinq ans, écrivait-elle, son mari et elle servaient discrètement dans l’Église, en faisant le ménage, en gardant les jeunes enfants et en rendant toutes sortes de menus services. Pendant toutes ces années, ils s’étaient consacrés au Seigneur et aux autres, mais personne ne les avait jamais remerciés pour leur dévouement ! Bien entendu, nous savons que nous travaillons pour le Seigneur et non pour les hommes, que nous ne devons pas chercher à nous mettre en avant, qu’il faut rester humbles, etc., mais ce n’est pas une raison pour ne pas nous honorer mutuellement, ne jamais nous remercier et considérer tout ce que font les autres pour nous comme normal. Un sourire, un remerciement, une carte, un mail, quelques fleurs, une invitation à manger… Les occasions de témoigner notre reconnaissance aux autres et de leur faire plaisir ne manquent pas. Comme le dit une publicité, « ne passons pas à côté des choses simples ». Sachons honorer nos semblables ; nous embellirons leur existence… et la nôtre ! Amen!!!!!!!!!!!!!!!!!!!