Précieuse sagesse !

Précieuse sagesse !

Nous savons déjà que nous pouvons demander la sagesse au Seigneur, comme nous y incite Jacques dans son épître. Toutefois, en relisant l’histoire de Salomon, j’ai été frappée par la réaction du Seigneur face à sa requête. Le jeune roi inexpérimenté demande : « Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien et le mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? » (1 Rois 3.9)

 La Bible nous précise : « Cette demande de Salomon plut au Seigneur. » (verset 10)

Voulons-nous plaire au Seigneur ? Alors, demandons-lui la sagesse. Cela touchera son cœur, et il nous l’accordera sans compter, avec sa générosité habituelle. Cela nous permettra d’être des témoins efficaces, puisqu’il nous est dit que « le sage s’empare des âmes » (Proverbes 11.30), contrairement aux insensés ou aux déséquilibrés qui les font fuir… 

Réclamons-la souvent, car elle ne nous est pas acquise une fois pour toutes, comme nous le prouve la triste fin de Salomon. Il est navrant de constater que notre cœur est prompt à s’écarter des voies divines, et que nous avons besoin de dépendre de notre Dieu à chaque instant pour garder le cap, mais cette prise de conscience de notre fragilité nous pousse à garder les yeux fixés sur Christ, notre divin Pilote, grâce auquel nous pourrons rester « sages » pendant toute notre existence !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
2 commentaires
  • Nanou Il y a 2 mois

    Amen Amen merci Aline pour cette méditation soyez bénie
  • rozange Il y a 2 mois

    Nous savons déjà que nous pouvons demander la sagesse au Seigneur, comme nous y incite Jacques dans son épître. Toutefois, en relisant l’histoire de Salomon, j’ai été frappée par la réaction du Seigneur face à sa requête. Le jeune roi inexpérimenté demande : « Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien et le mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? Réclamons-la souvent, car elle ne nous est pas acquise une fois pour toutes, comme nous le prouve la triste fin de Salomon. Il est navrant de constater que notre cœur est prompt à s’écarter des voies divines, et que nous avons besoin de dépendre de notre Dieu à chaque instant pour garder le cap, mais cette prise de conscience de notre fragilité nous pousse à garder les yeux fixés sur Christ, notre divin Pilote, grâce auquel nous pourrons rester « sages » pendant toute notre existence ! Amen!!!!!!!!!!!!!!!!!!