Ari Vatanen, une passion pour le sport automobile

Né en Finlande, Ari Vatanen a découvert très jeune sa passion pour le sport automobile. Malgré des débuts difficiles, il se révéla lors d'un rallye en Grande Bretagne en 1975. En 1985, en Argentine il fut victime de l'un des plus graves accidents de l'histoire des rallyes et resta "sur la touche" pendant 18 mois. Jusqu'en 1990, il conduisit pour Peugeot et puis chez Citroën, Subaru et Mitsubishi. Ari reste encore l'une des "figures" les plus titrées et les plus respectées de son sport.

"Mon père acheta une voiture en 1960 et eut un accident quelques mois plus tard. Toute la famille survécut mais lui fut tué : Je n'avais alors que 8 ans. Quatre ans plus tard, ma mère se procura une voiture et je l'essayai sur une petite route devant chez nous pour voir comment je pouvais contrôler les virages et les glissades. Ce même été, un rallye traversa notre village et je m'assis au bord de la route quatre heures avant le passage pour ne rien manquer."

L'un des grands moments de ma carrière fut ma victoire au Rallye de Monte Carlo malgré une pénalité de 8 minutes. Chacun de nous connaît des succès et des revers mais c'est dans les moments difficiles que nous apprenons les leçons les plus importantes. Sur le coup, on peut se révolter, se poser des questions, mais en fin de compte, parfois des années plus tard, tout devient clair et on réalise que Dieu contrôle tout. Même si on ne peut pas tout expliquer, on réalise que tout est pour le mieux.

L'accident en 1985 et les 18 mois d'arrêt furent très durs. Alors que je commençais à me remettre, je tombai dans une dépression sérieuse. Mais je crois que j'en suis sorti meilleur, moins critique, plus tolérant et avec une perspective plus globale des choses.

Mon père m'a communiqué un esprit libre et ouvert dans la vie chrétienne. L'essentiel n'est pas nos émotions ou le formalisme, mais ce qui s'est passé il y a deux mille ans à Golgotha : il faut s'accrocher à la mort et à la résurrection de Jésus. C'est valable quels que soient notre arrière-plan et notre expérience.

La chose la plus incroyable dans le christianisme est que Dieu nous accepte tels que nous sommes, comme des êtres uniques. Seul Jésus est Saint. Même si aucun d'entre nous n'est saint et si nous chutons tous, nous pouvons nous tourner vers Dieu et lui dire :

"Seigneur, pardonne-moi, prends-moi tel que je suis" et il le fait quoi que nous ayons pu faire auparavant. Nous avons constamment besoin de sa miséricorde.

Paul dit en Romains 3:23-24 : "Tous ont péché et sont privés de la glorieuse présence de Dieu, et ils sont déclarés justes par sa grâce ; c'est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus Christ". "C'est ma vie qui doit parler de ma foi. Si je connais la présence de Dieu au milieu des tempêtes de la vie, mes paroles seront crédibles".

"Je vous laisse la paix ; c'est MA paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C'est pourquoi ne soyez pas troublés et n'ayez aucune crainte dans votre coeur." Jean 14:27.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire