Attachements...

Le Christ est venu nous libérer du péché au prix de son sang. Il nous a retirées de la puissance des ténèbres pour nous transporter dans son royaume. Cependant, demeurons attachées…

Cette semaine lisons : Philippiens 3:12-21; 4:1-5


Paul est emprisonné quand il écrit son épître aux Philippiens. Mais les murs de sa prison ne sont pas des obstacles à sa foi. Il est en pleine course et rien ne peut l'arrêter (3.12). Sa vie, son espérance sont en Christ. Il n'a plus rien à perdre : il a tout remis à Jésus. Mais s'il perd Jésus, il perd tout.

"Jésus s'est saisi de moi" (3.12)
Saul ne pensant “qu’à menacer et à tuer les disciples du Seigneur" (Actes 9.1) se rend à Damas. En chemin, le Christ, qu'il croit mort, lui apparaît dans une lumière éblouissante et lui donne des directives. Cette révélation va changer tout le cours de sa vie. De persécuteur fanatique, il devient un serviteur de Jésus passionné. Même si ce n'est pas de manière fracassante, pour nous aussi, le Sauveur a fait le premier pas. Il nous a aimées le premier (1Jean 4.19) et nous offre son merveilleux salut, par pure grâce (Tite 3.4-8).
Par la mort de Jésus à la croix, les merveilleux cadeaux du pardon des péchés et de la vie éternelle sont devenus accessibles à tout pécheur qui se repent.

Profondeur de la communion avec Christ
"Tenir ferme, en restant attachés au Seigneur" (4.1) est à notre portée. "Dieu nous a donné tout ce qu’il faut pour vivre dans l’attachement au Seigneur" (2Pierre 1.3). Il n'a rien oublié. Accomplissons notre part en recherchant les réalités d'en haut (Colossiens 3.1-4), seules valeurs éternelles.
Centrons notre vie sur Christ et sur les choses spirituelles. Ne sommes-nous pas "citoyens du royaume des cieux" ? Alors, attendons "ardemment la venue du Seigneur Jésus-Christ" (3.20).

Harmonie dans la communion fraternelle
Évodie et Syntiche sont en désaccord et Paul n'en précise pas les raisons. Mais il leur recommande instamment de "vivre en parfaite harmonie, l’une avec l’autre, selon le Seigneur". La mésentente est telle que Paul sollicite son fidèle collègue pour leur venir en aide ! Il n'admet pas la discorde entre ces deux collaboratrices dans le service (4.2 et Colossiens 3.12-15).
Si nous voulons combattre efficacement pour la cause de l'Évangile, sachons régler nos différends, que ce soit dans l'Église ou dans l'œuvre de Dieu en général.


Quel sera notre choix personnel dans ces trois domaines ?


Ma prière : Seigneur, tu as pardonné tous mes péchés en devenant mon Sauveur. Je possède maintenant une vie nouvelle fondée sur les valeurs spirituelles. Je désire de tout mon cœur rester attachée à toi. Aide-moi à vivre en paix avec tous et à être un instrument de réconciliation. Amen.


Verset Clé  Philippiens 1.27 : "Menez une vie digne de l’Évangile du Christ, en vrais citoyens de son royaume. Ainsi, que je vienne vous voir ou que je reste loin de vous, je pourrai apprendre que vous tenez bon, unis par un même esprit, luttant ensemble d’un même cœur pour la foi fondée sur la Bonne Nouvelle".

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire