Attention: Apparences Trompeuses!

Attention: Apparences Trompeuses!

“Et l'Eternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Eternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au coeur.” 1 Samuel 16:7

Ce verset de l’Ecriture se situe au moment où l’Eternel conduit le prophète Samuel dans le choix qu’il doit faire de donner un nouveau roi à Israël. Saül a échoué, un autre homme a été remarqué et élu par Dieu pour lui succéder: David.

Samuel a devant lui les fils d’Isaï. Quand le premier d’entre eux, Eliab, se présente, Samuel est persuadé qu’il est le nouveau roi. Pourquoi? Parce qu’il voit sa vigueur et sa jeunesse; sa stature imposante, similaire à celle du roi Saül qui dépassait d’une tête tous les autres hommes d’Israël. Et pourtant ce n’était pas lui!

En quelques mots, notre Seigneur nous explique ici un chemin pour déjouer les leurres auxquels nous faisons face.

Par sa réponse Dieu enseigne son serviteur Samuel, et ce dernier nous fait parvenir ce trésor de sagesse divine, qui nous est tellement précieux aujourd’hui encore !

Nous vivons dans une société, où l’apparence d’une chose, d’un projet ou d’une personne, supplante souvent son contenu, sa valeur réelle.

Ainsi, dans les apparences humaines, les attitudes de force ou de puissance nous impressionnent et guident faussement nos choix ou nos raisonnements.

Il y a quelques semaines de cela, Rachel et moi étions de passage en Lozère, où la nature est restée grandement sauvage et belle.

Un jour que j’étais dehors, je regardais de majestueux arbres, tous d’une trentaine de mètres de haut. Puissants et massifs, ils étaient sans aucun doute âgés de plusieurs siècles. S’ils avaient pu parler, que d’histoires auraient-ils pu me raconter! Combien de personnes avaient-ils vu passer, rire, pleurer, vivre à leur pied ?

Mais au fur et à mesure que je les contemplais, les regardant de haut en bas, je m’aperçus que la cime de certains d’entre eux était toute sèche et jaunie. Leur tête qui pointait fièrement vers le ciel était morte!

C’est alors, que je ressentis une pensée venir dans mon coeur, qui disait à peu près ceci:

“Ces arbres que tu regardes, ces géants, sont en fait mourants…

Vus du sol, ils sont encore verts. Leur stature imposante impressionne ceux et celles qui les regardent. Ils resteront verts pendant encore quelques temps avant que leur mal ne soit visible par tous.

Ils sont en vie et pourtant déjà presque morts… D’en bas pour la plupart des passants, leur mal est invisible! Mais déjà, à l’intérieur de leur tronc, des insectes les dévorent, se nourrissent de leur substance, pompent leur sève, leur vie.

Bientôt, des plantes parasites telles que le gui, s’implanteront dans leurs branches, pour les affaiblir encore. A ceux qui ignorent la véritable nature de ces dernières, il leur semblera que l’arbre n’en est que plus beau !

Mais pour celui ou celle qui sait regarder, des signes se font déjà voir sur le sol, tout autour de leur tronc: des morceaux d’écorce tombés, des déchets laissés par les minuscules parasites s’amoncèlent…

Ces géants ont le coeur malade !

Si un jour, un grand vent se lève, une tempête s’abat dans les branches de tels arbres, alors que rien ne le laissait prévoir, eux si majestueux s’abattront de toute leur hauteur, surprenant tout le monde et pire, créant un danger pour tous ceux et celles qui vivent autour…

Quelle morale pouvons-nous retenir de ces grands arbres ?

Ne nous laissons pas facilement impressionner par l’apparence de force que dégagent parfois certaines personnes autour de nous!

Leur tête, leur coeur, sont-ils toujours en communion avec le ciel, avec leur Sauveur? Voilà ce qui importe vraiment !

Nul ne peut se passer ni de Dieu, ni d’autrui dans sa marche chrétienne. Nous ne savons pas tout!

Où sont ces années du tout début de ma conversion où je pensais quasiment tout savoir et avais des réponses à toutes les questions?

Les années de marche font que notre expérience avec Dieu s’est multipliée et approfondie.

Aujourd’hui, je sais que parfois je ne sais pas, que peut-être je ne saurai que plus tard, ou bien seulement dans l’éternité.

Mais j’ai appris une chose essentielle: C’est qu’en tout temps, lorsque je ne comprends pas ce que Dieu fait, que je ne peux trouver de réponse cohérente, je peux de toute façon faire confiance à celui qui a tout donné à la croix pour moi, je le connais!

Seuls comptent sa grâce et son amour pour chacun de nous!

Pour ceux et celles qui ont reçu un appel à paître le précieux troupeau de l’Eternel, à l’instar de Saül ou David avec Israël, souvenons-nous que nous ne sommes pas des intermédiaires entre Dieu et les hommes. Simplement des responsables qui doivent fiancer chaque brebis à son Sauveur (2 Corinthiens 11:2), des serviteurs à qui il sera redemandé des comptes, plus sévèrement même qu’aux autres membres du troupeau ! (Jacques 3:1).

Seuls ceux et celles qui marchent le coeur fermement ancré en Christ , dépendants de Lui, peuvent dirent à l’instar de Paul:

“Et il m'a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort”. 2 Corinthiens 12:9-10

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

20 commentaires
  • Carole Il y a 2 années, 2 mois

    Quand je suis faible c'est alors la que je suis forte. Amen
  • ELIO Il y a 3 années, 4 mois

    « Mais pour celui ou celle qui sait regarder, des signes se font déjà voir sur le sol, tout autour de leur tronc: des morceaux d'écorce tombés, des déchets laissés par les minuscules parasites s'amoncèlent… » La foi, l’instruction dans les choses d’en haut, la réflexion, l’observation des signes et le discernement des évènements au regard de la Parole sont vraiment des dons et des vertus que le Seigneur dispense à son peuple pour le nourrir et le fortifier au cours de sa marche dans le désert. J’ai donc apprécié ce témoignage qui s’inscrit dans la vision de Daniel, sur la fin irrémédiable de toute entreprise de l’homme sans Dieu – du vrai, révélé en Jésus-Christ – et annoncée par l’écroulement de la statue, songe du roi Nabuchodonosor : Une petite pierre venue du ciel (Jésus ) met fin à toute domination destructrice à laquelle succède le Royaume de Dieu, celui de l’Amour. Quelle merveilleuse espérance !
  • luceda Il y a 3 années, 9 mois

    Gloire à Dieu car lorsque je ne comprends pas ce que Dieu fait, que je ne peux trouver de réponse cohérente ni prendre de décision juste, c'est alors que je puis faire confiance à celui qui a tout donné à la croix pour moi; quand je suis faible, c'est alors que je suis fort en Christ sur qui repose "tout pouvoir dans le ciel, sur la terre et sous la terre". Doux Jésus que ta grâce se déploie en moi pour la manifestation de la gloire de Dieu et l'accomplissement de sa seule et unique volonté! Mon Rédempteur et mon Ami fidèle daignes armer mon âme, mon cœur et mon esprit de ta patience et de ta foi jusqu'à l'avènement de la vision de gloire du Père pour moi! Alléluia, amen!!!
  • Afficher tous les 20 commentaires