Bâtisseurs de l'Eglise

Bâtisseurs de l'Eglise

Avez-vous déjà eu l’occasion de visiter ou de regarder un reportage sur les cathédrales gothiques qui élancent leurs flèches dans le ciel d’ Europe ?

 

D’un point de vue architectural, elles sont de pures merveilles qui gardent encore de nos jours, certains de leurs secrets de construction. Quelle somme d’efforts incroyable, quelle audace, quelle maîtrise technique! 

 

Ces bâtiments nous forcent à élever nos regards et à réfléchir au delà de notre quotidien. C’était bien là d’ailleurs leur message premier: Amener ceux qui les visitaient à regarder vers le ciel et à se laisser pénétrer par le message de Christ.

 

Que l’on apprécie ou non ces édifices, force est de constater qu’ils représentent une oeuvre colossale. 

 

De nombreux corps de métiers travaillaient ensemble: tailleurs de pierre, charpentiers, maçons, verriers, ébénistes, sculpteurs... Tous oeuvraient sous les ordres de chefs de corps, eux-mêmes sous la direction d’un maître d’oeuvre traduisant les plans et la vision de ceux qui avec lui, avaient dessiné et calculé les portées des arcs-boutants, les ouvertures des vitraux laissant entrer la lumière divine...

 

Ces immenses projets réclamaient une fantastique organisation et un très grand professionnalisme de la part de chacun des milliers d’ouvriers impliqués. 

 

Mais l’élément qui me fascine le plus, est le fait que tous ceux qui participaient à cette construction,  s’y engageaient avec une abnégation et une humilité  totales. 

 

Pourquoi ?

 

Parce que ce projet était plus grand qu’eux-mêmes, réparti sur plusieurs générations! 

 

Les ouvriers s'engageaient à garder le même objectif et le même état d’esprit que tous ceux qui les avaient précédés, mais aussi à transmettre cette vision à ceux qui leur succéderaient dans l’ouvrage. Ils travaillaient dans une immense équipe allongée sur deux à trois siècles ! 

 

Ceux qui commençaient le chantier savaient qu’ils n’en verraient jamais la fin, et pourtant, s’y livraient corps et âme, donnant le meilleur d’eux-mêmes, pour leur Dieu et pour que ceux qui leur succèderaient puisse continuer l’ ouvrage sur les meilleures bases possibles. Tous accomplissaient fidèlement leur part de travail, sachant qu’à la fin, l’édifice achevé serait une oeuvre d’art exceptionnelle, toute à la gloire du Créateur qui avait inspiré leur passion et leur rêve.

 

Une telle aventure ne vous en rappelle-t-elle pas une autre similaire mais combien plus importante ? 

 

Celle de la construction de l’Eglise de Jésus-Christ sur terre depuis 21 siècles !

 

Nous aussi avons été rachetés par notre Seigneur pour entrer à son service et participer à l’oeuvre extraordinaire dont il est le Maître, le Grand Architecte !

 

Nous sommes tous différents les uns des autres, avec des talents uniques attribués par Dieu à chacun, selon Son plan, mais nous sommes complémentaires ! 

Nous venons de différentes dénominations, mais participons tous au même ouvrage. Nous sommes ouvriers et pierres vivantes ! 

 

Toute division, tout refus de travailler ensemble, tout désir d’accomplir son oeuvre personnelle, nuisent au projet du Maitre. 

 

Rappelons-nous les exhortations de Christ et de Paul:

 

«A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres». Jean 13:35

«Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, -moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé».  Jean 17: 22-23

«Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment»  1 Corinthiens 1:10

Nous entrons tous dans le travail de quelqu’un d’autre ayant servi avant nous. Souvent  la semence fut plantée avec larmes. Si nous récoltons avec joie, restons humbles, travaillons fidèlement et transmettons de bon coeur le bâton à ceux que Dieu envoie pour nous remplacer, car l’oeuvre doit nous survivre !

«J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu. Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus». 1 Corinthiens 3:6-10

Si tous n’avons pas le même succès à vue humaine, rappelons-nous que l’oeuvre est pour la gloire de Christ et que c’est Lui qui nous rétribuera au temps fixé. 

Alors, réjouissons-nous ! Quel privilège de participer à la construction de son Eglise !


Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

2 commentaires
  • Claude Calu Il y a 8 années

    Quel privilège Seigneur , de participer à la construction de ton Eglise !!!
  • ajwyld Il y a 8 années

    On raconte l'histoire d'un grand homme en visite à un chantier de cathédrale. Il passait d'un artisan à l'autre en leur demandant ce qu'ils faisait, et chacun lui répondait "je taille du pierre", "je pose des fondements", etc - jusqu'à ce qu'il tombe sur un jeune garçon qui est en train de passer le balai. Lui, tout fière, réponde à sa question "je participe à la construction d'une cathédrale". Lui, il avait le bon perspective.