Le don de guérison de l’apôtre Pierre

Le don de guérison de l’apôtre Pierre

A la Pentecôte, le Saint-Esprit est répandu sur les disciples de Jésus. À cause de la persécution, ils sont dispersés et évangélisent à Jérusalem, en Judée, en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. Leur prédication est puissante et accompagnée de nombreux miracles.

Dorcas, une femme veuve habite à Joppé une ville côtière appelée aujourd’hui Jaffa et située au sud-est de Tel-Aviv. Dorcas vient à mourir. l’Église de Joppé est très affligée par ce décès. (Actes 9.36-38) Or, ce n’est pas un docteur, un apôtre, ou un grand évangéliste que Dieu vient de rappeler à lui, c’est simplement une femme pieuse qui aimait son Seigneur et l’Église de tout son cœur. 

Ce qui fait qu'elle était si appréciée des frères en Christ, c'est qu'elle abondait en bonnes œuvres et en aumônes. Non contente de donner de son superflu, elle donnait aussi de son nécessaire. Elle travaillait de ses mains pour procurer des vêtements à ceux qui en manquaient, faisant d'elle la fondatrice des œuvres de bienfaisance qui aujourd'hui distribuent des vêtements à ceux qui en ont besoin. 

Pendant que ces évènements se déroulent, l'apôtre Pierre est à Lydde, une petite ville proche de Joppé. Les disciples l'ayant appris envoient deux hommes pour le chercher. Pierre plein du Saint Esprit a reçu un don de guérison. De fait, à cette époque beaucoup de miracles et de prodiges se font au milieu du peuple par les mains des Apôtres et cela se sait. 

Le don de guérison, permet de redonner intentionnellement, par la foi et au nom de Jésus un état de santé satisfaisant à une personne qui l’aurait perdue. C'est l'expérience qu'a faite ce boiteux qui mendiait à la porte du temple où Pierre a cette phrase remarquable : "Je n'ai ni argent ni or mais ce que j'ai, je te le donne au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche". Il prend la main de l'homme qui se met debout et marche.

Cependant, ressusciter un mort n’est pas dans le registre du don de guérison. Pierre est confronté à cette problématique lorsqu’il se retrouve devant Dorcas. Il est alors animé d’une telle foi, qu’il ne doute pas une seconde. Il n’a jamais fait ça, mais il a vu Jésus le faire. Il croit qu’au nom de Jésus tout est possible. Il demande à rester seul avec la défunte. Il se met à genoux et prie. Puis, poussé par le Saint-Esprit, il ordonne à Dorcas de se lever. Elle ouvre les yeux. Elle voit l'apôtre à genoux. Et comme avec le mendiant boiteux, il lui tend la main et elle se lève ! (Actes 9.39-43)

Aujourd'hui, le don de guérison est un don extrêmement rare.

Il ne consiste pas à simplement prier pour que la guérison survienne, mais à déclarer que la guérison est acquise et à la manifester. C'est un don rare car pour l'exercer, il faut être d'une humilité totale, d'un discernement et d'une sensibilité spirituelle exceptionnelle.

Jésus, Elisée, Pierre et Paul exerçaient ce don.

Nous prions pour que dans des temps difficiles, des disciples de Jésus qui n'ont pas peur d'en payer le prix en termes d'engagement, de consécration et peut-être de souffrance soient revêtus du don de guérison.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires
  • Brigitte Il y a 1 mois, 3 semaines

  • mthumbrecht Il y a 1 mois, 3 semaines

    Bonjour, cher frère..Concernant votre message sur "le don de guérison" de l'apôtre Pierre..? Pour ma part, je pense qu'il s'agit plutôt, là, du "don d'opérer des miracles"..(une resurrection)..selon 1 Corinthiens 12 v.10 et 1 corinthiens 12 v.28. 2ème remarque : je ne pense pas que pour exercer ce don, il faut être "d'une humilité totale, et avoir un discernement et une sensibilité spirituelle exceptionnelle"...sans cela , lequel d'entre nous oserait demander tous ces dons merveilleux ? Le Seigneur nous demande d'y "aspirer", et de demander avec foi. tout simplement.."voici les MIRACLES qui accompagneront CEUX QUI AURONT CRU...Mr Dupont, Mme Durand,etc...ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris" Marc 16 V.15 à 20. A nous de nous remettre en question..Le Seigneur nous utilise avec nos imperfections mais ce qu'il veut, c'est notre foi en action pour que tous ces dons soient exercés dans le but d'édifier l'Eglise, de témoigner et de LE GLORIFIER. Fraternellement en Jésus, M.Thérèse Humbrecht.
  • Yves Lalonde Il y a 1 mois, 3 semaines

    amen
  • Afficher tous les 5 commentaires