Les chrétiens et l’écologie ♻️

Les chrétiens et l’écologie ♻️

Triste constat

Pendant longtemps, les chrétiens ont été absents de la scène en matière de protection de la planète 🌲, prétextant qu’ils étaient appelés à des combats plus importants comme l’évangélisation du monde et le salut éternel de ses habitants. Et ce d’autant plus que ces catastrophes naturelles sont annoncées dans la Bible (cf. Apocalypse) et « doivent arriver » tôt ou tard (cf. Matthieu 24 : 6) ! Il est vrai qu’avec la Chute, le mal a fait son apparition et a entraîné un dysfonctionnement dans la création. Aujourd’hui la nature souffre et aspire à son rétablissement », « aux nouveaux cieux et à la nouvelle terre » (cf. Romains 8 : 20-23). Cette perspective justifie-t-elle pour autant que nous restions les bras croisés ?

Que penser 🤔 de cette passivité ?

  • La logique que je viens de mentionner ne tient pas la route : ce n’est pas parce qu’un jour je vais mourir que je ne vais pas prendre soin de mon corps ! Les prophéties concernant la fin des temps et la collapsologie de tout ce qui vit, ne nous dispensent pas de respecter ce don magnifique que représente la nature. 

  • Cette attitude passive rend un témoignage lamentable auprès des gens de ce monde et tout particulièrement auprès de la communauté écolo ♻️. 

  • La nature 🌲est une prédication en elle-même de l’existence de Dieu, de sa grandeur, de sa beauté, de sa bonté. « Tous les cieux proclament combien Dieu est glorieux » (Psaumes 19 : 1) de même que tout ce que Dieu a crée sur cette terre (Psaumes 104). Mais si celle-ci est endommagée, que restera-t-il de ce « message » ?

  • Il s’agit d’une désobéissance flagrante au commandement divin. Dieu a confié aux êtres humains la responsabilité de prendre soin de la Création en les établissant comme  jardiniers de la terre (Genèse 2 : 15). « Si je tiens à avoir une saine relation avec Dieu, je dois manifester le même respect qu’il a lui-même pour sa création. » écrit le célèbre théologien et philosophe évangélique, Francis Schaeffer.

  • Petite précision : quand Dieu demande à Adam et Eve « d’assujettir la terre » (Genèse 1 : 28), cela ne veut pas dire de la détruire !

Le mandat divin bafoué

Dieu règne sur l’univers entier et soutient sa création (règnes végétal, animal…) par sa providence « Le pays que vous allez posséder est un pays de montagnes et de vallées, et qui boit les eaux de la pluie du ciel ; c'est un pays dont l'Éternel, ton Dieu, prend soin. » (Deutéronome 11 : 11) « Regardez les oiseaux 🕊️ du ciel : …Votre Père céleste les nourrit. » (Matthieu 6 : 26) 

L’être humain créé à l’image de Dieu est appelé à être sur la Terre 🌏 son représentant, son gestionnaire.  Il fait de nous ses « collaborateurs » (c’est- à dire des personnes qui travaillent avec lui).

Nous sommes appelés à remplir cette tâche avec sa force, sa sagesse et selon ses principes. Il y a 150 ans environ, les terriens ont fait de très mauvais choix lors de « la révolution industrielle » et leurs conséquences se sont révélées désastreuses au niveau de la planète 🌏. Pour reprendre les termes d’Osée 8 : 7, ils ont semé le vent et nous moissonnons aujourd’hui la tempête. Arrêtons d’accuser Dieu de tous les malheurs du monde. « L'Eternel est en procès avec les habitants de ce pays : La vérité a disparu dans le pays, il n'y a plus d'amour on n'y connaît pas Dieu. … C'est pourquoi le pays passera par le deuil, et tous ses habitants dépériront, jusqu'aux bêtes sauvages et aux oiseaux du ciel ; les poissons de la mer disparaîtront aussi. » (Osée 4 : 1, 3

Alors que faire, quelles actions entreprendre à mon niveau ? 

Peter Harris, le fondateur de l’association chrétienne internationale A Rocha qui œuvre pour la protection de l’environnement écrit dans son livre Foi d’écolo : « Les Églises… n’ont pas l’habitude d’encourager leurs membres à reconsidérer leur mode de vie dans ce monde à la lumière des directives bibliques. C’est pourquoi, tant que les croyants ne seront pas capables de démontrer d’une façon pratique en quoi les valeurs chrétiennes peuvent inspirer un comportement sensé qui respecte la nature, ils n’auront pas grand-chose à dire. »

Dans sa grâce, Dieu nous offre la possibilité de changer le cours des choses. Car sa volonté, c’est de « guérir notre pays » ❤️‍🩹 !  Aujourd’hui, l’Eglise en tant que communauté ou les chrétiens en tant qu’individus peuvent :

  • Prier : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. » (Matthieu 6 : 10

  • Se repentir : « Si… mon peuple qui est appelé de mon nom s’humilie, prie et recherche ma grâce, s’il se détourne de sa mauvaise conduite, moi, je l’écouterai du ciel, je lui pardonnerai ses péchés et je guérirai son pays. » (2 Chroniques 7 : 14)

  • Décider d’adopter les lois du Royaume : l’amour de l’autre, le respect, la sobriété, le partage, le contentement… Habitants d’occident, sommes-nous conscients qu’une grande partie de la richesse dont nous jouissons s’est acquise aux détriments d’autres pays qui ne cessent de s’appauvrir ?

  • Enseigner ces lois à nos enfants tout en les mettant en pratique dans notre vie quotidienne. Il nous faudra peut-être changer certaines de nos attitudes et habitudes : éviter le gaspillage spécialement avec l’utilisation de l’eau, manger moins de viande, faire du covoiturage ou du vélo, acheter davantage en « seconde main » …

  • À chacun de voir pour lui-même et sa famille sans tomber dans le jugement du voisin qui, lui, fait peut-être « moins » !!! 

  • Mettre sur pied des projets « écolos » ♻️ ou participer physiquement ou financièrement à d’autres. Notre association S’père a soutenu par exemple un projet de reboisement au Burkina Faso extrêmement intéressant.

Pour conclure :

Nous, chrétiens, devrions être les premiers « activistes » en ce qui concerne la sauvegarde ♻️ de la planète 🌏 ! Par ce biais-là, nous ferons aussi honneur à notre Créateur et Sauveur et répandrons la « bonne odeur » de Christ autour de nous et au-delà.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

4 commentaires
  • Michel Lalonde Il y a 9 mois, 1 semaine

    Adorant la religion, je pense que l'écologie joue son rôle. Il nous permet de devenir une meilleure personne et apprendre à éduquer son prochain.
  • ziani.sylvie Il y a 11 mois

    Bonjour , Être dans l' Adoration du Divin c'est tout autant aimer sa création et la Nature en fait partie . Tout comme nous sommes attentifs et aimants aux nouveaux enfants arrivés à la volonté de Dieu , nous devons également prendre soin de la Nature environnementale en chérissant les jeunes pousses et protégeant la faune et la flore . Le devoir des représentants de l'église a probablement été de nous préserver du mal errant et de nous réconcilier avec Dieu mais Dieu est partout ; Il est partout où rayonne le Soleil . Il pénètre avec la même vigueur les vitraux des cathédrales qu'Il trône au sommet de la cime des arbres formant même la forêt la plus dense . Le "société" Chrétienne est la plus grande association protectrice de la Terre , de ceux qui l'habitent sous forme humaine , animale et végétale . La plupart des Chrétiens qui ont croisés ma route occupaient du reste des emplois en dehors de ceux pastoraux , de nettoyeurs de la planète payant peu mais donnant l'immense bonheur d'avoir servi Dieu dans un acte professionnel en prenant soin de son oeuvre . Ils étaient agents d'entretien , éboueurs , gendarmes et paysans cultivant la Terre . Bref , j'ai surtout constaté qu'un Chrétien n'éprouvait pas le besoin d'un travail dit bien rémunéré et/ou dit intellectuel convaincus que ce n'était pas la priorité dans l'attente de notre accomplissement du devoir parce que ces métiers n'avaient pas le Salut Divin à la création . Certes les professions recherchées par le Chrétien sont éreintantes à nous abstenir de notre présence à l'homélie dominicale mais Dieu sait ! Que la Paix soit avec vous !
  • Daniel Il y a 11 mois

    Merci pour ce bon message
  • Afficher tous les 4 commentaires