Changer le calcul

Changer le calcul
Je bénis le Seigneur pour la grâce qu’il m’accorde de participer à cette célébration de premier anniversaire de votre assemblée : Source de vie .Vous êtes un peuple merveilleux de Dieu. Vous portez le nom même de Jésus qui est désigné comme étant la Source de vie.
Nous lisons la parole de Dieu dans l’évangile selon Jean 6.1-13 :
 
« Après cela, Jésus passa sur l’autre rive du lac de Galilée (appelé aussi lac de Tibériade). Une foule immense le suivait, attirée par les guérisons miraculeuses dont elle avait été témoin. C’est pourquoi Jésus s’en alla dans la montagne et s’assit là avec ses disciples. La Pâque, la fête des Juifs était proche. Jésus regarda autour de lui et vit une foule nombreuse venir à lui. Alors il demanda à Philippe : –– Où pourrions–nous acheter assez de pains pour nourrir tout ce monde ? Il ne lui posait cette question que pour voir ce qu’il allait répondre car, en réalité, il savait déjà ce qu’il allait faire. Rien que pour donner à chacun un petit morceau de pain, il faudrait au moins deux cents pièces d’argent, lui répondit Philippe. Un autre disciple, André, frère de Simon Pierre, lui dit : –Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons. Mais qu’est–ce que cela pour tant de monde ? –Dites–leur à tous de s’asseoir, leur ordonna Jésus. L’herbe était abondante à cet endroit et la foule s’installa donc par terre. Il y avait là environ cinq mille hommes. Jésus prit alors les pains, remercia Dieu, puis les fit distribuer à ceux qui avaient pris place sur l’herbe. Il leur donna aussi autant de poisson qu’ils en désiraient. Quand ils eurent tous mangé à leur faim, Jésus dit à ses disciples : –– Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne soit gaspillé. Ils les ramassèrent donc et remplirent douze paniers avec ce qui restait des cinq pains d’orge qu’on avait mangés. »
 
Le récit que je viens de lire est un miracle qui témoigne la manifestation de la gloire de Dieu .J’ai donné comme tire à mon message : Changer le calcul en 2007
Église source de vie, changer le calcul dans ta croissance ;
Calcul est une technique des opérations mathématique – L’expression peut s’appliquer à l’estimation, prévision, plan possibilité de travail etc.
Mon frère, ma sœur, changer le calcul lorsque  tu parles de tes finances, de tes projets, de ton avenir. Changer le calcul pour ton acquisition car tu sers le Dieu qui sait te surprendre et t’étonner.
 
Le calcul crée l’inquiétude, l’anxiété, l’insomnie, le souci et par conséquent paralyse ta foi. Tu es un homme (femme) de défi, par ta foi, Dieu t’appelle à mener une vie qui étonne.
 
I Cadre historique
Le chapitre VI de l’Évangile selon Jean relate deux miracles (6.1-15 et 16-21) qui révèlent la gloire de Dieu suivi de quelques discours.
Les événements se rapportent au séjour de Jésus en Galilée qui comprend un intervalle entre la fête de Purim (en mars chap. V) et celle de Tabernacle ((en octobre au Chap. VII)  marqué par deux grandes fêtes juives : Pâque et Pentecôte .Nous sommes en présent d’un long séjour de sept mois consécutifs au cours de quel il a rompu avec la Judée à cause de l’incrédulité des habitants de cette ville.
 
II Développement
Le récit commence par un adverbe de temps ;
Après cela :
 Après l’année les difficultés de l’année 2006 ;
 
Après l’échec ;
Après la perte d’emploi ;
Après son bébé mort né ;
Après la rupture de ses fiançailles,
Jésus a autre chose ! Il y a toujours un après, ce qui vient est meilleurs, c’est un miracle .Après l’incrédulité (la haine des Juifs de la Judée) Jésus a autre chose : la manifestation de sa gloire.
Cette manifestation a lieu  sur la rive orientale du lac de Galilée, appelé aussi Tibériade (de son mon romain) en souvenir de l’empereur Tibère.
Jésus est entouré d’un auditoire formé  de deux catégories de personnes :
 
a)      la foule
Elle est composée des hommes et des femmes curieuses, nécessiteuses, des individus qui n’ont aucune relation personnelle avec Jésus .La foule fait du bruit, elle ne cherche pas à connaître Jésus, elle veut le pain, le poisson pour manger et ensuite partir, elle veut précipiter le temps de Dieu pour couronner Jésus roi .La foule est pressée .Elle ne cherche pas à connaître le plan de Dieu. Ne faites partie de la foule mais de disciples.
 
b)      Les disciples
Il s’agit des élevés souvent sont  assis aux pieds de Jésus, ils le suivent jour et nuit ; Ils sont attachés au Maître ; ils l’aiment plus que tout autre chose. Ils écoutent, ils notent, ils posent des questions, ils acceptent la réprimande de leur Maître .Bref, ils ont une relation personnelle avec le Seigneur
 
Tout en les enseignant ; Jésus les éprouve. Lisons le (v5) :
« Jésus regarda autour de lui et vit une foule nombreuse venir à lui. Alors il demanda à Philippe : –– Où pourrions–nous acheter assez de pains pour nourrir tout ce monde ?                                                                                                                        
Les disciples passent souvent  par une épreuve de foi.
Exemple :
1-      La veuve de Sarepta
2-      Les amis de Daniel
3-      Les disciples dans la barque alors que la tempête survienne.
 
Dieu permet chaque épreuve pour se révéler, nous rapprocher de lui. Le Seigneur parle dans l’épreuve, il fait voir sa puissance, sa grandeur, il montre qu’il est Dieu ne dehors de lui il n’y a personne d’autre.
 
III Face à l’épreuve
Dans cette épreuve deux grandes écoles se dessinent parmi les disciples :
 
a)      L’école de Philippe
 La catégorie des disciples négatifs, ils se sentent petits face au problème, ils sont sans force .Ils forment le club des vaincus .En parlant ils disent souvent que c’est est impossible, on s’en sortira pas .Ils sont aveuglés par leurs problèmes .Ils s’apitoient sur leur sort. L’école de Philippe est une école d’incrédulité .Le seigneur ne fait rien dans un cœur incrédule.
 
b)     L’école d’André
C’est l’école de foi, oui nous sommes dans un lieu,
désert, les boutiques sont fermés, la provision dans nos mains est insuffisant mais nous avons au milieu de nous quelqu’un ;
-Il a ouvert les yeux de Bartimée, aujourd’hui ce monsieur voit et travail,
- il a ressuscité un fils unique d’une veuve,
- il a ordonné aux démons de sortir d’un homme complètement foi depuis plusieurs années,
-Il a ressuscité Lazare, inhumé depuis trois jours,
Ces preuves suffisent pour démontrer que nous pouvons lui faire confiance. Qu’il est le Tout –puissant, il est la solution à ce problème.
 
Conclusion
Jeviens de vous présenter deux écoles antagonistes-
-          l’école d’incrédulité
-           l’école de foi.
Votre bénédiction dépend de l’école dans la quelle tu t’inscris .je vous défis de quitte l’école de Philippe pour vous inscrire dans l’école d’André où il y a la provision, la surprise, la manifestation de la puissance de Dieu, et le changement dans n’importe quelle situation vous traversez.
 
Amen
 
Montréal le 13 janvier 2007-01-13
J. Kabuya Masanka

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • krilin1962 Il y a 7 années, 4 mois

    amen être a l'école de christ , c'est l'école de la foi en action,pour faire des progrès , il faut vouloir se laisser enseigner,pour être enseigné il faut allée a l'école,la ou se trouve la nourriture , (la parole)si vous avez faim et soif , suivais moi ,un seul chemin un seul enseignement une seul nourriture jésus fils de dieu,merci pour se message riche,,,, amen