Comment développer une équipe de serviteurs ?

Comment développer une équipe de serviteurs ?

J'ai compris l'importance de la notion d'équipe pour la première fois lorsque j'étais étudiant à l'école biblique. J'ai réalisé une étude sur les cent plus importantes églises en Amérique, et je leur posai une série de questions concernant les serviteurs et le ministère. Cela ne vous étonnera pas, l'étude a démontré que les églises les plus fortes ont aussi un fort esprit d'équipe.

Ils réalisent cela en combinant deux choses : un objectif commun et une bonne communication.

Ces deux éléments doivent être présents. On peut avoir un groupe travaillant sur un même projet, s'ils ne communiquent pas, ils ne forment PAS une équipe. A l'inverse, on peut avoir un groupe qui communique bien, s'ils n'ont pas le même objectif, ils ne forment PAS une équipe non plus, même s'ils en portent le nom.

Je vais décrire quelques éléments de fondation que je juge très importants :

1. Tout d'abord, le corps de Christ fonctionne comme une équipe de serviteurs

Romains 12.4-5 déclare que "comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps", de la même façon, il y a plusieurs membres dans le corps de Christ. Par essence, Dieu a disposé le corps afin que nous ayons tous besoin les uns des autres, pour avoir un ministère qui fonctionne au meilleur de ses capacités. Chaque membre serviteur (ou ancien responsable) joue un rôle important. Le fait même que l'Eglise est un corps et non une entreprise implique que le travail d'équipe doit être plus important pour nous dans le ministère, qu'il ne l'est pour les gens du monde qui entretiennent des relations professionnelles.

Personne n'a encore accaparé le marché avec tous les dons qu'il faut pour le succès d'une Eglise. Si vous ne vous entourez que de personnes qui reflètent vos forces, l'Eglise va avoir des problèmes. Par exemple, je suis un visionnaire, je peux voir l’image dans sa totalité. Mais pour que ma vision devienne réalité, j'ai besoin d'autres personnes qui vont clouer cette image . Il ne vaut mieux pas que ce soit moi qui prenne le marteau, je pourrais blesser quelqu'un ! Pour de nombreux pasteurs, le problème est le suivant - et je dis cela en toute sincérité : nombre d'entre nous ont peur d'admettre qu'il y a des choses que nous ne pouvons pas faire. D'où la première étape pour construire une équipe : reconnaître que vous en avez besoin.

Le succès de Saddleback n'est pas dû à Rick Warren. Il est plutôt dû au travail d'équipe fourni par un ensemble de personnes qui ont oeuvré pour un même objectif. J'ai peut-être fourni la vision, mais ce sont des personnes comme Glen Kreun, qui ont rejoint l'équipe de serviteurs deux ans après que j'ai fondé le ministère, qui ont fait de cette vision une réalité.

Voilà pourquoi, à Saddleback, je choisis délibérément des serviteurs dont les forces viendront compenser mes faiblesses. Je pense que le secret d'un bon ministère est d'appeler des personnes qui sont plus intelligentes que vous, surtout dans les domaines où vous êtes incompétent.

2. Ensuite, les équipes peuvent accomplir de plus grandes choses que les individus isolés

Ce principe nous est enseigné tout au long des écritures. Plus il y a de mains au travail, plus on accomplit de choses. Un exemple se trouve dans Ecclésiaste 4.9-12, où il est déclaré : "Deux valent mieux qu'un, et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement". Un autre exemple d'individus qui ensemble peuvent accomplir davantage de choses que s'ils étaient seuls, se trouve dans Néhémie, où les gens travaillaient en groupe ou en famille.

Dans le Nouveau Testament, Jésus envoyait les gens deux par deux, pour témoigner (Marc 6.7). Paul, dans Actes 24, fait allusion à sept personnes qui font partie de son équipe de serviteurs.
Cet encouragement mutuel est vital pour votre ministère car votre travail ne s'arrête pas à des projets sérieux : vous êtes dans un combat spirituel, chargé d'annoncer le message le plus important que ce monde perdu n'ait jamais à entendre ! Le diable veut vous mettre en échec, et l'un de ses outils préféré est le découragement. Voilà pourquoi vous avez besoin d'une équipe autour de vous, que vous soyez pasteur d'un certain âge dans une grande assemblée ou simple serviteur, membre du conseil d'administration de l'Eglise.

3. Une équipe forte ne sera pas menacée de mésentente

Souvenons-nous qu'il y a deux piliers essentiels au travail d'équipe : un objectif commun et une bonne communication. Pour avoir une bonne communication, les gens doivent être prêts à exprimer leurs opinions, même si elles diffèrent de celles des autres.
Peter Drucker dit que si nous ne voyons qu'un côté du débat, alors, nous ne nous servons pas de notre raisonnement. Si les serviteurs de votre équipe ne suggèrent pas plus d'une opinion sur un même sujet, il est vraisemblable que nous manquons de bien penser. Ou peut-être pensent-ils vraiment, mais ils redoutent d'exprimer leurs idées.

Vous devez créer un environnement où l'équipe et ceux qui la composent n'ont pas peur de dire une bêtise, ou de se tromper. Et vous devez vous assurer que la mésentente ne représente pas une menace pour vous.

4. Enfin, je vous quitte avec les caractéristiques d'une équipe efficace, tiré du livre "The human side of enterprise", de Douglas MacGregor. Il dit :

· Une bonne équipe est confortable, relaxée et simple dans son atmosphère.
· Tout le monde participe à la discussion.
· La tâche est bien définie et chaque membre l'accepte.
· Les membres s'écoutent vraiment les uns les autres.
· Dans une bonne équipe, les suggestions critiques sont faites, sans attaques personnelles.
· Les membres sont libres d'exprimer leurs sentiments, pas seulement leurs idées.
· Tout est à découvert, rien n'est caché.
· La tâche est claire et acceptée.
· Le leadership peut changer selon les circonstances.

Texte issu de Pastors.com.MinistryToolBox. Traduit avec autorisation par Céline Gallibert.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires