Comment être toujours content

Comment être toujours content

Qui est vraiment content de son sort aujourd’hui ? Dans notre génération, il règne un profond climat de mécontentement, malgré les progrès de notre société. Dans bien des domaines, l’homme a plus d’avantages qu’auparavant, mais cela ne le satisfait pas pour autant.

C’est vrai que sans le salut de Jésus, sans la communion avec le Père, sans l’assistance de l’Esprit, nous resterons toujours insatisfaits.

Mais là où il y a problème, c’est quand le chrétien se laisse gagner par le mécontentement ambiant.

L’apôtre Paul nous révèle qu’il est passé par l’école du contentement.

Phil 4 :11 -12  Car j’ai appris à être content de l’état où je me trouve

En tout et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et dans la disette.

Si nous comprenons bien ce que nous dit Paul, il a du passer par l’apprentissage du contentement. Il a du apprendre, ce qui veut dire qu’avant cette école, lui aussi ne savait pas être content. Et Dieu le lui a appris.

Paul a connu la faim, la disette c'est-à-dire des manquements de toutes sortes. Et en toutes circonstances, son cœur était content car il avait bien appris la leçon.

Ce qui veut dire que, à l’image de Paul, un enfant de Dieu doit toujours être content qu’il soir dans l’abondance ou dans les manquements. Et pour cela, comme Paul, il doit l’apprendre. 

Paul va s’expliquer : J’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur de ce que vous avez pu enfin renouveler l’expression de vos sentiments. Phil 4 : 10   Les chrétiens de Philippes ont envoyé des dons à Paul… ce qui a compté pour Paul, ce n’est pas l’argent qu’il a reçu, ni les biens matériels, mais il a apprécié les sentiments, l’amour fraternel. Et cette disposition de cœur a produit chez Paul une grande joie. Comprenons bien, l’Esprit de Dieu a produit le fruit de l’amour dans le cœur des donateurs, et l’expression de cet amour a produit plus qu’un don, elle a produit la joie. Vous le savez les deux premiers fruits de l’Esprit dans le cœur du chrétiens sont l’amour et la joie, suivis de la paix Galates 5 : 22

Le contentement de Paul ne vient pas de l’argent ou des biens matériels, mais il vient des valeurs spirituelles et des fruits de l’Esprit.

La grande leçon pour nous, enfants de Dieu, c’est de revenir aux vraies valeurs. Les biens matériels sont pour le corps, pour la vie terrestre et ils sont passagers. Mais les biens spirituels sont pour l’âme, pour le cœur et ils sont éternels.

Pour être contents, tout d’abord, il ne faut pas se laisser séduire comme Eve… le bonheur ne réside pas dans ce qui est beau à voir, bon à manger. Adam et Eve ont payé très cher cette erreur. 

Chaque jour, le Seigneur nous demande de nous rappeler « Notre Père qui est dans les cieux »

Nous avons un Père céleste qui nous a adopté, nous sommes devenus ses enfants. Il a fait alliance avec nous par le sang de Son Fils. Nous pouvons, ou plutôt nous devons faire appel chaque jour à notre Père céleste. Quelle faveur !

Quand nous sommes sauvés, nous avons Christ en nous par la foi et c’est pour cela que Paul affirme : Vous avez tout pleinement en Christ, qui est le chef de tout domination et de toute autorité. Colossiens 2 : 10  et à des chrétiens mécontents qui se jalousaient, Paul déclare : Que personne ne mette sa gloire dans des hommes, car tout est à vous ; et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu. 1 Cor 3 : 21 et 23

Même si présentement nous ne jouissons pas pleinement de toutes ces richesses spirituelles, elles sont à nous néanmoins, car c’est le don gratuit de Dieu. 

A vous d’apprécier ce qui suit !

-   Préférez-vous être le plus grand propriétaire de votre région ou avoir l’espérance d’avoir une place spécialement réservée pour vous par le Christ dans la Nouvelle Jérusalem ?

-   Préférez vous avoir un coffre fort rempli des bijoux les plus prestigieux, diamants, pierres précieuses… ou un cœur rempli des fruits de l’Esprit, l’amour, la joie, la paix… ?

-   Préférez vous une belle maison avec de beaux meubles, les appareils ménagers les plus modernes ou bien une famille unie, où règne l’amour, l’harmonie, la joie de vivre ?

-   Préférez vous avoir une bonne situation avec un bon salaire, des honneurs ou avoir une bonne communion avec le Père céleste, la paix du cœur, une bonne conscience ?

Jésus lui-même donne l’ordre des valeurs quand il pose cette question : Et que servirait-il à un homme de gagner le monde, s’il perdait son âme ? Ou que donnerait un homme en échange de son âme ? Matthieu 16 : 26  Ce que Jésus est en train de dire, c’est ceci : quand on a le salut de son âme, c'est-à-dire le Christ en nous, le Saint Esprit en nous, nous sommes les gens les plus riches de la terre, donc nous devrions être les plus heureux !

Le monde nous fait miroiter des richesses factices, passagères et produit en nous toutes sortes de sujets de mécontentements. Mais le Seigneur nous rappelle les vraies richesses qui sont à nous, comme un don gratuit de la part de Jésus. 

Nous sommes mis en garde par Jude contre un certain état d’esprit que l’on trouve chez les impies : Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leur convoitise… Jude 16 C’est bien là, la description de l’éternel mécontent et de la génération qui nous entoure. Jude ajoute : Pou vous, bien aimés, maintenez-vous dans l’amour de Dieu.

Le Seigneur sait bien que nous vivons dans un corps qui a des besoins, et notre vie n’est pas toujours facile. Nos besoins sont physiques, moraux, sentimentaux, spirituels. Pour être contents et bien dans sa peau, ces besoins doivent être pourvus. Jésus s’est fait homme et il sait parfaitement ce que chaque être humain à besoin. Et Paul, l’apôtre toujours content, nous dévoile un secret qui lui est bien personnel et qui doit vous devenir personnel : Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ. Phil 4 : 19 Entendez ce que vous dit Paul : Et mon Dieu… bien sûr, le Dieu de Paul est aussi mon Dieu. Paul précise bien que notre Dieu pourvoit à nos besoins, c'est-à-dire à des choses indispensables. Il y a une énorme différence entre nos besoins et… nos désirs ! Même si nous ne savons pas faire la différence, Dieu sait faire cette différence. 

Lors d’une visite, la fillette d’une chrétienne n’était pas contente et elle me dit : « Tu vois Dieu n’écoute pas ma prière. Je lui ai demandé du soleil pour pouvoir aller jouer dehors. Mais il a envoyé la pluie ! » Je lui ai expliqué que Dieu a bien entendu sa prière, mais il a dit non à son désir, car certainement que les paysans avaient besoin de la pluie pour leurs cultures !

Paul rappelle cette vérité à son enfant Timothée : C’est en effet, une grande source de gain, la piété avec le contentement… et très pratique et humain, Paul ajoute : Si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. 1 Timothée 6 : 6 & 8 

Ma prière : Seigneur fait passer devant mes yeux toutes les richesses, toutes les grâces et les privilèges dont tu m’as comblés. Et apprends moi, dans l’abondance comme dans l’épreuve, à être toujours content !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • rosetulipe Il y a 2 années, 3 mois

    Oui,veillons car notre chair est faible. Si l'on ne prend pas garde, on peut être très vite séduit par le monde qui nous entoure. Père céleste, délivre-nous du monde de la séduction, que ton saint-esprit puisse nous ouvrir les yeux, que l'on soit toujours dans le contentement au nom de Jésus-Christ.
  • Esther Jacques Il y a 4 années, 2 mois

    Très juste ! j'aime ce verset : "si nous avons la nourriture et le vêtement cela suffit". Gloire à Dieu pour ce magnifique verset qui nous donne une vie d'abondante joie en nous apprenant à tout laisser entre les mains de Dieu.
  • Marie Jo Fernandes Il y a 8 années, 8 mois

    waouh!!!Merci seigneur;les mots me manque. ta parole est vérité et source de vie. amen
  • Afficher tous les 7 commentaires