Comment prier pour les malades ?

Comment prier pour les malades ?
Ne dis pas :  “je n’ai pas de succès dans mes prières de guérison.”
Dis plutôt : “j’ai besoin d’apprendre !”

Le thème du partage précédent était : la guérison, une idée de Dieu présente dans toute la Bible, de la Genèse à l’Apocalypse.

Maintenant on va aborder la partie pratique de la prière de guérison : Comment prier pour les malades ?


Il y a plusieurs années, lorsque le Seigneur a mis sur mon cœur le désir de prier pour les malades, j’ai commencé à prier pour les personnes souffrantes que je rencontrais : ma famille, mes voisins, mes amis.

Je me suis vite aperçu que certaines prières étaient exaucées, et d’autres fois je constatais que mes prières n’avaient au contraire aucune efficacité.
Je me souviens avoir prié pour des personnes en fin de vie et atteintes de grave maladie, et là rien ne se passait.


Cela m’a poussé à me poser la question : Comment prier pour les malades ?

  • Y a-t-il des formules, des règles, des rites concernant la prière de guérison ?

  • Faut-il connaître le nom de la maladie avant de prier pour une personne ?

  • Faut-il faire de longues prières ?

  • Le succès de la prière de guérison dépend-elle du nombre de personnes qui prient ?

  • Les maladies sont-elles d’origine démoniaque ?

  • Faut-il nécessairement prier à plusieurs ?

  • Faut-il faire de longues prières ?

  • Faut-il hausser la voix lorsque nous prions ?

  • Faut-il faire des chaînes de prière ?
    etc…

Pour répondre à ces questions, j’ai alors répertorié les guérisons et les miracles écrits dans les évangiles et les Actes des Apôtres.
Je me suis aperçu que Jésus prononçait des paroles d’autorité, des ordres précis, dans tous les domaines de son ministère :  l’enseignement, les miracles, les guérisons.

Dans l’enseignement :

« Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes. » (Matthieu 7.28-29)

Face à la maladie :

  Jésus parle au lépreux : « Oui je le veux, sois pur ! »

« Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit. Et voici, un lépreux s'étant approché se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt il fut purifié de sa lèpre. » (Matthieu 8.1-3)

Face aux démons : 

Jésus parle aux démons : « Tais-toi, et sors de cet homme »

« Qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.  Jésus le menaça, disant : Tais-toi, et sors de cet homme.  Et l'esprit impur sortit de cet homme, en l'agitant avec violence, et en poussant un grand cri. » (Marc 1.24-26)

Face au paralysé : 

« Lève-toi, prends ta civière ! »

« Afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés, lève-toi – dit-il alors au paralysé –, prends ta civière et retourne chez toi. L'homme se leva et rentra chez lui. » (Matthieu 9.6-7)

Face à la mort

« Cela dit, il cria d’une voix forte : Lazare, sors de là ! voici que le mort sortit du tombeau ». (Jean 11.43-44)

Face à la nature :

Il parle à la tempête : Silence ! Tais-toi !

Ce jour-là, quand le soir fut venu, Jésus dit à ses disciples : Passons de l’autre côté du lac ! Ils laissèrent la foule et emmenèrent Jésus sur le lac, dans le bateau où il se trouvait. D’autres bateaux les accompagnaient. Or, voilà qu’un vent très violent se mit à souffler. Les vagues se jetaient contre le bateau, qui se remplissait d’eau. Lui, à l’arrière, dormait, la tête sur un coussin. Les disciples le réveillèrent et lui crièrent : Maître, nous sommes perdus, et tu ne t’en soucies pas ? Il se réveilla, parla sévèrement au vent et ordonna au lac : Silence ! Tais-toi ! Le vent tomba, et il se fit un grand calme » (Marc 4.35-39)

Comment prier efficacement pour les malades ?

 j’ai relevé quelques aspects qui me paraissent importants et très pratiques :

  • D’abord ressentir de la compassion envers ceux ou celles qui souffrent, avoir envie que ces personnes soient guéries, délivrées, sauvées.

Ensuite de manière très pratique :

  • Pas besoin d’informer Dieu de ce qu’il sait déjà.

Par ex : pas la peine de dire : Père céleste, je te présente mon ami qui a telle maladie, qui souffre depuis des années etc..
Sachez que Dieu sait déjà toutes choses.

  • Pas la peine de connaitre le nom exact de la maladie, pas besoin de parler fort, pas besoin de recevoir une révélation particulière, etc…
  • Pas besoin de demander à Jésus si c’est sa volonté de guérir, il a déjà répondu il y a 2000 ans ! 
  • Prononcez des prières très courtes, avec autorité !  (Comme Jésus)

J’ai constaté que plus la prière était courte et plus elle était efficace.

  • Faites agir votre foi !

Ne vous fiez pas à votre ressenti, laissez le Seigneur agir pleinement à travers vous.

  • Persévérez, ne lâchez rien !

La foi va de pair avec la persévérance.

En conclusion :

Face à une personne malade, on ne demande pas à Jésus d’intervenir, autrement dit on ne demande pas à Jésus de faire ce que lui nous demande de faire.
Jésus ne nous a pas dit : face à un malade, adressez-vous à moi, il nous a dit « allez guérissez ! » (Luc 10.9


Je termine en vous encourageant :  le seul risque que vous prenez lorsque vous priez pour un malade c’est que ce malade soit guéri, ça en vaut la peine !
Soyez bénis et encouragés !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
2 commentaires
  • Georgette Joly Il y a 7 mois, 2 semaines

    Prier avant toute chose de tout notre coeur , en sachant que c'est Dieu qui guérit et pas nous ! Si nous sommes remplis de compassion pour le malade , c'est bien aussi , mais pas besoin de dire au Seigneur ce qu'Il doit faire , laissons le agir au travers de nous ! Prier pour les autres ce n'est pas une formule magique que nous prononçons , mais juste une parole d'autorité , celle que nous avons reçue du Seigneur ! Et c'est Dieu , Lui même qui agit au travers de nous ! Un jour on m'a demandé de prier pour un jeune homme complètement détruit suite à une erreur médicale et je dois dire que là , je me suis dis moi ? Mais que puis je faire ? Puis je l'ai quand même fais car je savais qu'il n'y avait que le Seigneur qui pouvait agir au travers de ma prière et Il a agit !
  • rozange Il y a 7 mois, 2 semaines

    Maintenant on va aborder la partie pratique de la prière de guérison : Comment prier pour les malades ? Cela m’a poussé à me poser la question : Comment prier pour les malades ? Je me suis vite aperçu que certaines prières étaient exaucées, et d’autres fois je constatais que mes prières n’avaient au contraire aucune efficacité. Je me souviens avoir prié pour des personnes en fin de vie et atteintes de grave maladie, et là rien ne se passait. Pour répondre à ces questions, j’ai alors répertorié les guérisons et les miracles écrits dans les évangiles et les Actes des Apôtres. Je me suis aperçu que Jésus prononçait des paroles d’autorité, des ordres précis, dans tous les domaines de son ministère : l’enseignement, les miracles, les guérisons. « Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit. Et voici, un lépreux s'étant approché se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt il fut purifié de sa lèpre. » Jésus parle aux démons : « Tais-toi, et sors de cet homme » « Qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu. Jésus le menaça, disant : Tais-toi, et sors de cet homme. Et l'esprit impur sortit de cet homme, en l'agitant avec violence, et en poussant un grand cri. Lève-toi, prends ta civière ! » « Afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés, lève-toi – dit-il alors au paralysé –, prends ta civière et retourne chez toi. L'homme se leva et rentra chez lui. » Ce jour-là, quand le soir fut venu, Jésus dit à ses disciples : Passons de l’autre côté du lac ! Ils laissèrent la foule et emmenèrent Jésus sur le lac, dans le bateau où il se trouvait. D’autres bateaux les accompagnaient. Or, voilà qu’un vent très violent se mit à souffler. Les vagues se jetaient contre le bateau, qui se remplissait d’eau. Lui, à l’arrière, dormait, la tête sur un coussin. Les disciples le réveillèrent et lui crièrent : Maître, nous sommes perdus, et tu ne t’en soucies pas ? Il se réveilla, parla sévèrement au vent et ordonna au lac : Silence ! Tais-toi ! Le vent tomba, et il se fit un grand calme » Face à une personne malade, on ne demande pas à Jésus d’intervenir, autrement dit on ne demande pas à Jésus de faire ce que lui nous demande de faire. Jésus ne nous a pas dit : face à un malade, adressez-vous à moi, il nous a dit « allez guérissez ! » Je termine en vous encourageant : le seul risque que vous prenez lorsque vous priez pour un malade c’est que ce malade soit guéri, ça en vaut la peine ! Soyez bénis et encouragés ! Amen!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!