David : une vie de bonté

David : une vie de bonté

De retour dans les voies de Dieu, David goûte paix joie et abondance, qui découlent de la grâce imméritée de Dieu. Ce bien-aimé de Dieu a versé d’abondantes larmes à la mort de Saül et Jonathan (2 Samuel 2 :11-12). La Bible le nomme « homme selon le cœur de Dieu ». Il connaît personnellement abîmes et sommets, dérives et relèvements, et bénéficie toujours de la visitation et de la restauration du Saint-Esprit.
Une trêve s’installe dans sa vie comme dans tout le pays.

Un des fils de Jonathan, Méphiboscheth, a besoin d’assistance. Il est handicapé, perclus des deux pieds depuis l’âge de cinq ans, car sa gouvernante, en s'enfuyant pour lui sauver la vie, l'avait laissé tomber. Il habite alors dans un lieu nommé « sans pâturage », synonyme de disette, proie idéale pour les malfaiteurs. Dès que David est mis au courant, son cœur tressaille, il le fait appeler et s’engage à le prendre en charge, en raison de son attachement à Jonathan son père. David fait ce que son cœur lui dicte. Il lui dit : « Ne crains rien, je veux te faire du bien, tu mangeras toujours à ma table» (2 Samuel 9:7) Ce protégé de David passera de la disette et la précarité à l’abondance, du statut d’abandonné et de rejeté à celui de privilégié.

Nous avons reçu grâce sur grâce et nous avons tout pleinement en Jésus, dans le but de partager dans l’amour et sans  spéculation avec ceux qui sont dans le besoin, aussi bien moral que physique ou spirituel. A la lecture du psaume 23 nous découvrons la surabondance de Dieu, dans le but de nous réjouir en lui et avec ceux que nous aurons bénis.

Avec les années j’ai constaté que donner c’est s’enrichir et ne jamais manquer de rien, apaiser les tourments des autres s’est voir les siens disparaître, consoler c’est se référer à ce qu’a fait Jésus. Ecouter c’est déjà libérer l’autre d’un trop plein de misère et d’interrogation. Maintenir une parole donnée, un engagement pris après réflexion, c’est ce que Dieu attend d’un homme selon son cœur.

Si vous n’y arrivez pas, prions ensemble :

Seigneur je n’arrive pas encore à te ressembler, mais ton aide m’assure la réussite, alors je viens Te rencontrer. Amen

9 commentaires