De belles amitiés

De belles amitiés De belles amitiés

La Bible ne nous livre pas seulement un magnifique portrait de Dieu, mais aussi un panorama beaucoup moins glorieux de l’humanité. Elle n’embellit pas la situation, mais avec réalisme, elle nous dépeint des couples qui se déchirent, des luttes fraternelles parfois sanglantes, des brouilles, des jalousies et des trahisons.

Heureusement, quelques belles relations brillent dans ce sombre tableau. Citons, entre autres, deux merveilleux exemples d’amitié.

Tout d’abord, David et Jonathan. Jonathan se dépouille non seulement de ses armes pour son ami, mais aussi de toute perspective future de régner après son père. Il aurait de bonnes raisons de détester David et de le considérer comme un rival, mais il fait tout pour le sauver de la haine de son père, parfois au risque de perdre lui-même la vie. En retour, David reste fidèle à Jonathan au-delà de la mort, puisqu’il recueille son descendant, l’infirme Méphiboscheth, auquel il fait place à sa table chaque jour de sa vie en mémoire de son ami.

Ensuite, Naomi et Ruth. la jeune Moabite, accepte de tout quitter pour suivre sa belle-mère. Les deux femmes, qui ont subi de terribles deuils, se raccrochent l’une à l’autre et forment une vraie famille. Naomi assure à Ruth : « Ma fille, je dois trouver une solution pour que tu sois heureuse » (Ruth 3.1, Parole de Vie), montrant ainsi qu’elle cherche avant tout le bonheur de sa belle-fille. Cette dernière se montre prévenante et attentionnée envers sa belle-mère, dont elle suit scrupuleusement les conseils. Et en voulant faire le bonheur l’une de l’autre, les deux femmes sont gagnantes, comme le montre la sublime fin de leur histoire.

Ces deux belles amitiés se caractérisent par la recherche du bonheur de l’autre, la fidélité, la générosité et l’esprit de sacrifice. N’est-ce pas ce qui caractérise aussi notre Seigneur Jésus-Christ, l’Ami par excellence ? N’a-t-il pas fait un sacrifice inimaginable en notre faveur ?

Que pouvons-nous lui offrir en retour ? Notre affection, notre reconnaissance et notre obéissance, car Jésus a dit : « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande » (Jean 15.14, Parole de Vie). Gardons-nous d’inverser la phrase et de considérer Jésus comme étant « à nos ordres ». C’est lui qui est la tête et nous qui sommes le corps ; c’est lui qui est le Berger et nous qui le suivons, et non le contraire !

Ma prière de ce jour :

Seigneur, je trouve inimaginable que tu veuilles être mon Ami, que tu aies quitté ton ciel si beau pour moi et que tu aies accompli le plus grand des sacrifices en ma faveur. Je ne veux jamais oublier tout ce que tu as fait pour moi. Je te suivrai en comptant sur ta grâce pour me garder debout. Mon cœur éclate de joie et de reconnaissance quand je pense à toi !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

0 commentaire