Découvrir les dimensions divines

Découvrir les dimensions divines

Marc 5:22-23, 35-39 Texte: v.39b "L'enfant n'est pas morte, mais elle dort."

INTRODUCTION

Est-ce que Jésus a menti à Jaïrus? L'enfant est mort. Alors, pourquoi est-ce que Jésus dit: "L'enfant n'est pas morte."? Pourquoi? Parce que Jésus a découvert les dimensions divines à cette situation. Jésus voit la situation comme Dieu la voit, et non comme les hommes la voient. J'ai intitulé ce message: "Découvrir les dimensions divines". Jésus découvre des dimensions divines dans chaque situation – à chaque situation dans votre vie et la mienne. Et quand vous et moi, nous suivons Son exemple, et lorsque nous découvrons les dimensions divines dans nos situations et nos circonstances et nos difficultés, nos problèmes et nos difficultés et nos besoins acquièrent de toutes nouvelles dimensions – des dimensions divines, spirituelles, de foi – des dimensions divines qui nous permettent de voir nos besoins et nos circonstances comme Dieu les voit, et non plus comme le diable les présente. Pour les étudiants d'homilétique parmi nous, ce sermon contient 5 points: 1. Découvrir les dimensions divines aux promesses non-tenues; 2. Découvrir les dimensions divines aux prières non-exaucées; 3. Découvrir les dimensions divines aux tempêtes non-calmées; 4. Découvrir les dimensions divines à la non-délivrance. Et 5? Attendez voir!

1. Découvrir Les dimensions divines aux promesses non-TENUES

"L'enfant n'est pas morte, mais elle dort." Jésus, comment peux-Tu dire cela? Nous comprenons que Tu encourages Jaïrus: "Ne crains pas, crois seulement." (v.36) mais ne vas-Tu pas trop loin en disant " L'enfant n'est pas morte"? Nous savons que l'enfant est morte. Jaïrus sait que l'enfant est morte; Mme Jaïrus sait que l'enfant est morte; toute la famille sait que l'enfant est morte; toute la ville sait que l'enfant est morte. L'enfant est morte. Alors pourquoi dis-Tu: "L'enfant n'est pas morte"?

Pourquoi est-ce que Jésus dit cela? On dirait qu'Il ment. Jésus avait promis de guérir la fille de Jaïrus mais Il a été retenu en route par la femme avec l'hémorragie, et maintenant il est trop tard. L'enfant est morte. Alors pourquoi est-ce Jésus dit: "L'enfant n'est pas morte"? Est-ce qu'Il n'a pas compris que l'enfant est morte? Est-ce qu'Il ne sait pas ce que le mot "mort" veut dire? Eh bien, Jésus comprend bien le mot "mort", mais Sa définition de la mort est tout à fait différente de celle de Jaïrus, son épouse, sa famille et les habitants de la ville de Capernaum. Alors quand Jaïrus parle de la mort, Jésus parle de sommeil. Jésus n'a pas menti à Jaïrus. Jésus ne ment jamais! Jésus est "le chemin, la vérité et la vie" (Jn.14:6). Si Jésus dit quelque chose, c'est toujours la vérité. Et si Jésus promet quelque chose, Il tient toujours Ses promesses: 2 Cor.1:20 "car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen"

Mais est-ce que ce n'est pas un mensonge de dire que la fille de Jaïrus dort, quand chacun sait qu'elle est morte? Cela dépend de votre façon de regarder la mort. "L'enfant n'est pas morte, mais elle dort." Humainement parlant, elle est morte. Mais Jésus ne parle pas humainement; Il parle divinement! Jésus n'est pas limité à nos dimensions humaines; Il vit dans les dimensions divines. Jésus n'a pas encore vu la fille de Jaïrus avec Ses yeux physiques. Il n'est pas encore entré dans sa chambre. Pourtant Il déclare: "L'enfant n'est pas morte, mais elle dort." La famille et ceux qui pleurent "se moquaient de lui" (v.40). Ils ne voient que le visible. Mais Jésus-Christ, le Fils de Dieu, voit non seulement le visible, mais aussi l'invisible. Jésus voit toujours ce que les gens ne voient pas, ou ne veulent pas voir, ou ne peuvent pas voir – les dimensions divines à chaque situation. Où la dimension humaine voit le péché, la dimension divine voit le pardon; où la dimension humaine voit la maladie, la dimension divine voit la santé; où la dimension humaine voit des liens, la dimension divine voit la délivrance; où la dimension humaine voit la défaite, la dimension divine voit la victoire; et où Jaïrus, Mme Jaïrus, la famille de Jaïrus et les habitants de Capernaum voient la mort, Jésus-Christ voit la vie! "L'enfant n'est pas morte, mais elle dort."

Les “Jaïrus” parmi nous ce matin: 1 Cor.2:16 “nous avons la pensée de Christ.” "L'enfant n'est pas morte, mais elle dort." Il y a des dimensions divines à nos besoins, nos problèmes, nos maladies, nos faiblesses, nos circonstances! Quand nous nous tenons sur les promesses de Dieu, mais il semble que le Seigneur ne tient pas Ses promesses, ne désespérons pas, n'abandonnons pas, mais découvrons les dimensions divines! "Ne crains pas, crois seulement." Approchons nos situations avec le télescope de la foi au lieu de la loupe de la crainte. Voyons nos problèmes comme Jésus les voit au lieu de les voir comme le diable les présente. Découvrons les dimensions divines, et permettons à la lumière de la Parole de Dieu d'éclairer nos situations, en continuant à nous tenir sur les promesses de Dieu et en permettant à Sa puissance, sa direction et au Saint-Esprit d’agir dans nos vies. Jésus ne Se trompe jamais. Jésus n'est jamais trop tard. Frères et sœurs: il y a des dimensions divines aux délais dans l'accomplissement des promesses de Dieu. Découvrons ces dimensions divines et continuons patiemment à attendre l'accomplissement des promesses de Dieu. Jésus a tenu Sa promesse à Jaïrus. Jésus tient Ses promesses toujours. Il tiendra Ses promesses à vous et à moi.

2. Découvrir LES dimensions divineS AUX PRIÈRES NON-EXAUCÉES

Un ami que Jésus aimait – Lazare – est malade – très malade; en fait il est mourant! Ses sœurs, Marthe et Marie: Jn.11:3 “envoyèrent dire à Jésus: Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade." Marthe et Marie prièrent Jésus de tout laisser tomber, immédiatement, et de prendre le prochain T.G.V. pour Béthanie pour guérir leur frère. Mais: v.6 “Lors donc qu'il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était” > v.11 “Après ces paroles, il leur dit: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller." Mais même alors Jésus ne Se dépêchait pas, car: v.17 “Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre.” Jésus, qu'est-ce que Tu es en train de faire? Nous attendions à ce que Tu partes pour Béthanie immédiatement! Mais il va de mal en pis: vv.14-15 “Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort. 15 Et … je me réjouis de ce que je n'étais pas là. Mais allons vers lui.” Jésus, quel genre d'ami est-ce que Tu es, en fait? Quelle sorte d'amour est-ce que Tu as pour Tes amis? Tu es le Fils de Dieu. L'un de Tes meilleurs amis se meurt. Ses sœurs – qui ont toujours offert de l'hospitalité à Tes disciples et à Toi-même, T'ont envoyé un "e-mail" pour T'informer que Lazare est malade et Tu réagis comme si Tu ne T'en faisais pas du tout! Tu as guéri des centaines et des milliers de malades qui ne se soucient point de Toi, Tu permets qu'un de Tes amis souffre et meurt, et que ses sœurs soient plongées en deuil.

C'est comme cela que Marthe a réagi: vv.20-21 “Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison. 21 Marthe dit à Jésus: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort."; c'est comme cela que Marie a réagi: v.32 " Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu'elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort."; c'est comme cela que les Juifs ont réagi: v.37 “Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas faire aussi que cet homme ne mourût point?” Comment est-ce que Jésus pouvait rester si froid, si indifférent, si insensible? Frères et sœurs: Jésus n'est jamais froid, indifférent ou insensible: Hébr.4:15 “Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses”. Pourquoi alors est-ce que Jésus reste où Il est? Pourquoi est-ce qu'Il ne vient pas à Béthanie afin de guérir Lazare? Pourquoi est-ce qu'Il attend jusqu'à ce que Lazare soit mort et enseveli avant d'apparaître? Parce que Jésus a découvert les dimensions divines dès qu'Il a lu l'e-mail! Il a dit à Ses disciples: v.4 “Cette maladie n'est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle." Jésus a compris immédiatement que même cette situation désespérée avait des dimensions divines: vv.14-15 “Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort. 15 Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n'étais pas là. Mais allons vers lui.” Plusieurs jours plus tard, Jésus arrive à Béthanie. On Le reçoit froidement! Vv.38-45 “Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée devant." Pourquoi est-ce que Jésus Se rend au sépulcre de Lazare? Pour y poser une gerbe, des fleurs? Frères et sœurs: le ciel envoie la Rose de Saron et le Lys des vallées Lui-même! Et Jésus Se tient devant le sépulcre de Lazare et Il commande: v.39 "Ôtez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là." Marthe ne voit que les dimensions humaines. Elle ne voit que la mort, le cadavre, le sépulcre, la tombe. En effet, non seulement voit-elle la mort – elle la sent aussi! Mais Jésus l'introduit aux dimensions divines de la situation: v.40 "Jésus lui dit: Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?" "Ôtez la pierre." > v.41 "Ils ôtèrent donc la pierre." > Jésus: v.43 "cria d'une voix forte: Lazare, sors!" Qu'est-ce qui va sortir de ce sépulcre? Une odeur de la mort? Non: v.44 "le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller. 45 Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui."

Frères et sœurs, il y a des dimensions divines aux prières non-exaucées. Découvrons ces dimensions divines et persévérons dans la prière de la foi. Jésus exauce la prière. Jésus a exaucé la prière de Marthe et Marie - infiniment au-delà de tout ce qu'elles demandaient ou pensaient. Et Jésus exauce nos prières infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons (Eph.3:20).

3. Découvrir les dimensions divines aux tempetes non-CALMÉS

Paul est prisonnier sur un prédécesseur au "Titanique" qui est à la dérive dans une tempête terrible depuis plusieurs jours. Ac.27:18-19 "Comme (ils étaient) violemment battus par la tempête, le lendemain (ils jetaient) la cargaison à la mer, 19 et le troisième jour )ils y lançaient) de (leurs) propres mains les agrès du navire." La situation est si mauvaise que même les chrétiens qui accompagnent Paul à bord ont abandonné tout espoir: v.20 “Le soleil et les étoiles ne parurent pas pendant plusieurs jours, et la tempête était si forte que nous perdîmes enfin toute espérance de nous sauver.” Voici 275 hommes affamés, fatigués et mouillés à bord de ce navire sans gouvernail, entièrement sans espoir. Seul passager n° 276 garde toujours de l'espoir. Au-dessus des plaintes et des cris des passagers et de l'équipage, Paul de Tarse danse sur le pont en chantant et en sifflant. Et au-dessus de leurs cris de désespoir, Paul crie: v.22 “je vous exhorte à prendre courage". "Prendre courage? Comment? Il n'y a absolument point de raison à prendre courage!" "Eh bien, oui!": "car aucun de vous ne périra, et il n'y aura de perte que celle du navire.” "Ne sois pas si idiot, Paul? Qu'est-ce que toi, tu sais de bateaux et de tempêtes? Tu es faiseur de tentes, pas marin! Ne comprends-tu pas que nous nous trouvons dans une tempête? Ne sens-tu pas le vent; ne vois-tu pas les vagues? Arrête alors de chanter et de siffler et d'essayer de nous donner des faux espoirs, et souffre du mal de mer comme nous tous!

Pourquoi est-ce que Paul leur dit de prendre courage? Qu'est ce que lui, il sait, que les 275 autres passagers et membres de l'équipage ne savent pas? Eh bien, Paul a découvert les dimensions divines de cette tempête: vv.23-25 “Un ange du Dieu à qui j'appartiens et que je sers m'est apparu cette nuit, 24 et m'a dit: Paul, ne crains point; il faut que tu comparaisses devant César, et voici, Dieu t'a donné tous ceux qui naviguent avec toi. 25 C'est pourquoi, ô hommes, rassurez-vous, car j'ai cette confiance en Dieu qu'il en sera comme il m'a été dit.” Frères et sœurs: il y a des dimensions divines aux tempêtes dans nos vies – tempêtes de découragement et de déception, tempêtes de chute et de défaite, tempêtes de relations rompues et de cœurs brisés. Découvrons les dimensions divines aux tempêtes qui menacent nos vies et nos avenirs, et prenons courage. Jésus calmera toutes les tempêtes dans nos vies.

4. Découvrir les dimensions divines À la non-DeLIVRANCE

L'apôtre Paul souffrait d'une "écharde dans la chair". Personne ne sait ce que c'était – des yeux malades, une jambe qui boitait – peut-être sa belle-mère! Je tends à croire qu'il s'agit plutôt d'un problème spirituel, car Paul se sert souvent de l'expression "la chair" pour indiquer la nature de péché de l'homme. Quoiqu'il en soit, Paul la reconnaissait comme: 2 Cor.12:7 "un ange de satan" envoyé pour le souffleter, et qui le troublait déjà depuis 14 ans lorsqu'il écrivait sa lettre aux Corinthiens. En fait, il en avait souffert pendant presque tout son ministère apostolique. Quand Paul a été affligé de cette "écharde dans la chair", il a prié Dieu de l'en délivrer: "Seigneur, éloigne cette écharde dans la chair de moi". Mais Dieu ne le délivra pas. Paul pria une deuxième fois: "Seigneur, éloigne cette écharde dans la chair de moi". Mais Dieu ne le délivra pas. Paul pria une troisième fois: "Seigneur, éloigne cette écharde dans la chair de moi". Dieu n'éloigna pas l'écharde dans la chair, mais Il lui a répondu: " Ma grâce te suffit". Paul comprit alors que son "écharde dans la chair" avait une dimension divine. Laquelle? V.7 "pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir."

Combien entre nous ont des "échardes dans la chair" – des choses envoyées par le Satan pour nous souffleter? Nous avons demandé au Seigneur souvent de nous donner la victoire, mais Il ne nous a pas encore délivré. Nous avons besoin de découvrir la dimension divine à la non-délivrance. Moi, je crois que Paul a été délivré – non de l'écharde dans la chair, mais de quelque chose qui était potentiellement bien plus dangereuse pour lui-même et son ministère. Le Seigneur n'a pas délivré Paul de son écharde dans la chair; Il l'a délivré de lui-même! Il S'est servi de l'"écharde dans la chair" venue du Satan pour protéger l'apôtre contre l'orgueil destructif. Frères et sœurs: il y a une dimension divine à la non-déliverance dans nos vies. Au lieu de permettre au diable de nous déprimer et de nous décourager suite à nos défaites et nos déceptions, découvrons leurs dimensions divines, afin de comprendre le plan de Dieu pour nos vies d'avantage.

5. DÉCOUVRIR LES DIMENSIONS DIVINES DE LA CROIX

Maintenant, n° 5: Découvrir les dimensions divines de la croix. Nous regardons la croix toujours du point de vue humaine. Nous confessons que Jésus est mort à la croix pour nous, afin de payer le prix pour nos péchés, pour ouvrir le chemin au ciel pour nous. Mais quelle vue est-ce que Jésus avait-Il de la croix? Il n'avait pas de péché. Il n'avait pas besoin de la croix. Sa nature humaine ne voulait pas la croix. Il a prié trois fois: Mt.26:39 “Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi!”. Alors, pourquoi est-ce qu'Il S'est laissé crucifier? Pourquoi est-ce que le Fils de Dieu pur et saint était prêt à souffrir le mal et la honte et l'humiliation de la croix? Pourquoi est-ce que Jésus S'est laissé arrêter; pourquoi est-ce qu'Il n'a pas ouvert Sa bouche lorsqu'il fut accusé faussement? Pourquoi n'a-t-Il point résisté quand on a craché sur Lui, quand on L'a flagellé, quand on L'a couronné d'épines et quand on s'est moquait de Lui? Pourquoi est-ce qu'Il a accepté les clous, les ténèbres et la solitude? Pourquoi n'a-t-Il pas relevé le défi du premier des deux meurtriers crucifiés à Ses côtés: Mc.15:30 " sauve-toi toi-même, en descendant de la croix!"? "Voilà une suggestion attrayante, Jésus! Jésus, pourquoi ne pas descendre de la croix? Pour qui meurs-Tu à la croix? Pour les Juifs? Ce sont eux qui sont responsables de Ton arrestation! Pour les Romains? Ce sont eux qui Te crucifient. Pour Tes disciples? L'un d'eux T'a trahi, un autre T'a renié, tous, ils T'ont abandonné. Pour Ta famille? Tes frères et tes sœurs ne croient même pas en Toi. Seul Ta mère croit. Pourquoi alors mourir à la croix? " sauve-toi toi-même, en descendant de la croix!" Alors ils croiront! Tu as dit Toi-même que Ton Père T'enverrait: Mt.26:53 "plus de douze légions d'anges" à l'instant que Tu les Lui demandes. Imagine quelle impression cela ferait quand on voit les anges Te délivrer de la croix au journal télévisé. Le monde entier croirait en Toi. Personne ne douterait que Tu sois le Fils de Dieu. Oui – mais nous ne serions pas sauvés! Car ce n'est pas la croix qui nous sauve, mais le sang de la croix.

Jésus a souffert et Il est mort à la croix parce qu'Il a compris ses dimensions divines. Les Juifs, les Romains, les disciples, Sa mère regardaient la croix et voyaient "La Fin" du film. Mais Jésus est allé à la croix sachant qu'elle représentait un nouveau commencement. Hébr.12:2 nous dit ce que Jésus a vu lorsqu'Il a regardé la croix, les dimensions divines à la croix que Lui, Il a découvertes. Les Juifs, les Romains, les disciples, Sa mère regardaient la croix et voyaient; mais Jésus regardait la croix et y voyait une virgule. Car Jésus regardait plus loin que la croix, et voyait "la joie qui lui était réservée"" Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu." Jésus regardait au-delà de la croix, au-delà de la souffrance et la mort, vers "la joie qui lui était réservée" – la joie d'accomplir la volonté du Père, la joie de vaincre le péché, la mort et le diable, la joie d'ouvrir le chemin vers le ciel pour: Apoc.7:9-10 "une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. 10 (qui) criaient d'une voix forte, en disant: Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'agneau."

CONCLUSION

O, Seigneur, aide-nous ce matin à découvrir les dimensions divines à nos maux, nos souffrances, nos humiliations, nos défaites, nos chutes; permets-nous de voir les dimensions divines aux promesses encore non-accomplies, aux prières encore non-exaucées, aux tempêtes encore non-calmées, et à la délivrance encore non-acquise dans nos vies, afin que nous puissions voir nos besoins et nos inquiétudes et nos désespoirs comme Toi, Tu les vois – non comme des défaites, mais comme des occasions de victoire. Aide-nous à voir la croix que Tu nous appelle à porter non comme un point, mais comme une virgule, pas comme "la fin" mais comme un nouveau commencement, pas comme un terminus, mais comme un pont à la joie, la paix, le bonheur et la victoire que Dieu place devant nous: 1 Cor.2:9 “des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.”; Rom.8:29-30 “Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. 30 Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.”; 1 Pierre 1:3-7 “Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts, 4 pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, 5 à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! 6 C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, 7 afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra”

____________________________________________________________________
Michaël Williams est professeur à temps partiel au Continental Theological Seminary

7 commentaires