Des rondeurs, des régimes et la route infernale vers l'anorexie

Des rondeurs, des régimes et la route infernale vers l'anorexie

Mesdemoiselles, Mesdames, il est temps de songer à votre silhouette si vous envisagez de porter un maillot de bain cet été ! C’est le message porté année après année par les magazines féminins dès l’arrivée du printemps.

La bible, elle, tient un tout autre discours : " Ne vous faites pas de soucis pour votre vie ni pour votre corps ". Matthieu 6/25a

J’avais alors 17 ans et nous regardions des diapositives en famille. Alors que sous nos yeux nous apercevions le visage rayonnant d’une fillette poupine, une chère vieille tante me fit cette confidence : cette fillette vive et gaie avait mystérieusement disparue, elle était devenue une ado triste et blafarde au visage émacié...

Que s’était-il passé ?
Elle s’était trouvée trop grosse. Elle avait eu du mal à voir ses formes changer, et avait alors débuté un régime. Lentement mais inexorablement, elle avait mis toutes ses forces et son orgueil pour atteindre un seul but : -1kg et encore -1kg et encore et encore...

Mais jusqu’où ?
Ce qui au départ avait semblé être un jeu, était vite devenu un cercle infernal.
Difficile de s'arrêter...
Suivit alors une chute vertigineuse. (Celle-ci peut parfois être tragiquement mortelle pour certaines  jeunes filles).

Pour cette adolescente, l’issue n’a pas été fatale heureusement.
Guidée par l’épouse de son pasteur elle a eu l’occasion de servir bénévolement dans une maison de repos pour femmes.

Là son regard s’est progressivement détourné de ses préoccupations personnelles. Entourée par une équipe chaleureuse et aimante, elle a recommencé à regarder les autres personnes autour d’elles. Elle s'est préoccupée de leur confort, de leur bien être...
Étrangement, en se mettant au service de l’autre, ses propres besoins ont été comblés.

Le chemin a été long et difficile pour retrouver un rapport " normal " avec la nourriture. Qu'est-ce qui l'a aidée ?
L'amour de Dieu toujours et le soutien inconditionnel d'une personne aimante. Cette personne a été là fidèlement dans tous ses instants de luttes et de tourments. Elle a alors pu retrouver un véritable équilibre dans sa vie de jeune fille, de femme puis d'épouse et maintenant de mère. 

L’anorexie (et sa petite sœur souvent cachée derrière elle nommée boulimie) est une souffrance pour la personne qui la vit  autant que pour l’entourage proche qui se sent démunis, voir coupable... Mais, il peut y avoir une véritable guérison possible et c'est un grand clin d’œil d’espoir pour tous ceux et celles qui expérimentent cette situation !

La belle fillette potelée, c’était moi, (photo superbe !) la jeune fille décharnée, c’était moi aussi ! (mieux vaut de ne pas voir la seconde photo !)

Mais honnêtement, chères amies, mieux vaut vous trouver un peu trop ronde dans votre maillot, que de plonger dans les profondeurs d’un monde de régimes incontrôlés.
Vous pourriez être entraînées dans un abîme sans fond ! Alors prudence.


en partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

9 commentaires
  • christobelle Il y a 11 années, 11 mois

    merci pour ces commentaires qui m'ont fait comprendre que je dois demander à  Dieu de m'aider pour perdre mon poids et puis si il y a un frère ou une soeur qui peut prier pour moi. merci
  • marieth Il y a 11 années, 11 mois

    Depuis mon enfance,je traîne une mauvaise image de moi. A 17 ans,tout en me croyant grosse,je pesais 50 kg. Ma mère me rabachinait tout le temps que j'étais laide.J'ai fait des régimes à  cause du regard des autres,surtout de la famille.Puis, on reprend tout et d'avantage. J'ai beau m'intéresser de près à  la diététique,les problèmes personnels me mènent inévitablement à  une compensation. Aujourd'hui,j'ai dépassé les 90 kg,je n'ai plus le courage de m'y remettre.D'autre part,le fait qu'il faille répondre à  certaines normes,n'aident pas les gens. Une certaine pub, à  la télé, se trouve être extrêmement dangereuse,elle propose de passer à  la taille XS,comment certaines personnes ne risqueront-elles pas à  sombrer dans l'anorexie ?
  • Estelle Prigent Il y a 11 années, 12 mois

    Je rends gloire à  Dieu pour ton témoignage ! Moi aussi j'ai fait de la boulimie pendant 8 ans. C'est venu de façon si subtile en moi... Mais après avoir rencontré Dieu Il m'a complètement délivrée !! Plus aucune crise depuis ! Mais pendant le processus de guérison, il m'a fallu rester encore et toujours à  l'écoute de Dieu, faire Sa volonté et non la mienne, apprendre à  vivre dans l'obéissance et la vérité. Et surtout rester connectée à  son amour jour après jour. Il m'a montré pourquoi j'en étais arrivée là , et m'a arraché à  cette maladie. On doit prendre soin de notre corps qui est le temple du saint esprit mais le corps ne doit pas passer en priorité par rapport à  Dieu. Soyez bénis
  • Calibelle Il y a 11 années, 12 mois

    Merci pour ton témoignage, je crois aussi que si on s'occupe d'aimer Dieu et son prochain, Dieu s'occupe du reste même du poids, étant donné que ça concerne notre santé. Que ce soit psychologique comme la boulimie et l'anorexie, ou plutôt hormonal, comme l'age. J'ai 38 ans et j'ai pris une dizaine de Kg en une année. Comme j'en étais blessée dans mon amour propre à  cause du regard des intoxiqués de la mode, je m'en excusais presque auprès de ma grand-mère qui venait de recevoir des photos de moi. Elle m'a répondu quelque chose de très joli: "Moi je te trouve très belle. A un certain age, il faut bien qu'une femme s'épanouisse." Et c'est vrai que depuis je vie bien mes rondeurs, je remplis bien mes robes. Autour de moi les gens m'aiment de la même façon. Quand a ceux qui font des commentaires (c'est arrivé une fois), je leur souri et ressort la phrase de ma grand-mère, ça passe très bien. Je trouve que la vraie beauté est dans le regard et dans l'attitude.
  • maryona Il y a 11 années, 12 mois

    bonjour ,la maladie du siecle c est aussi le "culte" du corps...toutes voudraient "ressembler" aux "tailles" de mannequins"décharné" ressemblant a des "squelettes" ambulants..ce qui est sur tout est en notre pouvoir,ce qui nous fait défaut?c est l abondance de nourriture dans nos armoires,et le manque de volonté(et je sait de quoi je parle!)si nous penssions a ceux qui n ont rien pour satisfaire leurs faim ,nous nous contrelerions efficacement..mais bon ..Que Dieu soit notre lumiere meme pour la "nourriture"...bise
  • Sandrine Brood Il y a 11 années, 12 mois

    Bonjour. J'ai eu ce genre de problème quand j'ai voulu maigrir à  14 ans, je suis alors tombée dans le cercle infernal de la boulimie anorexie et vomissement en prime. Une terrible souffrance physique et psychique. A 19 ans j'ai connu le Seigneur, et j'ai été guérie progressivement. La guérison est possible mais il faut accepter le combat avec soi-même et surtout recevoir jour après jour l'amour de Dieu. Guérir de son passé et comprendre avec l'aide de Dieu, le pourquoi de cette souffrance. Jésus est le seul vrai médecin. Il m'a guérit complètement, gloire à  Dieu. Pour moi, il y a eu aussi des liens à  briser dans la prière, au niveau de mes pensées, car j'étais convaincu que la guérison était impossible et quand j'y pensais j'avais une angoisse telle que j'en suffoquais. Gloire à  Dieu qui m'a libérer de tous ces liens. Qu'il secoure ceux qui ont ce même problème. Amen
  • Sandrine Marina Gaba Okei Il y a 11 années, 12 mois

    Merci de nous avoir fait partager cette expérience. Effectivement notre entourage nous met souvent dans des erreurs. J'ai à  mon niveau décidé par exemple, de ne plus manger les soirs de peur de ne pas grossir. Mon fiancé lui me décourage dans cet effort en me disant qu'il me préfère dans ma forme actuelle et que lui ne m'a pas encore trouvé énorme pour que je me fasse du mauvais sang. Merci vraiment pour cette expérience. Je ne me préoccuperai plus pour cela. Dieu s'en charge.
  • Ida M Il y a 11 années, 12 mois

    merci bcp pour le témoignage! je crois que m'être mise à  la grève de faim depuis bientôt deux semaines parce que je n'ai pas bénéficié d'une taille fine était la plus folle décision de ma vie. encore merci!
  • Carole Il y a 11 années, 12 mois

    Seigneur , aide moi à  vivre" sans faire exces de table", comme tu le dis dans ta parole.Donne à  chacun de tes enfants l'équilibre en toute chose et même pour la nourriture . Amen