Dieu t'appelle "Saint"- 1 Pierre 2.9

Dieu t'appelle "Saint"- 1 Pierre 2.9

I -  Notre condition  en Christ

a. Pur, séparé, mis à part, consacré

Ce mot, " kadosh " en hébreu, est aussi l’opposé de ce qui est souillé, ou impur. Il évoque la mise à part, non pas dans un sens d’élitisme, mais de séparation morale : dans les valeurs, les attitudes, les pensées, les actions, les intentions. 

b. Enfant d’un Dieu saint

La sainteté est un des attributs essentiels de Dieu.

" Des séraphins se tenaient au-dessus de lui… Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, Saint, Saint est le Seigneur… "  (Esaie 6.2-3)

Et c’est aussi une des différences principales entre nous et lui : nous avons une nature de péché héritée d’Adam notre ancêtre terrestre, elle nous tire vers le bas, c’est-à-dire vers tout ce qui est vil et nous éloigne de Dieu (mensonge, médisance, cupidité, infidélité, vie dissolue…)

Jésus, qui est saint comme Dieu son père, n’a jamais été attiré par le péché. Durant sa vie terrestre, il a été dans toute sa conduite "séparé des pécheurs ". 

"Il nous convenait, en effet,d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux" (Hébreux 7.26)

C’est au point que la sainteté de Dieu était une barrière dangereuse entre lui et les hommes. Du temps de Moïse, sous l’Ancien Testament, avant la venue de Jésus, celui qui entrait dans le temple, dans la partie appelée le «saint des saints », pouvait être foudroyé sur place.

Deux hommes en ont fait la triste expérience: Nadab et Abihu, consumés par ce feu sorti d’auprès de Dieu, pour avoir franchi ce lieu réservé seulement au souverain sacrificateur (Lévitique 10.1-3).

L’entrée dans ce lieu très saint était réglementée de façon stricte. Seul un homme pouvait y entrer, et cela une fois l’an : le souverain sacrificateur, afin d’y faire l’expiation des péchés de tout le peuple.

Mais cependant, Dieu a toujours voulu faire pénétrer l’homme dans sa sainteté. « …Mais Dieu, à cause du grand amour dont il nous a aimés…, nous a rendus vivants… et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ »  (Ephésiens 2.4-7).

Parce que dans la sainteté de Dieu, nous trouvons toujours  2 choses :
sa justice et son amour !

Nous le découvrons précisément dans le lieu très saint, où sont disposés d’une part les tables de loi et d’autre part le propitiatoire (Hébreux 9.3-5).

Autrement dit la justice et l’amour sont inséparables, puisque les tables étaient dans l’arche, et le propitiatoire était le couvercle de l’arche. Ce propitiatoire, comme son nom l’indique servait à expier les péchés en vue du pardon de Dieu. 

Or nous savons que sans amour il n’y a pas de pardon. 

C’est par amour que Jésus a effectué  l’expiation de nos péchés :

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle".(Jean 3.16)

Cela a entraîné la déchirure du voile séparant le lieu saint du lieu très saint (Matthieu 27.50-51). 

Le but de Dieu n’a donc jamais été de nous foudroyer, mais de trouver le moyen de nous faire entrer dans une relation sainte et sans danger avec lui. Et il va y parvenir.

c. Rendus saints par le sacrifice de Jésus

Car le problème pour entrer dans la sainte présence de Dieu c’est ce péché, présent en tout homme !

Il fallait donc quelqu’un pour nous faire passer du statut de pécheur, à celui de saint, c’est-à-dire quelqu’un pour nous sanctifier. Parce que nous ne le pouvons pas nous-mêmes : aucune bonne œuvre, aucune bonne action ne peut nous rendre saint.

Il fallait quelqu’un pour nous ôter ce péché, et seul une personne le pouvait : Jésus !

"C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes."  (Hébreux 10.10)

C’est lui qui a opéré ce miracle à la croix, et ce jour-là le voile qui dans le temple empêchait l’entrée du saint des saints, s’est déchiré du haut jusqu’en bas. Toute personne se réclamant du sacrifice expiatoire de Jésus peut désormais entrer dans la sainte présence de Dieu.

A quel moment cela s’est-il produit ?

Quand nous avons demandé pardon à Dieu et confié notre vie à Jésus ! C’est là que s’est déroulé ce processus extraordinaire dont Dieu a le secret.

"Mais  maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle".(Romains 6.22)

Nous sommes devenus saints grâce à l’action conjuguée du sacrifice de Christ à la croix, et à notre décision d’accepter Christ comme notre Sauveur après lui avoir demandé pardon pour nos péchés. 

Maintenant que nous sommes saints, peut-on en conclure par conséquent, que nous pouvons mener une vie irresponsable, en laissant libre cours à toutes nos pensées, nos désirs charnels et nos penchants ?

Peut-on dire : « Cool, je peux faire ce que je veux, saint je suis et saint je resterai ! » ?Non ! Etre saint ne suffit pas pour le rester, nous avons une part à faire !

 II. Devenir ce que je suis

a. Vivre selon mon statut

Un jeune homme misérable et démuni, réduit à mendier sur les trottoirs, est abordé un jour par un monsieur distingué qui lui demande de lui confirmer son identité… Ce monsieur luit dit ensuite qu’il est le seul " ayant droit " qu’on ait retrouvé pour hériter de la fortune d’un industriel et lointain parent.

Maintenant posons-nous deux questions :

La première : le statut de cet homme a-t-il changé ?

Oui ! Grâce à cet industriel. Des documents officiels le certifient désormais : il est devenu son riche héritier. Ce jeune mendiant ne pouvait pas changer lui-même son statut, il en était incapable. Seul un autre que lui pouvait le faire.

La deuxième  : sa condition sociale a-t-elle changée ?

Non ! Personne ne peut la changer à sa place. Que lui faut-il faire? Se prendre en charge puisqu'il  en a les moyens, afin de quitter ses haillons en s’achetant des vêtements propres, et prendre soin de sa personne. 

De la même manière, Dieu a changé notre statut en faisant de nous des saints, et nous a placés dans un rang élevé de fils du royaume.

"Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu " (Jean 1.12).

Nous sommes donc devenus des princes et des princesses. Mais c’est à nous de cesser de vivre comme des mendiants,  à nous de quitter le style de vie déréglée, vil, que nous menions autrefois, totalement indigne de notre rang. Parce que désormais nous sommes de famille royale. Nous ne sommes plus de vulgaires et misérables personnages au langage grossier et aux mœurs douteuses.

 La sanctification c’est d’adopter une vie digne de notre nouvelle position de fils et de fille du Roi Jésus. Nos actions ne servent pas à devenir saint mais plutôt à préserver et honorer notre statut de saint, et aussi honorer notre bienfaiteur, Jésus qui a tout réalisé.

 b. Une sanctification progressive

Pour préserver votre sainteté et votre nouvelle position privilégiée, vous serez successivement amené à prendre des résolutions telles que: vous engager, renoncer, changer, rompre, vous unir, confesser, avouer, pardonner, demander pardon, restituer, appeler à l’aide, dénoncer, trancher, vous taire, déclarer, fuir, accueillir… etc.

Si vous voulez voir votre Roi, il vous faut une tenue à la hauteur de sa majesté :

"Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur" (Hébreux 12.14

Voir Dieu agir glorieusement

Le voir œuvrer merveilleusement avec vous.Faire de vous un témoin bouillant, ardent, rempli du feu de son amour et de sa puissance, voilà l’objectif final de Dieu pour vous ici-bas.

Ce feu détruisit alors Nadab et Abihu, mais aussi Ananias et Saphira (Actes 5.1-11) qui n’étaient pas « en tenue » pour supporter la sainteté de Dieu, lequel est aussi un feu dévorant.

Mais Christ a tout fait pour que ce feu habite en vous en toute sécurité 

« Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu »  (Matthieu 3.11).

Dieu vous a baptisé de son Esprit, il désire vous baptiser de son feu, comme le jour de la Pentecôte. Vous serez alors le premier étonné de ce que Dieu fera avec vous, comme les premiers disciples l’ont été : vous serez ses mains qui touchent et guérissent, sa bouche qui parle et convainc avec une efficacité inconnue jusque-là, attirant au salut les gens autour de vous…

Vous expérimenterez ce que dit Marc 16.17 "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues" 

Voir sa gloire dans son Eglise

La sanctification réduit pour ainsi dire, la distance entre nous et Dieu. Il peut alors prendre plus de place dans nos vies et intervenir de façon glorieuse, au milieu de nous. 

Il peut librement agir et intervenir dans nos réunions d’église, et cela sans forcément utiliser une personne ; il remplit alors les coeurs de joie, communique sa pensée, bénit ses enfants, guérit les malades, restaure la paix, confirme une direction, régle des situations humainement insolubles, libère des personnes de leurs peurs et leurs angoisses, guérit les blessures intérieures… etc. Et la liste est sans fin.

N’ayant plus d’obstacle entre nous et sa sainteté, Dieu peut se rapprocher et « travailler avec nous » comme avec les premiers disciples , dans nos actions à l’extérieur de l’Eglise, dans le témoignage, les projets sociaux… Tout rencontrera une efficacité jusqu’ici inconnue.

"Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient" .  (Marc 16.20)

C’est pour cette raison qu’il te veut saint et sans barrière entre lui et toi pour une relation et une collaboration parfaite.

Conclusion :

Revêtons-nous de sa sainteté et de sa pureté, et soyons embrasés de son amour et sa puissance,
afin de sauver, de secourir, de guérir et restaurer des vies et ainsi construire Son royaume!

14 commentaires
  • picolps23 Il y a 5 années, 7 mois

    merci pour votre message que DIEU vous bénisse,la sanctification est la clé de vie éternelle,sans elle aucun chrétiens n'héritera pas la paradis
  • Udaya Il y a 5 années, 7 mois

    "La sanctification c'est d'adopter une vie digne de notre nouvelle position de fils et de fille du Roi Jésus. Nos actions ne servent pas à devenir saint mais plutôt à préserver et honorer notre statut de saint, et aussi honorer notre bienfaiteur, Jésus qui a tout réalisé." Seigneur je te demande pardon pour toutes mes fautes, vraiment pardon si j'ai causé du tort aux autres. Enseigne moi encore ta voie, seule ta volonté est parfaite!
  • PrendstoutSeigneur Il y a 5 années, 8 mois

    Amen! Merci pour ce message.
  • Afficher tous les 14 commentaires