Les démons sont réels

Les démons sont réels

Beaucoup de gens pensent que les démons sont des inventions nées dans l’imagination humaine. Le but de cet enseignement est de démontrer qu’en réalité il y a deux royaumes dans ce monde : le royaume de la lumière, et le royaume des ténèbres. Les bases de ce raisonnement sont les suivantes: 1. Le monde spirituel est aussi réel que le monde physique. 2. Heureusement, Christ est venu vaincre le royaume des ténèbres au Calvaire. Car nous lisons dans Colossiens 2:15 : « Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » 

La démonologie chrétienne - l'étude des démons à la lumière de la Parole de Dieu - nous aide à comprendre la nature de notre ennemi spirituel, c’est-à-dire Satan. Il n’était pas un adversaire au commencement. Avant sa chute, Satan était un ange de lumière, au service de Dieu dans le ciel. Un jour, il s’était enorgueilli et se révolta contre Dieu. Il voulait être placé plus haut que Dieu. Ce fut une erreur monumentale du diable, car l’un des attributs de Yahvé – le seul vrai Dieu – est Elyon signifiant « Très-Haut. » Comment quelqu’un peut-il élever son trône plus haut que le Très-Haut? On voit que la hiérarchie est une vieille institution.

Il y a deux passages dans l’Ancien Testament qui parlent de la défaillance du prince de Babylone et de celui de Tyr. Par exemple, Ésaïe 14:12 stipule que : « Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! » Il est écrit dans Ézéchiel 28:16-17 que: « Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché; Je te précipite de la montagne de Dieu, et je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. » Pour plusieurs exégètes bibliques, ces deux textes correspondent à la chute du diable dans le ciel. Selon ces deux passages de la Bible Hébraïque, l’orgueil est à l’origine du péché. Nous devons aussi nous demander : « Quand est-ce que Satan fut précipité du ciel? »

Certains théologiens, comme C.I. Scofield et les traducteurs de la Bible d’Étude Nelson, croient que la chute de Satan peut se situer dans l’histoire biblique entre Genèse 1:1 et Genèse 1:2. C’est ce qu’on appelle « la théorie du gap. » Suivant cette théorie, il y eut un laps de temps entre ces deux versets de la Bible, et la chute de Satan se produisit entre eux. Dans Genèse 1:1, nous voyons que Dieu créa les cieux et la terre et toutes choses étaient bonnes et en ordre. Mais, dans Genèse 1:2, tout d’un coup, le récit change pour nous informer que la terre était informe et vide. Ici, c’est le chaos. La bonne nouvelle que nous apporte ce deuxième verset du premier chapitre de la Genèse est le fait que l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Alors, ce chaos aurait pu être causé par la chute de Satan. Mais, lorsque les choses ne vont pas bien, Dieu a toujours un plan de restauration pour sa création. Ces experts de la Bible peuvent baser leur argument sur le Psaume 104:30 qui nous dit que: “Tu renouvelles la face de la terre. Selon eux, c’est précisément ce que Dieu faisait dans Genèse 1:3 (la création de la lumière) aux versets suivants.

Ce qu’on doit principalement retenir de tout cela, c’est que Satan n’avait pas été chassé du ciel seul! Un tiers (1/3) des anges étaient tombés du ciel avec Satan (voir Apocalypse 12:4; Daniel 8:10). Nous pouvons comprendre qu’il y a des esprits qui habitent les astres. Le Psalmiste a dit : « Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit » (Psaume 121:6). Le soleil et la lune sont de bonnes choses. Nous en avons besoin pour l’éclairage, le chauffage, l’agriculture etc. Mais ils peuvent aussi nous faire du mal (exemple : coup de soleil, sécheresses …) Ces anges sont appelés « anges déchus. » En hébreu, on dirait « néphilîm », du verbe « naphal » qui signifie « tomber » ou « il tomba » (par exemple, voyez Genèse 6:4; Luc 10:30; Apocalypse 12:9). Notre Seigneur ne fut pas précipité du ciel. Dans le cas de Jésus, c’est le verbe descendre qui est utilisé au lieu de précipiter (par exemple, 1 Thessaloniciens 4:16). 

Certains de ces anges déchus (néphilîm) étaient tombés dans des rochers, sur des montagnes, dans la mer, dans des rivières, et tant d’autres lieux. D’autres s’installèrent dans l’atmosphère (dans les airs ou l’espace) au deuxième ciel qui est considéré comme étant un quartier général du royaume des ténèbres (Cf. Daniel 10:13; Romains 8:38, 39; Éphésiens 6:12). Ici, on peut voir qu’il y a un aspect géographique dans cette étude sur les démons. D’autres sont courbés par des pierres, car c’était une chute soudaine et fatale. Un évangéliste de ma ville natale en Haïti a l’habitude de prêcher que c’est l’une des raisons pour lesquelles certains êtres humains sont courbés comme eux-mêmes, lorsqu’ils sont possédés par ces démons-là. En fait, la Bible nous parle d’une femme qui était courbée sous le poids d’un esprit impur (Lisez Luc 13:11). Les démons se spécialisent aussi dans divers domaines de la vie humaine. C’est-à-dire qu’ils ont des spécialités différentes: certains apportent la maladie, d’autres l’infirmité avec des degrés bien précis, et certains autres encore l’oppression, touchant l’humanité perdue sans Christ pour ne citer que ces cas-là. Toutes ces mauvaises choses sont dues à la chute de Lucifer - Astre brillant.

Satan sait qu’un jour il sera jugé et condamné par Dieu pour l’éternité. Par conséquent, il n’aime pas l’être humain qui a été créé à l’image de Dieu (Genèse 1:27). L’ennemi nous hait dès le commencement. Un jour, Satan était venu dans le jardin d’Éden, et il a vu une créature qui ressemblait au Tout-Puissant (Hébreu: Shaddai) – l’homme et la femme. Malheureusement, Ève et Adam désobéirent au commandement de Dieu en obéissant à la voix du diable (Genèse 2:19; 3). Après qu’ils aient mangé le fruit défendu, nous étions morts spirituellement, et depuis lors, nous avons besoin d’un sauveur pour nous délivrer de l’emprise maléfique. Heureusement, comme Dieu l’avait promis (lisez Genèse 3:15), Jésus-Christ – le Fils de Dieu – est venu sur cette terre pour mourir à notre place, tout en écrasant la tête de l’adversaire à Golgotha, en vue de nous donner la vie éternelle (Jean 3:16; Philippiens 2:5-11).

Durant son ministère terrestre, Jésus avait rencontré un bon nombre de gens démoniaques sur son chemin (Cf. les 4 Évangiles). Le passage de Marc 5.1-20 nous montre le Fils de Dieu qui chasse les démons ; le bénéficiaire devient alors disciple du Seigneur dans sa communauté. C’est le cas de possession de démons le plus sévère de toute la Bible! Considérons ce texte de l’Écriture de près pour en tirer les leçons. Cette même histoire se trouve aussi dans les deux autres évangiles synoptiques: Matthieu 8:28-34 et Luc 8:26-39.

C’était après avoir apaisé une tempête, le Seigneur et ses disciples arrivèrent à l’autre bord de la mer, dans le pays des Gadaréniens. Cette contrée s’appelle Gadara, l’une des dix villes de la Décapole. Aujourd’hui, ce lieu porte le nom de Umm Qeis en Jordanie, non loin du lac de Tibériade, ou à Gérasa. Cette ville est située dans la province jordanienne d’Irbid à 20 kilomètres au nord-ouest de la capitale provinciale Irbid et à 3 kilomètres au sud du Yarmouk. La rivière Yarmouk est le plus large affluent du Jourdain.

Aussitôt que Jésus sortit hors de la barque, un homme possédé de plusieurs mauvais esprits sortit des sépulcres où il vivait, et se présenta devant Lui. Cet homme pouvait briser des fers et même une chaîne à ses pieds. Personne n’avait la force de le dompter. Il se blessait avec des pierres. Il pleurait sans cesse, nuit et jour, dans les montagnes. Jésus délivra cet homme de sa misère et de son esclavage. Vous voyez, le diable n’aime pas l’être humain. Son but final est de détruire la vie des humains ici-bas (Jean 10:10), et d’emmener bon nombre d’hommes et de femmes avec lui en enfer.

Ayant vu le Maître, le démoniaque se prosterna et s’écria à haute voix: « Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Très-Haut? Je t’en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas. » (Luc 8 :28). Car le Seigneur commandait à l’esprit impur de sortir de cet homme. Ici, Très-Haut est un nom propre de Dieu (trois autres exemples sont dans Genèse 14:18; Psaume 91:1 et Luc 1:32). Les esprits mauvais sont tourmentés juste par la présence de Jésus! Nous les croyants en Christ n'avons rien à craindre. C’est fascinant de voir que les démons connaissent qui est Jésus. Ils ont une connaissance de Dieu qui n’est pas parfaite. Jacques 2:19 nous enseigne que les démons croient aussi dans l’existence d’un seul Dieu, mais ils tremblent!

Ensuite, Jésus demanda : « quel est ton nom? » C’est un principe biblique et un modèle donné à nous qui opérons dans le domaine de la possession démoniaque. Parce qu’ils ont plusieurs noms, l’approche doit être différente suivant les cas. Chaque démon exige une méthodologie ou stratégie spirituelle adaptée. L’homme possédé répondit, « Légion. » Quelle conversation! Je pense que c’est l’esprit impur qui parlait et non l’homme lui-même. À l’époque, dans l’armée romaine, une légion était une unité militaire de plusieurs milliers d’hommes.  Légion veut donc dire « un grand nombre ». On pouvait être en présence de milliers de démons! Aucun cas n’est perdu pour Dieu. Cet homme que les gens ne pouvaient pas dompter va expérimenter le calme avec le Messie. Rien n'est impossible à celui qui croit au Fils de Dieu. Car El Shaddai est son Nom.

Les esprits démoniaques supplièrent Jésus de ne pas les envoyer hors du pays, mais plutôt dans des pourceaux qui se trouvaient dans la contrée voisine, en vue d’entrer en eux. Jésus le leur permit, ce qui ne veut pas dire qu'il obéit à Satan. Le troupeau de 2000 porcs se précipita des pentes escarpées, et ils se noyèrent dans la mer. L’ennemi avait aussi accusé Job – le serviteur de Dieu – et Dieu lui avait permit de toucher sa peau. Mais, la fin de l’histoire révèle que Job n’avait pas servi Dieu, juste parce qu’il était riche (voyez Job 1:6-12). Merci Seigneur!

Deuxièmement, est-ce que ce passage des Saintes Écritures élève l’animal plus haut que l’être humain?  Il paraît que les animaux n’aiment pas (ou ne veulent pas) être tourmentés par des esprits impurs, tandis que beaucoup d’hommes et de femmes sont possédés spirituellement dans nos sociétés modernes. Un autre exemple de ce genre est présenté dans la prophétie d’Ésaïe (1:3) le bœuf connaît son possesseur, et l’âne la crèche de son maître: Israël ne connaît rien, le peuple de Dieu n’a point d’intelligence. Pensez-y! Je pense que c’est le temps pour nous les humains de nous révolter contre le diable.

La suite du récit nous dit que l’homme fut restauré (littéralement: dans son esprit) par Jésus (Marc 5:18). Que Dieu soit loué! Les témoins de ce grand miracle apportèrent la nouvelle dans toute la ville, et ce témoignage amena les gens à prendre parti. Paradoxalement, les mauvais esprits avaient demandé à Jésus de ne pas les tourmenter et les gens en firent de même. C’est comme si Jésus allait les chasser de leur propre pays. Mieux valait que ce soit Lui qui s’en aille, qu’Il laisse en paix (apparente) la communauté des Guéraséniens. Je pense que les gens n’avaient pas peur du démoniaque, mais du Christ. C’est triste. Et nous avons cette même réaction d’hostilité dans d’autres textes des évangiles. (Par exemple, lisez Luc 9:51-53).

En réalité, cette histoire vraie nous montre toute la miséricorde de Dieu et son regard providentiel pour les humains. Chaque fois qu’un démoniaque est rendu libre par le Christ, l’amour de Dieu s’est manifesté envers l’être humain. La délivrance spirituelle est un signe de l’amour de Dieu. Jésus faisait tout par amour et c’est parce qu’Il nous aime qu’Il nous sauve des démons. Nous devons faire la même chose: aimer les gens au travers des miracles qui nous accompagneront. Et c’est au Nom de Jésus que nous devons chasser les mauvais esprits.

Après une délivrance des forces infernales, nous devons nettoyer et purifier la maison de notre cœur, tout en nous consacrant au service du Seigneur. Sinon les démons pourront revenir en plus grand nombre (Cf. Matthieu 12:43-45). Si Satan persévère, nous devons demeurer dans la persévérance aussi. Après cette pandémie mondiale (Covid-19), c’est le temps pour l’Église de Jésus-Christ de redoubler sa force spirituelle dans la prière, la lecture de la Parole de Dieu, la sagesse et l’humilité. La sanctification est progressive, aussi restons aux pieds du Maître de manière constante et permanente pour triompher sur les démons qui nous ennuient. 

Le récit se termine avec une note d’évangélisation. L’homme libéré voulait suivre Jésus, mais il ne le lui permit pas. Jésus lui dit: « Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment il a eu pitié de toi » (Marc 5:19). L’homme obéit et fut un missionnaire de l'Évangile dans la Décapole, si bien que tous furent dans l’étonnement. C’est intéressant de voir que la crainte des gens fut remplacée par l’étonnement. Lorsque Celui de qui nous avions peur pénètre notre vie, Il nous transforme radicalement au point que nous ne pourrons expliquer ce changement dans notre être le plus profond. Il y a une grande connexion entre ce chapitre et le précédent: cet homme libéré, changé ou guéri est comme une bonne terre où va germer la semence qui donnera beaucoup de fruit. (voyez Marc 4:20). Voici une leçon à tirer: nous devons dire à nos prochains combien le Seigneur est bon pour nous! 

Il faut aussi noter que l’exorcisme faisait partie de la mission des soixante-dix (70) ou soixante-douze (72) disciples envoyés par Jésus Lui-même. (voyez Luc 10:20). Avant cet épisode, les Saintes Ecritures nous disent que: « Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies. Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades. » De plus, le ministère de chasser les démons relève de la Grande Commission que nous retrouvons dans Marc 16:17. En fait, suivant ce dernier texte, c’est le premier résultat de la foi en Dieu! Aujourd’hui, nous les croyants en Christ avons du pain sur la planche. Beaucoup de gens sont tourmentés par des esprits méchants dans notre monde. Nous avons la mission de chasser les démons. Avec encore la même puissance divine! Ce qui se produisit durant le temps des apôtres peut se produire dans notre temps aussi. Alléluia!

À la fin de cet enseignement biblique, il faut bien comprendre que les Chrétiens ne peuvent pas être possédés par des démons, ce qui est différent d’être influencés par des démons. Oui, il y a des activités d’esprits démoniaques dans notre monde (1 Pierre 5:8), et chaque croyant en Christ doit réaliser que le monde spirituel est aussi réel que le monde physique. La puissance de Dieu est beaucoup plus forte que celle du diable, une puissance qui venait de l’Éternel Lui-même dans le ciel. 

Les démons sont réels, mais le royaume de Dieu est aussi réel ! 

En fait, c’est Dieu qui avait créé les anges qui sont devenus « anges déchus ». Nos armes ne sont pas charnelles, car la lutte que nous menons n’est pas charnelle non plus (Ephésiens 6:10-20; 2 Corinthiens 10:4)! Une certitude, depuis le Calvaire, Christ a remporté la victoire sur les démons (Colossiens 2:13-15)! Nous devons savoir que nous luttons sur un champ de victoire. 


Nous sommes des conquérants sur la terre, tout en étant plus que vainqueurs. Dès maintenant, soyons victorieux avec le Christ! Louez L’Éternel!

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires