Eléphant ou ver de terre ?

Eléphant ou ver de terre ?

Il y a un type de chrétiens dont le comportement, au lieu de préparer les cœurs à recevoir la semence de l’Evangile, ne fait que les endurcir. C’est le super-sanctifié, sûr de sa doctrine, affrontant le prochain avec tant de suffisance et de dureté qu’il l’amène à se renfermer au lieu d’ouvrir son cœur au message de la grâce : "chrétien éléphant" dont les pattes massives, en foulant le terrain, le rendent dur et impénétrable…
L’autre type est celui du ver de terre, à l’image de Jésus (Psaume 22). Le ver est une créature sans défense, qu’on peut fouler aux pieds sans qu’il ne proteste jamais. Il vit et travaille caché, en creusant des galeries souterraines, parachève le travail du laboureur, contribuant à rendre la terre meuble, légère, aérée, favorable à la croissance du bon grain qu’on va y jeter.

1 commentaire