Elie et la dépression

Elie et la dépression

1 Rois 19:1-15a. Texte: v.9c "Que fais-tu ici, Elie?"

Introduction

Une question posée par Dieu Tout Puissant, à un homme de Dieu. Cet homme de Dieu, c'était Elie; le "ici" en question était une caverne dans le désert. Une histoire qui nous apprend beaucoup, car elle traite un des problèmes les plus répandus du monde moderne: la dépression. La dépression connaît plusieurs origines et formes; elle frappe même les plus fortes: cf. Elie - directement après sa victoire à Carmel > v.4!

Dr. Luis Palau, grand évangéliste argentin, confesse: "ma plus grande tentation n'est pas l'argent, le sexe ou d'autres péchés, mais: abandonner, renoncer, le désespoir, la dépression, perdre le courage. Winston Churchill, qui apparaissait toujours fort et courageux, confessait à des moments où le désespoir se dressait devant lui comme un chien noir, le poussant même à des pensées de suicide. Combien parmi nous n'ont jamais dit, ou au moins pensé: "j'en ai assez"; "je n'en peux plus"; "j'arrête"; "j'abandonne"? Les anti-dépressifs sont parmi les médicaments les plus vendus.

1. Les symptômes de la dépression

Comment est-il possible qu'un homme comme Elie, qui a ressuscité des morts, appelé le feu du ciel, tué 450 prophètes idolâtres, subisse une dépression? N'oublions jamais que même les plus grands hommes de Dieu restent des hommes! > Job 10:1 "Mon âme est dégoûtée de la vie"; Jér.15:10 "Malheur à moi, ma mère, de ce que tu m'as fait naître ... tous me maudissent"; Jonas 4:3 "Eternel, prends-moi la vie, car la mort m'est préférable à la vie" (pas quand il était dans le ventre du poisson, mais après le réveil ...!). (Beaucoup de prédicateurs connaissent également les dépressions du lundi ...) Qu'est-ce qui a plongé Elie dans cette dépression profonde? Le message reçu de Jézabel (méfiez-vous de lettres venant de femmes !!!) Voilà la goutte proverbiale qui faisait déborder le vase, l'étincelle qui déclenchait les tensions emmagasinées depuis tout un temps. Sans tout cet arrière-plan, ce message de Jézabel ne lui aurait rien fait de mal - il l'aurait traité de dédain, et condamné; mais il l'a reçu à un moment, et dans des circonstances, où il était très vulnérable, et voilà pourquoi il se plongeait dans la dépression.

Regardons les signes précurseurs de sa dépression. Si nous pouvons identifier les signes d'avance, alors nous serons mieux en état de comprendre ce qui arrive, et de prendre des mesures préventives avant qu'il ne soit trop tard:

a) épuisement physique et spirituel: il venait de sa victoire glorieuse sur les prophètes de baäl - il avait lutté seul, avec Dieu, contre 450, et gagné; on aurait pensé qu'il était au zénith de ses forces. Mais gagner des victoires sur le diable est fatiguant! La lutte spirituelle est dure. Jésus le savait - et se retirait souvent afin de se reposer et de renouveler ses forces spirituelles par la prière et la communion avec son Père. Il commanda aux disciples, après que ces derniers furent rentrés de leur ministère 2 à 2 Marc.6:31 "Venez à l'écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu". Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le 4ème des 10 commandements ordonne 1 jour sur 7 de repos complèt ... Gen.1 nous révèle que même Dieu prend du repos - et Lui, Il a certainement "beaucoup à faire ..." Frères et soeurs: ne laissez-pas vos serviteurs de Dieu s'épuiser dans les luttes spirituelles qu'ils mènent à votre égard > Hébr.13:17 "Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage." - tenez votre pasteur bien à l'oeil - dès que vous remarquerez qu'il commence à "gémir" ... envoyez le tout de suite en vacances ...!

b) retraite! v.3a "Je ne joue plus"; "J'ai gagné la victoire, j'ai nettoyé le pays de prophètes idolâtres, je leur ai prouvé que l'Eternel est Dieu, je leur ai donnée de la pluie - et comment me récompensent-ils?" Ils n'ont rien compris - Achab rapporte à Jézabel "tout ce qu'avait fait Elie" (v.1) - il n'avait même pas compris que c'était Dieu qui avait donné le feu et la pluie! v.2! "Eh bien: j'en ai assez, je démissionne!" Une 2ème symptôme d'une dépression qui approche, c'est que la victime commence à se retirer, à ne plus tenir ses engagements, et exécuter ses tâches et ses responsabilités. Si cela se remarque, il ne faut pas le critiquer tout de suite - cela ne fera que le pousser encore plus vite dans la dépression. Quand on remarque que quelqu'un se retire ainsi, il y a lieu de se renseigner comment ça se fait ...

c) l'isolement v.3b - il s'en va tout seul. 3ème signe précurseur. La solitude n'est pas nécessairement un précurseur à la dépression, mais l'isolement si, et, surtout dans l'attitude de crainte et d'épuisement que nous voyons ici en Elie, elle l'est presque toujours. Un chrétien est une "brebis" - une brebis qui s'écarte du troupeau se livre aux lions! Notre adversaire rôde comme un lion rugissant, cherchant à nous dévorer (1 Pierre 5:8). Combien important est la communion fraternelle au sein de l'assemblée - un des piliers de la foi du chrétien: Actes 2:42 "Ils persévèrent dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières". (Exemple d'une branche retirée d'un feu de camp ...) Mais attention: l'isolement n'accompagne pas seulement la solitude. Il y a beaucoup d'isolés parmi des foules - et dans nos assemblées ... Nous devrions veiller à ce que personne ne s'isole ...

d) pitié de soi-même v.4c: non seulement un symptôme, mais aussi une cause - et les petites causes peuvent avoir de grands effets! Pitié de soi-même est souvent une forme d'orgueil! C'est à dire: on croit avoir fait tout ce qu'on devait faire, et que la situation est tout à fait la faute des autres - ce sont toujours les autres qui l'ont fait; on accuse les autres d'être responsables pour ses échecs, ses attitudes, sa dépression: v.10 - comparé "J'ai ..." avec "les enfants d'Israël ..."; "ils ont ..." (2x); "je suis ..."; "ils cherchent ...". Ceux qui ont pitié d'eux-mêmes ont tendance à exagérer - comme Elie: il n'était pas le seul prophète de l'Eternel - il savait qu'il y en avait au moins encore 100 en vie (qu'Abdias avait protégé - 18:13); il n'était pas le seul croyant qui restait - il y avait au moins 7.000 hommes qui n'avaient point fléchi les genoux devant Baäl (19:18); ce n'était non plus pas la faute des israélites qu'il se trouve seul - il s'était enfui lui-même, il avait laissé son serviteur de son propre gré, il s'en est allé dans le désert de sa propre volonté. Ce n'était non plus pas "ils" qui cherchaient à lui ôter la vie - ce n'était qu'une femme! Pitié de soi-même est un cercle vicieux - au plus qu'on se lamente, au plus le diable gonfle les lamentations!

e) la peur: Elie, où est ton courage? Où est ta foi? As-tu oublié que Dieu te protège? Ne te rends-tu pas compte que ton ministère n'est point terminé? Vas-tu laisser le diable t'éliminer maintenant que le peuple, qui vient de reconnaître que l'Eternel est Dieu, a tellement besoin d'un prophète?

2. Sortir de la dépression

Voici notre prophète: dépressif, voulant même mourir! Est-ce que ceci conforme à notre image du croyant "plus que vainqueur"?! Etrange: la plupart des gens ne veulent pas mourir (on aime la vie), mais voici un des seuls hommes qui n'est pas destiné à mourir - et lui, il prie pour mourir! Véritablement: Jac.5:17 "Elie était un homme de la même nature que nous". Mais Dieu aime son homme trop pour le laisser sombrer plus profondément dans sa dépression et sa caverne. Les enfants de Dieu n'habitent pas des cavernes, mais des sommets! Et lorsqu'un chrétien s'installe dans une caverne - qu'elle soit une caverne de dépression ou de n'importe quelle autre marque ou adresse (exemple: des cavernes de péché, maladie, liens occultes, relations brisées, deuil, tristesse, solitude, malheur, disette), Dieu veux toujours l'en sortir. Considérons comment Il faisait sortir Elie de sa caverne de dépression:

a) la paix: Elie s'en était fui dans le désert - mais Dieu savait où il se trouvait. Oui, Dieu nous voit Ps.139:7-12 "Où irais-je loin de ton Esprit, et où fuirais-je loin de ta face? Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au séjour des morts, t'y voilà. Si je prends les ailes de l'aurore, et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer, là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, - la nuit devient lumière autour de moi; même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière." Dieu sait où il est, et comment il est - nous aussi: Il connaît nos détresses, nos problèmes, nos désires, nos chutes, nos désespoirs, nos luttes. Il n'existe aucun désert qui soit trop éloigné pour que Dieu ne puisse y envoyer ses anges à notre secours.

Dieu s'est tenu à distance, voyant comment son serviteur, qui l'avait servi fidèlement depuis déjà plus que 3 ans, et qui avait obéi à ses instructions à la lettre, maintenant, se laissant effrayer par le message de Jézabel, prenait charge de sa propre vie, sans attendre les instructions de Dieu. Il voyait quelle ruine Elie était en train de créer de sa vie. Dieu le laissait aller jusqu'à un certain point, mais Il ne le permettait pas de se détruire. Dieu connaît les limites de nos forces; parfois Il nous laisse aller notre propre chemin, pour que nous apprenions des leçons. Mais jamais Il ne nous laissera tenter au delà de nos forces (1 Cor.10:13) Esa.42:3 "Il ne brisera point le roseau cassé, et il n'éteindra point la mèche qui brûle encore". Le moment fut arriver pour que Dieu se révèle à Elie à nouveau. Gloire à Dieu: dans nos moments les plus noirs, quand nous n'allons point vers lui, Il vient vers nous. Tout comme Jésus, qui marchait sur les eaux vers les disciples, au moment où ils se désespéraient dans la tempête ...

Dieu ne commence pas par lui donner des études bibliques, en l'encourageant à prier, ou en l'envoyant à une retraite! Il arrête sa fuite. Beaucoup de chrétiens se laissent mettre en fuite par le diable. Ils fuient une situation négative à une autre; ils ne résolvent jamais un problème, mais pensent pouvoir échapper en le fuyant. Le diable sait qu'une fois qu'on commence à fuir, alors on continue à fuir! Rien ne peut s'arranger tant qu'on fuit; il faut casser ce cercle vicieux, et arrêter de fuir.

Dieu le fait bien manger, boire et dormir - vv.5-8a: quand il s'était réveillé la première fois, il n'était pas encore fort assez ... Dieu sait ce dont nous avons besoin. Il connaît les limites de nos forces. J'aimerais bien avoir la recette de ce gâteau (v.6) que l'ange lui a apporté - cela a du être quelque chose de spécial, car v.8b! Dieu ne vient pas à Elie avec des réprimandes, mais avec sa paix. Il faut que Dieu nous amène à sa paix - avant que cela ne soit fait, il est impossible à faire du progrès. Le progrès spirituel, la solution de problèmes, la victoire sur le péché - tout part de, et se construit sur, une base de paix. Voilà pourquoi le texte le plus répandu dans la bible (365x) est "ne crains pas". Voilà pourquoi les premières paroles de Jésus, lorsqu'Il apparaissait aux disciples au jour de sa résurrection (des disciples toujours très effrayés par les évènements des derniers jours) étaient: Jean 20:19 "La paix soit avec vous!" Puis Il leur montra ses mains et son côté. Le résultat était immédiat: leur désarroi changeait en joie v.20 "Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur". Mais cela ne suffit pas: la joie est bien sûr une bénédiction pour le chrétien, mais même la joie n'est pas une base pour le progrès, la direction et la commission. La joie est une émotion, que se situe au niveau de l'âme, tandis que la paix affecte le corps, l'âme et l'esprit. Jean 14:27 "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix."

b) l'endroit: v.8c Dieu l'amène "jusqu'à la montagne de Dieu" La montagne de Dieu était un endroit où on rencontrait Dieu, où Dieu Se révélait, parlait, et donnait de nouvelles instructions. Elie a marché 40 jours et 40 nuits (quel gâteau - il n'avait même pas besoin de dormir!). Son corps est plus fort que jamais - mais son esprit sombre toujours dans la dépression; il a toujours la mentalité de caverne (v.9). Dieu l'avait conduit jusqu'à Horeb, mais Dieu ne lui a pas dit d'entrer dans la caverne - ça, il l'a fait de lui-même - de là Sa question v.10a! Il ne suffit pas d'être à l'endroit voulu de Dieu; on doit aussi avoir l'attitude de Dieu!

c) la révélation: Dieu ne va pas abandonner Elie; Il na va pas lui donner congé; la réaction de Dieu, quand un de Ses enfants le déçoit, n'est jamais de le rejeter - au contraire: Dieu allait lui donner une encore plus grande révélation de Lui-même, telle qu'il n'avait jamais eue jusqu'à alors! Vv.11-12: le vent de Dieu, le feu de Dieu - Elie les avait déjà expérimentés; mais le murmure, le souffle de la voix de Dieu Lui-même: voilà une expérience nouvelle et profonde.

d) la question: v.14 (avez-vous remarqué que Dieu continue à poser la même question jusqu'à ce qu'Il reçoit la réponse voulue; qu'Il continue à lancer le même appel, jusqu'à ce qu'on réponde, qu'Il continue à donner le même commandement, jusqu'à ce qu'on obéisse?) Elie répond de la même façon ... (Qu'est-ce que des gens négatifs peuvent "scier" ...) Mais Dieu n'"écoute" pas sa lamentation; Il ne se donne même pas la peine de le contredire ni de le corriger. Il lui donne l'ordre v.15! Cf. Jésus, lorsqu'on vient de la maison de Jaïrus lui dire: Luc.8:49 "ta fille est morte; n'importune pas le maître" - il est marqué que Jésus "ayant entendu cela" disait à Jaïrus: v.50 "ne crains pas, crois seulement". Jésus avait bien "entendu" ... mais se décidait à ne pas "écouter" ... (Tous ceux qui ont (eu) des enfants savent ce qui est la différence entre "entendre" et "écouter" ...)

Dieu le sors de sa caverne, lui donne une nouvelle commission (oindre un roi, un général et un prophète - v.15-16). Et Dieu le prépare pour sa plus belle expérience de toutes - expérience presqu' unique: son ascension au ciel - sans mourir, passer de la vie terrestre à la vie céleste, entrer en communion directe et étroite avec Dieu Lui-même; non seulement entendra Sa voix - mais voir Son visage! 9 siècles plus tard ce même Elie a été vu par 3 disciples, transfiguré, parlant avec Moïse et Jésus. Et d'ici peu, selon l'Apocalypse, ce même Elie reviendra sur la terre, comme témoin invincible de l'Eternel pendant la période de ténèbres les plus noirs à jamais tomber sur cette planète.

CONCLUSION

Dieu n'a pas laissé Elie dans la dépression. Au contraire, sa dépression l'a conduit à un niveau plus élevé de communion avec Dieu, et de service à Dieu. Alors, vous qui êtes déprimés, qui ne cessent de répéter vos jérémiades: vv.14a "que fais tu ici" 15 "Va, reprends ton chemin".

Savez-vous quand était le point tournant de cette histoire, le moment où Elie est sorti de sa dépression: c'est le verset que j'ai oublié exprès: v.13. Cela indique qu'il abandonnait sa rebellion, son orgeuil, sa pitié de soi-même, et qu'il reconnaissait le Tout-Puissant, écoutait Sa voix, et s'apprêtait à L'obéir. Dieu Se révèle d'habitude non par un vent, un tremblement de terre, ni un feu, mais par un murmure - Sa voix imperceptible qui parle non aux oreilles, mais au coeur de l'homme. Nous avons entendu le murmure de l'Esprit. Quelle réaction allons-nous avoir ?

____________________________________________________________________
Michaël Williams est professeur à temps partiel au Continental Theological Seminary



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires