Embarquement immédiat !

Embarquement immédiat !

Accorder du temps à Jésus, un moment de pur cœur à cœur avec lui, c'est vivre un moment où tout « s'arrête ».

C'est un moment où tout notre être se connecte à Dieu et là, dans cet instant où le temps et la durée prennent une autre dimension, Dieu nous appelle à mieux le connaître. Il nous conduit dans sa révélation. Il nous conduit dans sa communion.

Plus je m'aventure dans ce voyage divin avec Jésus et plus mon cœur est transformé.

Mon âme, mon esprit, mon intelligence, mon raisonnement, ma vision, mes émotions s'éclairent à ses côtés et reviennent au contrôle de leur Créateur. Et tout ce pour quoi j'ai été créé, la mission qui m'a été confiée en tant qu'homme, me saisit de nouveau et cela me permet de garder le cap et de rester focalisé sur l'essentiel.

Embarquer avec Jésus, un voyage qui ne laisse pas indifférent…

« Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples et leur dit : Passons de l'autre côté du lac ! Ils gagnèrent le large. »
Luc 8.22

Ce verset nous est rapporté dans l’évangile de Luc (cf. aussi Matthieu 8 et Marc 4).

Jésus se révèle ! Pas seulement à travers ce que nous pouvons lire sur lui mais aussi tout au long de notre vie avec lui !

Ce récit nous donne des informations sur un moment de la vie de Jésus et de ses disciples. Jésus les invite à monter dans une barque pour traverser un lac... À première vue, rien de réellement extraordinaire, ni de surnaturel.

Et pourtant nous allons découvrir (ou redécouvrir) trois aspects révélateurs concernant le commandant de bord : Jésus !

Lorsque nous nous intéressons de plus près à ce moment et considérons que la Bible est la révélation du cœur du Dieu créateur, du Dieu libérateur et du Dieu du cœur à cœur, alors les mots deviennent des indices de valeurs, les phrases de précieux indicateurs et les récits de formidables moments où le temps semble s’arrêter pour venir nous chercher en profondeur.

« Passons de l’autre côté du lac... » Quel précieux indice pourrait-on découvrir sur Jésus la « Parole de Dieu faite chair » (Jean 1.14), la « lumière du monde » (Jean 1.9) ?

Jésus révèle un Dieu de communication, de communion !

Lorsque Jésus invite ses disciples à monter dans la barque, ce n’est pas pour les laisser seuls. Jésus s’engage sur le même itinéraire que ses disciples. Il s’engage à passer du temps avec eux, à partager sa vie avec eux, à échanger, à écouter, à se livrer... On dit souvent que vous ne connaissez véritablement une personne qu’à partir du moment où vous partagez votre vie avec elle. C’est alors que vous vous rendez compte de ses réelles forces et de ses réelles difficultés. Jésus n’avait pas peur de prendre tout le temps nécessaire avec ses disciples. Bien au contraire, Jésus souhaite passer un maximum de temps avec ceux qu’Il aime !

Jésus désire aujourd’hui encore passer un maximum de temps avec toi ! Il prend le temps qu’il faut, Il ne craint pas le cœur à cœur, Il ne craint pas l’intimité, Il t’a créé, Il te connaît.

L’humanité a besoin de plus que des rois ou des forces armées : elle a besoin de véritables amis sur qui compter.

Jésus est mon ami et Il ne voit aucun inconvénient à être le tien aujourd’hui. Il t’aime.

« Passons de l’autre côté du lac... » Quel autre précieux indice pourrait-on découvrir sur Jésus le « chemin, la vérité et la vie » (Jean 14.6), le « roi (…) venu dans ce monde (…) pour rendre témoignage à la vérité » (Jean 18.37) ?

Jésus révèle un Dieu de (trans)formation !

La tempête se lève, l’eau vient remplir dangereusement la barque (verset 23). Jésus se lève, calme la tempête et profite de cet évènement pour communiquer une leçon de foi à ses disciples (verset 25). Par son attitude (« Jésus s’endormit. », verset 23), Jésus démontre une sérénité profonde quelles que soient les circonstances. La foi de Jésus est parfaite. Parfaitement connectée au Père. Et elle se traduit naturellement par des actes conformes à la volonté divine. Dans ce récit, Jésus agit avec calme, force et autorité. Et c’est ainsi que Dieu nous appelle à agir (Ésaïe 30.15). C’est ainsi qu’Il désire que tu réagisses dans les épreuves !

Garde confiance, car l'arme la plus puissante face à la menace, n'est pas le missile nucléaire, mais la foi dans l'amour de Dieu qui agira à travers toi et qui triomphera du véritable mal (Éphésiens 6.12).

Tu es fort en Jésus !

Alors résumons : nous découvrons (ou redécouvrons) un Dieu proche et communicatif et un Dieu d’apprentissage et (pro)actif à travers nos vies.

« Passons de l’autre côté du lac... » Quel autre précieux indice pourrait-on découvrir sur Jésus le véritable « Maître et Seigneur » (Jean 13.13), la « résurrection et la vie » (Jean 11.25) ?

Jésus révèle le Dieu de toute nation et de toute génération !

Il est évident qu’à ce moment précis, les disciples n’étaient toujours pas très au clair sur la divinité de Jésus. Et ce, pour au moins deux raisons :

  • Ils se demandaient qui est Jésus (verset 25). Qui est cet homme qui commande aux éléments ? Ils étaient envahis d’un sentiment mélangé de frayeur et d’étonnement... Que penser ? Doit-on avoir peur, doit-on, au contraire, se sentir en sécurité ?... Leurs pensées devaient certainement se bousculer et de nouvelles questions se succéder face à cette situation...

  • Si les disciples avaient été parfaitement au clair sur l’identité de Jésus, avant même de s’embarquer (vous noterez le petit jeu de mots sympa) dans cette traversée, ils n’auraient pas été impressionnés par la tempête. En effet, Jésus leur dit : « Passons de l’autre côté du lac ! », autrement dit, Jésus n’est pas ambigu sur ses intentions, ils vont bien passer de l’autre côté ! Si Jésus le dit, alors c’est une certitude !

Ces aspects mis en avant ne sont pas extraits d'un récit isolé de la Bible. Ils sont présents et révélés depuis son premier livre, la Genèse, jusqu'à son dernier, l'Apocalypse.

Ce que Jésus dit, Il l’accomplit car il est LE Dieu source de toute création.

Il n’est pas comparable à d’autres « dieux » :

« Moi, je suis l’Éternel, il n’y en a pas d’autre, non, en dehors de moi, il n’y a pas de Dieu. Je t’ai doté de force sans que tu me connaisses, afin que du soleil levant jusqu’au soleil couchant, tout homme sache que tout, sauf moi, n’est que néant, que je suis l’Éternel et qu’il n’y en a aucun autre. »
Ésaïe 45.5-6

Sois béni(e) !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire