Être au bon endroit

Lazare est gravement malade. Ses deux sœurs Marthe et Marie font appeler Jésus. Mais que fait-il, pourquoi tarde-t-il tant à venir ? Les a-t-il oubliées ? Est-il pris au dépourvu ?

Cette semaine nous lisons : Jean 11.1-45

Le récit de Béthanie fait ressortir la foi des deux sœurs : elles croient Jésus capable de guérir leur frère. C'est sûrement ce qui motive le message qu'elles lui font parvenir : "Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade" (verset 3). En sa présence, chacune, tour à tour, confesse les mêmes paroles : "Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort" (versets 21 et 32). En outre, Marthe affirme : "Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde" (verset 27). Leur foi est donc manifeste. Qu'en est-il de la nôtre ?


Le Maître tarde à se rendre à Béthanie. Et c'est le drame : Lazare meurt.  Mais Jésus maîtrise toujours la situation, il sait très bien ce qu'il va faire et quand il doit le faire. Au-delà du miracle qu'il accomplit, Jésus enseigne ces femmes, et nous, par la même occasion !
Marthe est la première à sortir de Béthanie pour venir vers lui, après le décès de son frère. Plus tard, Marie s'empressera de répondre à l'invitation : "Le maître est ici, et il te demande" (verset 28). Dans notre vie, quelles que soient les situations que nous traversons, Jésus n'est jamais pris au dépourvu. S'il tarde, c'est qu'il attend une certaine démarche de notre part, n'est-ce pas ?


Le Seigneur est touché par la souffrance de cette famille éplorée : "l'homme de douleur" sait pleurer pour ses amis (verset 28) ! Savoir que le Maître est sensible à notre douleur nous aide à adopter l'attitude de Marie (verset 32) : approchons-nous de lui, en ouvrant notre cœur. Ne prenons pas de raccourcis qui ne mènent nulle part. C'est de Jésus, lui seul, de sa grâce agissante dans nos vies dont nous avons besoin. Marie ne s'est pas rendue au sépulcre comme les Juifs, logiquement, le pensaient (verset 31) : elle est allée aux pieds de Jésus ! C'est aussi là qu'il nous attend, toujours prêt à nous écouter, à nous consoler et à faire le miracle.


Marie, malgré sa peine, a fait le bon choix : elle s'est trouvée au bon endroit, aux pieds de Jésus. Trop souvent les larmes de nos épreuves nous empêchent de voir et d'arriver là où est Jésus. Il y a un moment où le poids de la douleur doit être jeté à ses pieds ! Et c'est là que nous apprenons à laisser le Seigneur s'occuper lui-même de notre "Lazare". Croyez-vous à sa toute-puissance, pour démêler votre situation, même la plus inextricable ? Comme à Marthe, Jésus vous dit : "Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?" (verset 40).


Ma prière : Seigneur Jésus, tu connais le moment difficile que je traverse. A tes pieds, je me décharge de ma peine. Je me confie en toi, car j'ai cette assurance que tu peux tout pour moi. Je sais que tu maîtrises la situation, malgré des circonstances pénibles. Mon Dieu, je suis assurée de ton amour à mon égard. Tu es vraiment concerné par ce que je vis. Je t'en supplie, interviens dans ma vie, je suis incapable de m'en sortir toute seule. Viens à mon secours et fais un miracle. Je m'attends à toi.

Verset Clé : Jean 11.32 : "Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus [...] elle tomba à ses pieds."

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • ninati Il y a 9 années, 1 mois

    Tu es le seul Dieu qui ne ment pas. Ce que tu dis tu l'accomplis. En toi es le oui et l'amen. Face aux défis de la vie Seigneur je te prie de nous donner la grâce de rester toujours à tes pieds avec la bonne attitude pour attendre ta solution. Tu es merveilleux papa et je suis priviligiée d'être née de l'Esprit et d'eau. Merci Jesus. A toi la Gloire éternellement; Amen
  • moise07 Il y a 10 années

    ces 2 dernières années difficiles m'ont appris à compter sur Lui Il a été mon refuge et un soutien pour moi en toutes circonstances et il l'est encore aujourd'hui merci seigneur à lui seul soit la gloire amen