Fortifiez-vous, ayez du courage !

Fortifiez-vous, ayez du courage !

Peu avant la mort de Moïse et leur entrée tant attendue en terre promise, les Hébreux reçoivent cet encouragement : « Fortifiez- vous ; ayez du courage, ne craignez point, ne soyez point effrayés.. » (Deutéronome 31.6)

Cette formule reprise dans un cantique fait partie des nombreuses paroles d’encouragement que nous pouvons trouver dans la Bible. Ces paroles sont cependant peu expliquées lors des études bibliques, trop peu rappelées lors des cultes ou dans les prédications.
Pourtant elles sont essentielles dans notre vie chrétienne ; elles sont un puissant moteur sur notre route semée de doutes, d’épreuves, de souffrances de toutes sortes.

Le sentiment d’abandon, de solitude, de découragement, de manque de confiance en soi et dans le lendemain n’est pas l’apanage des Hébreux, c’est celui de beaucoup d’entre nous.
C’est de plus une arme redoutable pour le Diable qui s’en sert largement pour nous faire douter de nos engagements et nous conduire sur de mauvaises voies comme le dit un autre cantique.

Que pouvons-nous faire pour nous fortifier et fortifier nos frères et sœurs, nos proches ?

Nous devons d’abord prendre garde à nos pensées et à nos paroles, car c’est ce que l’Ennemi utilise le plus. 

Une parole positive peut agir comme un baume sur une plaie encore à vif, tandis qu’une parole négative, surtout venant d’une personne proche, peut détruire à long terme et perturber toute une vie.

Les paroles négatives que nous prononçons viennent le plus souvent du manque d’amour ou de la jalousie à l’égard d’autrui. Elles viennent aussi parfois d’un désir légitime d’aider ou d’éduquer lorsqu’elles émanent notamment des parents à l’égard de leurs enfants.

« Pères , n’irritez pas vos enfants afin qu’ils ne se découragent pas. » ( Colossiens 3.21)

N’oublions pas ces paroles de sagesse !

En tant que mère de famille, je sais qu’il est très difficile de bien éduquer un enfant. Il est souvent nécessaire de le reprendre s’il s’égare sur une mauvaise voie, mais prenons garde à nos paroles, que nos critiques se portent sur les faits plutôt que sur la personnalité profonde de l’enfant !

N’oublions pas les encouragements à chaque étape du parcours de nos enfants !

« Demeurez fermes ; que votre cœur se fortifie,
Vous tous qui espérez en l’ Eternel »
Psaume 31.25

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • elisenjock Il y a 1 semaine, 6 jours

    Merci pour ces encouragements. Je crois vraiment que Dieu est vivant et fidele. Cependant vols, coups durs et chomage ne sont-ils pas plus d'epreuves d'un trait qu'une maman seule puisse traverser? Je ne me rejouis que dans 1 Corinthiens 7 qui dit que le Seigneur ne peut point me tester plus que je ne peux supporter.. Prieres vraiment pour mes filles et moi.
  • Anne Marie Il y a 1 semaine, 6 jours

    Merci pour vos encouragements que Dieu dans sa grâce vous fortifie et vous encourage à tout surmonter pour nous édifier jour après jour Merci Merci
  • Noro Il y a 4 années, 7 mois

    Ô Père d'amour, aide moi à encourager mes enfants. Donne moi la sagesse et donne moi d'être ton témoin dans mes attitudes et dans mes paroles. Je te demande pardon toutes les fois quand j'ai tendance à critiquer sur leur personnalité au lieu de critiquer les faits quand ils agissent mal. J'ai vraiment besoin de ton aide et de ta grâce Seigneur. Dès fois c'est pas facile. J'ai confiance en toi. Dans le nom précieux de Jésus Christ. Amen.
  • Afficher tous les 8 commentaires