La Bible est pertinente !

La Bible est pertinente !

Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur ; lave-moi, et je serai plus blanc que la neige. Psaume 51.9

À l’heure où le gel hydroalcoolique a envahi notre univers, au moment où on ne cesse de nous répéter que le lavage des mains est le premier geste barrière contre le Covid-19,  il est bon de se rappeler que jusqu’au 19ème siècle en Europe, le monde scientifique ignorait que la mort pouvait être provoquée par la contamination, via les germes, bactéries et micro-organismes transmis d’une personne à l’autre.

Aujourd’hui, nous avons parfois du mal à le croire, mais nous devons nous rendre à l’évidence : l’hygiène sanitaire n’était pas le point fort des Européens, même en milieu hospitalier. C’est le Hongrois Ignace Philippe Semmelweis qui a été le premier médecin à faire le lien entre le taux de mortalité anormalement élevé de ses patientes et le contact au préalable des cadavres sans que les médecins ne se lavent les mains entre les deux. 

Il était fréquent, dans son hôpital, de faire passer les étudiants en médecine, du cours d’anatomie où ils disséquaient des cadavres à la maternité pour soigner les femmes qui venaient d’accoucher, le tout, sans se laver les mains ! 

Sans le savoir, en procédant de la sorte, ils transmettaient tous des germes mortellement dangereux.

C’est à Vienne, il y a un peu plus de 170 ans, que ce médecin obstétricien, Dr. Semmelweis, a réalisé l’importance du lavage des mains. Il venait de découvrir que ce simple geste pouvait sauver des vies humaines.

Cette découverte de la « théorie des germes » n’a pourtant pas été reçue avec beaucoup d’enthousiasme par ses collègues, qui considéraient les gestes qu’il préconisait comme une perte de temps.  

Il a fallu attendre la mort du Dr. Semmelweis pour que ses thèses soient répandues et unanimement acceptées par l’ensemble de la communauté scientifique et pour que le lavage des mains soit enfin généralisé dans les milieux hospitaliers. 

Même si de son vivant il a été raillé et méprisé par ses collègues, les résultats qu’il a obtenus dans son service étaient pourtant révélateurs. En pratiquant le lavage des mains avec une solution à base d’hypochlorite de calcium, le taux de mortalité dans son service est passé de 18% à 1%.

J’ai du mal à imaginer que mon grand-père paternel, qui est né dans le sud de l’Italie, dans le petit village de Magliano en province de Lecce, en 1895, a vu le jour au moment où les thèses du Dr. Semmelweis commençaient seulement à être connues et acceptées sur le continent.  

Cela peut paraître difficile à croire, mais en Europe il a fallu attendre la fin du 19ème siècle pour que la communauté scientifique accepte la « théorie des germes » émise par ce docteur obstétricien de Vienne. 

Que dit la Bible au sujet de l’hygiène ?

Au 19ème siècle, le Dr. Semmelweis a “découvert” un principe qui a bouleversé la médecine moderne, et qui pourtant est inscrit dans la Bible depuis plus de 3000 ans !

La Torah est une instruction, un chemin de vie, un ensemble de lois pour promouvoir la vie ...

En Hébreu, le mot Torah dérive du verbe « Yarah » qui signifie : Instruire, montrer la voie, enseigner !

La Torah est donc un enseignement pour la vie, qui va au-delà d’une simple loi. 

« Vous observerez et mettrez en pratique ce que l'Eternel, votre Dieu, vous a ordonné; vous ne vous en détournerez ni à droite, ni à gauche. Vous suivrez entièrement la voie que l'Eternel, votre Dieu, vous a prescrite, afin que vous viviez et que vous soyez heureux, afin que vous prolongiez vos jours dans le pays dont vous aurez la possession. » Deutéronome 5.32-33

La Torah est là pour promouvoir  la vie, le bonheur et la longévité !

En plus des lois morales et cérémonielles, nous découvrons dans la Bible un ensemble de lois divines qui régissait la vie sociétale des Israélites. 

Parmi ces directives divines, nous trouvons également des principes relatifs à l’hygiène corporelle.

Le lavage des mains et l’utilisation de l’hysope en font partie.

« Un homme pur prendra de l'hysope, et la trempera dans l'eau; puis il en fera l'aspersion sur la tente, sur tous les ustensiles, sur les personnes qui sont là, sur celui qui a touché des ossements, ou un homme tué, ou un mort, ou un sépulcre. » Nombres 19.18

Dieu révèle sa Parole et ses commandements pour promouvoir la vie. Ce texte relate le cas où une personne touche un cadavre. Dans ce cas précis, outre le lavage des mains, la Torah prescrit également l’utilisation d’une plante aux multiples vertus médicinales. L’hysope... l’ancêtre du savon antiseptique !

L’hysope est une plante antivirale, anti-inflammatoire, antiseptique, stimulante, stomachique et expectorante. 

Elle stimule la digestion, tonifie les muqueuses, fortifie le système respiratoire et réduit la fièvre.

À travers sa Parole, nous découvrons que Dieu est le Créateur de la vie et que ses lois nous sont révélées pour nous permettre de préserver et de promouvoir la vie !

« Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et que tu sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme. » 3 Jean 1.2

Ses lois sont des prescriptions et des ordonnances qui ont une portée holistique. Dieu s’intéresse à l’être humain dans sa globalité. La santé et le bien-être du corps, de l’âme et de l’esprit. 

Il a fallu attendre la fin du 19ème siècle pour que l’Europe scientifique découvre un principe élémentaire et fondamental d’hygiène sanitaire. 

Il a fallu une pandémie au 21ème siècle pour nous rappeler la pertinence d’un principe élémentaire révélé dans la Bible depuis plus de 3000 ans !

N’attendez plus un événement mondial pour découvrir la pertinence de la Parole de Dieu !

Au-delà de l’hysope et de son efficacité pour neutraliser la transmission des germes mortels, la Bible parle du remède par excellence contre le virus le plus redoutable, le virus du péché.

Si la Torah de Moïse mentionne l’hysope pour laver et purifier l’extérieur du corps humain, la Nouvelle Alliance révèle l’efficacité unique du sang de Jésus. 

L’hysope n’a aucun pouvoir pour purifier le cœur et la conscience  de l’homme. Seul le sang que Jésus a versé sur la croix détient ce pouvoir aux conséquences éternelles. 

Preuve suprême de l’amour de Dieu, le sang de Jésus parle plus que toute autre chose en faveur de l’être humain. 

« En lui (Jésus), nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce. » Ephésiens 1.7

Une prière pour aujourd’hui :

« Fais du bien à ton serviteur, pour que je vive et que j'observe ta parole ! 
Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta Torah ! » 
Psaume 119.17-18

Soyez abondamment bénis, 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • Georgette Joly Il y a 6 mois, 2 semaines

    La parole de Dieu c'est le livre qui nous amène à la sagesse et au savoir , qui nous instruit chaque jour ... SI ... nous voulons bien la lire et la mettre en pratique . Sinon elle ne nous sert à rien . C'est Jésus et Sa parole qui ont changé ma vie et qui m'ont reconstruite après que la vie m'aie détruite . Le pouvoir de la Parole à un véritable impact sur ceux qui l’ont trouvée ! Elle m’a amenée à la foi et à l’espoir pour une vie meilleure ! Merci Seigneur !
  • CaroleMorvan Il y a 7 mois

    Oh oui seigneur purifie moi et je serai pur et lave moi je serai plus blanc que la neige alléluia
  • filippo Il y a 7 mois

    C'est juste PARFAIT, Giuseppe ! Juste parfait ! Bravo.
  • Afficher tous les 6 commentaires