Ministre ou serviteur ?

Ministre ou serviteur ?

« Placez-vous sur les chemins, regardez, informez-vous des antiques sentiers… » Jérémie 6.16

Pendant des siècles et des millénaires, l’être humain s’est battu en construisant le futur des générations à venir. 

L’importance de la survie et de la pérennité de la famille, du clan, de la tribu, de la communauté, de la nation et en milieu chrétien, de l’église, passait bien avant l’intérêt personnel.

Le principe était le suivant : 

« Je me bats aujourd’hui pour vous donner la possibilité de connaître un demain »

La noblesse de ce combat reposait sur le fait de se battre pour quelqu’un d’autre ! 

Aujourd’hui, les paramètres régissant l’ordre de nos priorités semblent avoir considérablement changé. 

Pauvre et triste génération égoïste que nous sommes devenus…
La satisfaction personnelle semble être devenue l’objectif numéro un.
Nous sommes la génération de l’instant présent… et donc de l’éphémère, ne calculant pas les conséquences de nos choix sur le long terme ! 

Ce qui compte c’est de « se réaliser » en tant que personne ! 
Coûte que coûte, l’accomplissement de soi est devenu l’objectif à atteindre ! 
L’intérêt pour la collectivité semble être passé loin derrière dans l’ordre des priorités, diminuant fortement le sens des responsabilités et la vertu du sacrifice. 

L’individualisme prime sur l’intérêt commun. 

Et le plus triste dans tout ça, c’est que même en milieu chrétien, nous sommes contraints de faire le même constat.

Indicateur de motivation

« Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée POUR L’UTILITÉ COMMUNE » 1 Corinthiens 12.7

« Puisque chacun a reçu un don mettez-le AU SERVICE DES AUTRES en bons intendants de la grâce si diverse de Dieu » 1 Pierre 4.10

Quelles que soient les tâches que nous accomplissons dans l’église, quelles que soient notre implication et notre responsabilité au sein de la communauté, nous ne devons jamais oublier qu’il s’agit d’un service que nous accomplissons pour les autres !

Autre indicateur de motivation

Préférez-vous parler de « ministère » ou de « service » lorsque vous décrivez votre fonction dans l’église ? 

Les deux mots nous renvoient à la même réalité biblique, le terme grec « diaconia »

Mais en fonction de celui que nous utilisons, nous dévoilons quelque chose de notre motivation !

MINISTÈRE : Titre qui nous renvoie le plus souvent à nous-même.

C’est plus flagrant encore quand nous parlons de « grands ministères », alors qu’en réalité, « ministerium » - du latin - nous renvoie à la fonction du serviteur. 

Le mot « minus » provient de la même racine, ne l’oublions pas !

SERVICE : Fonction qui nous renvoie à notre engagement envers les autres. 

Dans le contexte social et ecclésial actuel, il est peut être nécessaire de redécouvrir la parole prophétique et de nous replacer sur les chemins anciens comme la Bible nous y invite.

« Ainsi parle l'Eternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes ! Mais ils répondent : Nous n'y marcherons pas. » Jérémie 6.16

À travers le prophète Jérémie, Dieu nous replace devant un choix : soit nous assistons à la dégringolade des valeurs spirituelles et nous nous laissons aller à la dérive, soit nous choisissons de revenir sur les chemins anciens :

- Les chemins du véritable service 

- Les chemins du sacrifice 

- Les chemins de l’abnégation 

- Les chemins de l’engagement 

- Les chemins du sens des responsabilités et du devoir 

- Le chemin du combat pour les autres, celui qui nous permet d’offrir un demain à la génération qui vient après nous  ! 

Si la dégringolade des valeurs chrétiennes est déjà bien engagée depuis plusieurs décennies dans la société, elle n’est pourtant pas irréversible pour ceux qui prennent au sérieux l’appel prophétique. Car la Parole de Dieu nous lance inlassablement un appel au retour, à la conversion et à la réparation. 

Aujourd’hui, redécouvrir les textes fondateurs de la foi chrétienne  et l’Esprit qui les anime n’est plus un luxe mais une nécessité pour tous ! 
Plaçons-nous sur les chemins anciens (la Bible) pour considérer notre marche d’aujourd’hui et ne pas avoir à regretter la trajectoire de demain.

Dieu vous bénisse tous abondamment,

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • Marie-ChantalNiamke Il y a 5 jours, 13 heures

    Seigneur nous restons et demeurons serviteurs . Merci et Amen .
  • Francine Il y a 1 semaine, 3 jours

    Amen Alléluia 🙏🔥❤️🔥 obéissons à nôtre père adoré notre seigneur et sauveur Jésus Christ notre modèle et nôtre abri, nôtre forteresse bouclier refuge et notre consolateur.. nous sommes les guerriers en Jésus-Christ et c'est unis d.un même cœur 💓❤️ que nous nous levons pour aller gagner ds ce monde ( auquel nous ne lui appartenons plus ) toutes les âmes perdues ou éloignées de la bonne route (Jésus seul chemin étroit et vrai) et les ramener à la Bergerie nôtre seule et vrai demeure le ciel le royaume de Dieu nôtre père et Roi . Alléluia ✋✋🔥☀️☀️❤️🌈☀️ Francine
  • rozange Il y a 1 semaine, 3 jours

    Amen